Préadolescence ! Quels sont les signes ?

La préadolescence n’est pas un mythe, elle existe et les symptômes sont rarement trompeurs !
A mi-chemin entre l’adolescence et l’enfance, vous reconnaitrez facilement les signes du préado :

– Le préado adore claquer les portes ! Claquements de porte suite à une remarque, à un petit non ou à un désaccord du parent.
La version masculine fera claquer la porte très fort, quitte à le faire une 2ème fois si la première fois n’était pas assez forte. La version féminine claquera la porte d’une manière plus douce, mais ne manquera pas de se retourner une dernière fois avant la scène finale pour vous envoyer son regard le plus méchant, voire aussi le refaire une 2ème fois en faisant fonctionner le rayon laser intégré pour vous achever.

Lire la suite

Harry Potter, une passion

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de la passion de mes jumeaux pour la lecture ! Du matin jusqu’au soir, ils lisent encore et encore, sans jamais lever les yeux. Il vous suffit de voir les photos d’eux sur Instagram ! Je sais, d’ailleurs, que je fais des jaloux, mais croyez-moi, ce n’est pas si drôle de parler dans le vide tous les jours. Ils sont dans leur bulle et plus rien n’existe autour d’eux. Par contre, ils ne lisaient jamais de « vrais » livres mais uniquement des BD ou des mangas. Ma 10 ans a déjà lu quelques romans, mais mon fils n’a jamais voulu ouvrir le moindre livre sans images.

Et puis, il y a environ 3 semaines, juste après les vacances de la Toussaint, mon 10 ans s’est plongé dans le premier tome de Harry Potter. Je n’en croyais pas mes yeux ! Un livre, sans bulle et sans dessin. Et le plus drôle, c’est que ça fait 2 ans que je lui en parle et le lui conseille, mais rien à faire, il ne voulait même pas en entendre parler ! Le pourquoi du comment ? Je ne sais pas vraiment… surement un copain qui lui a prêté, car 3 jours après, il avait réussi à récupérer le tome 2, puis une semaine après, le tome 3. Bien évidemment, le Tome 4 de Harry Potter est vite arrivé. Et enfin, à la bibliothèque, nous avons trouvé les autres tomes. Et au final, nous n’en aurons acheté aucun ! Sa sœur a très vite suivi la passion de son frère et s’y est mise aussi ! Mise à part une petite dispute pour le Tome 5 il y a 4 jours, ils ont bien géré le partage des livres.
Lire la suite

Check-list de Septembre

Allez, une petite grande check-list de Septembre :

– Rendre mon presque 3 ans propre pendant la sieste. FAIT, un jour sur deux.

– Propreté pendant la nuit. PAS FAIT du tout.

– Organiser les allées et venues des activités extrascolaires des grands. PAS FAIT.

– Rendre mes grands les plus heureux du monde. FAIT, grâce au PAS FAIT juste au-dessus. Du coup, ils vont et reviennent de  leurs activités tout seul à chaque fois.
Lire la suite

Les gogos reviennent dans la cours de récréation

Au vu des grandes vacances et de la folie PokemonGo, j’étais sûre qu’à la rentrée scolaire, les cartes Pokémon allaient envahir les cours de récrés et les pensées de mes enfants, exactement comme il y a 2 ans et 4 ans.

Car c’est une loi mathématique : la mode des jeux s’arrête toujours pour mieux revenir quelques mois ou années plus tard, une fois que les enfants ont fini par vendre leurs jeux complètement démodés au vide grenier, et pour permettre ainsi aux parents quelques mois plus tard de parcourir tous les magasins de jouets du quartier, de la ville, voire du monde, pour retrouver à nouveau lesdits « jeux à la mode » qui sont forcément en rupture de stock un peu partout et ont disparu de la planète quand ils redeviennent à la mode.
Lire la suite

Parents de Jumeaux, notre vie croustillante (concours)

1 an ! 1 an que je veux le lire le livre Parents de jumeaux. Notre vie croustillante, et pourtant je n’ai pas eu le temps ! Qui a dit qu’on était débordé avec des jumeaux ? Ce n’est pas vraiment une excuse car les miens ont déjà 10 ans, et croyez moi, en lisant le fameux livre de Muriel Herbet, j’ai fait un sacré bon en arrière ce week-end.

Pendant 1 heure, tout est revenu dans ma tête, le pire comme le meilleur, les larmes comme les fous rires. Un petit mélange de tout ça, dont j’ai longuement parlé ici-même sur ce blog les premières années :

– de l’angoisse le jour où j’ai découvert qu’il y en avait 2 puis l’annonce à mon mari et à toute la famille.
– de cette vieille dame qui m’a dit à 5 mois de grossesse : « Mais c’est donc pas possible ! Y en a combien là-dedans ? 2 !!!! Et bah, bien du courage madame, déjà qu’1 c’est pas facile, mais alors 2, je sais pas comment vous allez y arriver ?! »
– aux difficultés de mon accouchement et à la séparation.
– à tous ces inconnus dans la rue qui se sont arrêtés devant cette énorme poussette double pour scruter mes bébés, les toucher, les observer. Si je vous dis que certains les ont même pris en photos, vous ne me croirez pas.
– de toutes ces personnes qui m’ont dit : « Des jumeaux !? Bravo, quel courage ! » (remarque que j’ai jamais comprise et qui m’énerve au plus au point).
– à toutes ces nuits sans fin, ponctuées de couches, de biberons, de berceuses mais de tellement de fous rire aussi (non, non, je ne vous raconterai pas le soir où Super Papa a donné tous les médicaments à celui qui n’était pas malade ; ou encore le nombre de fois où, au réveil, j’ai trouvé mon fils dans le magnifique pyjama rose de sa sœur).
– des fameux : « C’est des vrais ou des faux ? » qui nous horripilent, ou des questions plus indiscrètes les unes que les autres sur la conception, et j’en passe…
– de la jumeaumania et puis plus tard, de l’effet de vide, quand les gens, subitement, ne nous regardent plus dans la rue parce que les jumeaux ont grandi !
C’est vrai quoi, on s’habitue vite finalement à être les stars du quartier !

Grâce à Muriel, ce week-end, il s’en est passé des choses dans ma tête, que de souvenirs !
Ce livre, c’est moi, c’est nous, c’est toi, et bientôt VOUS aussi.
On s’y reconnaît tous un peu, ici ou là.

Lire la suite

Je ne vous parlerai pas de la rentrée scolaire

Cette année, je ne vous parlerai pas de la rentrée scolaire. Quel intérêt ? C’était déjà il y a 8 jours, et puis, franchement, on commence à en avoir marre d’en entendre parler.

En général, j’aime la raconter car ça laisse un petit souvenir que je relis à mes enfants des années plus tard. On se rappelle ensemble, on en rit, on en pleure, et ça fait du bien.

Mais cette année, je n’avais pas trop envie de parler de mes grands jumeaux qui sont déjà en CM2. Ce sont les rois du monde, ils connaissent tout, ils savent tout de leur école.

Pourquoi vous dire que je n’ai pas vraiment eu le droit de les accompagner à l’école ? Que j’ai tout de même réussi à leur voler un bisou et une photo comme chaque année.

D’ailleurs, je n’allais tout de même pas vous remettre, une fois de plus, la même photo que chaque année :

rentrée CM2

Qui me donne des petits frissons quand je regarde celle du CP :

jumeaux cp Lire la suite

Juillet… En vrac et en photos…

Nous ne partons pas avant début Août, mais je n’aurai pas vraiment le temps de revenir ici.
Le mois de Juillet passe très vite et en même temps si lentement.
C’est un peu comme si le temps s’était arrêté…

Il ne ressemble à aucun autre mois de Juillet.
Un mois de Juillet bien triste…

Mais là, tout de suite, j’avais juste envie de parler de futilités, de petites choses en vrac, comme je le fais souvent pendant les vacances, et de penser à autre chose.

J’avais juste envie de vous raconter :

– Que nous sommes partis 3 jours à Chartres et dans les alentours avec nos 2 petits mecs et que c’est bien plus facile de trouver où dormir avec 2 enfants 🙂 Que ça nous a fait un bien fou de changer d’air, même si je pense que 2 jours auraient suffit.

chartres

chartres

chartres Lire la suite

C’est un peu la poisse… Mais on a quand même de la chance

Si je fais le compte, il y a eu la fois au ski où on a été aux urgences pour mon fils qui s’était fait une élongation abdominale (du jamais vu selon le médecin de la station).
Ca s’est passé le dernier jour sur la dernière piste que l’on descendait. Un peu la poisse, non ?Bah non finalement, plutôt une sacrée chance que ça ne se soit pas passé le premier jour des vacances.
Par contre, un peu la poisse quand même, qu’on ait zappé de prendre l’assurance. Enfin, après réflexion, non, ce n’est pas vraiment une question de poisse, mais plutôt d’être un minimum futé ! Franchement, qui ne prend pas d’assurance au ski ?

Il y a aussi eu l’été dernier quand ma fille est tombée de son lit en pleine nuit. Mon mari se moque toujours de moi quand je vais vérifier que les enfants dorment bien ou qu’ils ne sont pas trop près du bord. T’inquiète pas, me dit-il à chaque fois, il ne va rien se passer !
Du coup, je me demande si je ne me suis pas un peu portée la poisse toute seule, car oui, elle a fini par tomber du lit. Et vlan, elle s’est pris le coin pointu de la table de chevet. Ouverture de la paupière en plein nuit, direction les urgences.

Lire la suite

Jusqu’à quel âge doit-on surveiller le brossage des dents des enfants ?

Jamais je n’aurais pensé écrire un article sur le brossage des dents et pourtant …

L’autre jour, nous avons retrouvé les cousins, et à peine arrivé, j’attends mon beau-frère dire à mon fils : « Mais c’est quoi ces dents jaunes, tu ne peux pas te laver les dents ???!!! ».
Vérification : ouah, il a raison, mon fils a les dents toutes jaunes, remplies de tartre dentaire. La honte ! Mon fils à moi, avec des dents sales.

C’est quoi cette histoire ? Vérification chez ma fille : idem !
Le verdict est sans appel : mes enfants de presque 10 ans se lavent mal les dents !

Et pourtant, depuis qu’ils sont tous petits, je leur ai appris les bons gestes, les bons réflexes et les bonnes habitudes du brossage des dents , encore et encore, année après année, exactement comme nous le faisons avec leur petit frère de 2 ans et demi.
Le brossage des dents en douceur après les repas, pendant au moins 2-3 minutes, avec des gestes circulaires et des mouvements de va-et vient a été vu et revu pendant des années. Des années à les gonfler avec ça mais en essayant de rendre cela amusant : des brosses dents et des dentifrices selon leurs envies, ils ont même eu droit vers 7 ans à leur première brosse à dents électrique.

Bref, j’ai tout fait comme il fallait.

Lire la suite

Les 10 ans des jumeaux : les anniversaires, les copains et la mixité…

10 ans des jumeauxLes 10 ans des jumeaux arrivent dans quelques semaines, et ça m’a donné envie de faire le point sur tout ça: leurs anniversaires, ceux des autres, les copains et tout le reste…

Le principe de base pour l’anniversaire de nos jumeaux :

Tous les ans, pour l’anniversaire des jumeaux, nous avons la même « routine » :
un gâteau pour chaque enfant, ils soufflent leur bougie chacun leur tour et nous chantons deux fois « Joyeux anniversaire ». Et enfin, on leur offre un cadeau bien différent chacun. Pour les gâteaux et la chanson « Joyeux anniversaire », ça nous en fait donc 6 par anniversaire : 2 pour le jour officiel, 2 pour l’anniversaire avec la famille et enfin 2 pour l’anniversaire avec les copains d’école.

Non, non, je ne vous raconterai pas que pour mon petit 3ème, j’ai également fait 2 gâteaux sans réfléchir…

En ce qui concerne les cadeaux, nous essayons avec la famille de leur offrir des choses bien distinctes, mais parfois, ça peut être un cadeau commun (quand, par exemple, ils veulent le même jeu de société), ou encore, ça peut arriver qu’ils aient exactement le même cadeau ( par exemple pour leur premier vélo ou leur première console).

Là, tout de suite, j’avoue que pour les 10 ans des jumeaux, je n’ai pas encore trouvé de cadeaux. Des petites idées à me conseiller, sachant que NON, ils n’auront ni un téléphone ni une tablette comme ils me le demandent tous les 2 🙂 ?

Lire la suite