Je ne vous parlerai pas de la rentrée scolaire

Cette année, je ne vous parlerai pas de la rentrée scolaire. Quel intérêt ? C’était déjà il y a 8 jours, et puis, franchement, on commence à en avoir marre d’en entendre parler.

En général, j’aime la raconter car ça laisse un petit souvenir que je relis à mes enfants des années plus tard. On se rappelle ensemble, on en rit, on en pleure, et ça fait du bien.

Mais cette année, je n’avais pas trop envie de parler de mes grands jumeaux qui sont déjà en CM2. Ce sont les rois du monde, ils connaissent tout, ils savent tout de leur école.

Pourquoi vous dire que je n’ai pas vraiment eu le droit de les accompagner à l’école ? Que j’ai tout de même réussi à leur voler un bisou et une photo comme chaque année.

D’ailleurs, je n’allais tout de même pas vous remettre, une fois de plus, la même photo que chaque année :

rentrée CM2

Qui me donne des petits frissons quand je regarde celle du CP :

jumeaux cp

Pourquoi vous raconter, que, comme chaque année, c’est encore et toujours le même qui a et aura le plus de devoirs ? Que ça ne fait que 8 jours et que la galère a déjà commencé ! Aucun intérêt. C’est comme-ci je vous disais qu’à 10 ans, il mélange encore le singulier et le pluriel.

Et puis, soyons honnête, je n’avais pas vraiment envie de vous raconter l’entrée en maternelle de mon « presque 3 ans », vous parler de cette boule au ventre, la même que j’ai eue pour les jumeaux il y a 7 ans. Parce que celle là, elle est plus forte, elle est plus dure, elle est plus longue…

Je n’ai pas vraiment envie de vous parler de ses pleurs et de ses cris, qui résonnent dans ma tête (et dans le quartier) toute la journée. Oui, oui, coupable, c’est bien lui que vous entendez du matin jusqu’au soir, en passant par le bain, le dîner et le coucher.

Je vous aurai prévenu, ne prononcez pas le mot « école » devant lui !

Je n’avais pas vraiment envie, non plus, de vous raconter que les grands ont aussi la boule au ventre de voir leur petit frère les attendre à la grille commune des 2 écoles à toutes les récréations, en pleurs. Ca ne sert à rien.

Quel intérêt de vous dire que je sais que ça va passer, mais que ça déchire quand même ?

Et puis, de vous raconter que d’autres mamans « essayent » de me rassurer en me disant que ça a été la même chose pour leur enfant jusqu’aux vacances de la Toussaint, et pour l’autre, jusqu’aux vacances de Février, et pour une autre encore, qu’elle a carrément dû retirer son enfant de l’école ?

Vous dire que je culpabilise déjà car, comme me l’a demandé la directrice, NON, je ne peux pas le mettre uniquement le matin à l’école. J’essaye de temps en temps, mais les journées sont courtes, et le travail me submerge.

Je n’avais pas envie de vous parler de cette rentrée qui a déjà un goût amer, le genre de rentrée où tu te dis déjà que tu partirais bien en vacances (sans enfants !) tellement tu te sens épuisée.

Non, cette année, je n’avais pas envie. Je préfère juste vous montrer cette petite photo du premier jour d’école, mignonne à croquer, qui me donne le sourire aux lèvres.

La première photo d’une longue série…

Rentrée Maternelle

 

PS : ce n’est pas parce que je n’ai pas envie de vous raconter notre entrée, qu’il ne faut pas nous raconter la vôtre, hein 🙂 Alors, comment ça s’est passé pour vous ?

Une réflexion sur “Je ne vous parlerai pas de la rentrée scolaire

  1. Vivi dit :

    Pour mes loulous ca c’est bien passé, pour une fois c’est moi qui est été avec eux (d’habitude c’est mon homme), ne bossant pas ce jour, mais bon quel moment de solitude !!! lol Arrivé au collège ma poulette est allée rejoindre son groupe de pote et mon fils au bout de 5 min que je discutais avec lui m’a dit gentillement qu’il allait avec ses copains donc grand moment de solitude heureusement j’ai vu d’autres mamans et j’ai tapé l’incruste !!! J’ai attendu l’appel et je suis repartie toute bizarre en me disant que mes loulous étaient vraiment des grands maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *