Le jour où j’ai « oublié » mes enfants…

honteJe vous en ai parlé à plusieurs fois : mes jumeaux de 8 ans sont allés à l’école tout seul à plusieurs reprises cette année. Je ne suis pas encore très à l’aise avec l’idée, mais bon, ca leur fait plaisir, et surtout, ca reste très occasionnel. C’est vraiment s’il n’y a pas trop le choix : Babyboy qui s’est rendormi, rdv très matinal, etc.

 

Donc, dans ces cas-là, la règle à suivre est très simple :

– Ascenseur interdit ! Ils doivent descendre à pieds les escaliers

– Ils sortent de l’immeuble, et se mettent devant le passage piéton

– Je me mets sur le balcon.

– Ils me font savoir qu’ils vont traverser et je leur donne le OK

– Et voilà, une fois la rue traversée, ils sont heureux comme tout, et on se fait un dernier coucou. L’école est juste au bout de la rue à gauche.

Il y a 2 jours, je ne sais plus exactement ce qui s’est passé, tout le monde était presque prêt, il était 8h15, je me mets à discuter avec Super Papa de l’organisation de la journée, et je lui demande un service, juste avant qu’il ne parte. C’est faisable mais il est un peu pressé.

Du coup, sans réfléchir, pour que Super Papa gagne 5 mns, je lance : « bon, les enfants, on est retard, ce matin, vous pouvez aller à l’école tout seul !! »

Forcément, cris de joie.
Lire la suite

La préadolescence à 8 ans ?

On a du mal depuis les attentats à retourner dans notre petite routine, et de mon côté, je n’avais pas vraiment envie d’écrire non plus.

Little girl est abonnée au Petit Quotidien, qui a continué à en parler jusqu’à ce week-end. Du coup, on a discuté encore pas mal. Ma fille continue d’y être très sensible, et à avoir peur, quant à Little boy, il ne semble pas s’y intéresser.

Sinon, Baby Boy, 14 mois, a fait ses premiers pas il y a 10 jours ! Ca nous a donné du baume au cœur ! Il est adorable avec son ventre en avant et ses fesses en arrière. Quelle honte, je n’ai même pas pleuré pour ses premiers pas, alors que ça n’avait pas loupé pour les jumeaux ! Effet 3ème ? Peut-être, peut-être pas, mais en tout cas, celui-là, il va longtemps rester mon petit bébé. C’est pas gagné pour lui (séances de psy à prévoir). Bon, en même temps, vu qu’il ne veut que son père, qu’il ne sait dire que « papa » et n’a d’yeux que pour lui, ça me permet d’être moins collante, hein !

Lire la suite

Une petite phrase…

Ca y est, c’est le dernier jour de la classe verte, ils rentrent enfin ce soir.
J’ai passé 11 jours à m’inquiéter pour eux, enfin surtout pour ma fille.

Comme j’en parlais ici, pour little girl, la classe verte était une expérience presque insurmontable, et juste le fait d’avoir réussi à partir était pour elle un vrai défi relevé !

Ce matin, à ma grande surprise, j’ai reçu une 2ème lettre de little girl qui commence ainsi :
« Papa, Maman. Je suis super contente d’être ici. Je suis super contente parce que j’ai réussi… »

Soulagement, joie, émotion, et bien sûr, fierté.
Que dire de plus ?

Elle a réussi.

Et ils sont bien rentrés 🙂

La fameuse classe verte (3ème partie)

J + 4 : il y aura forcément enfin un mot, demain c’est le week-end ! Je veux quand même de vraies nouvelles !

Pas de mot, j’explose. Les autres parents aussi. On se rend compte qu’on pense en permanence à nos enfants parce qu’on n’a pas de nouvelles, ça nous obsède. J’appelle l’école. Forcément, la directrice est en rendez-vous comme d’habitude, et le gardien n’a pas vraiment de nouvelles.

Là, c’est clairement la révolution. On veut des nouvelles de nos enfants !!! C’est quand même incroyable, c’est pas compliqué d’informer les parents : une messagerie vocale ? un blog ? un sms groupé ? un mot devant l’école tous les 3 jours ? Mais non, ils n’ont pas réussi à organiser ça.

Lire la suite

La fameuse classe verte (2ème partie)

D’un commun accord, le Jour J départ classe verte, c’était Super Papa qui devait accompagner little girl et little boy à l’école à 6h50, il fallait bien qu’un de nous 2 garde little baby.

J moins 30 mns : « heu, finalement, ça t’embête si c’est moi qui les accompagne ? Je ne suis pas stressée du tout, et ça me ferait vraiment plaisir ?». Pas de soucis.

Et c’est vrai, je n’étais pas angoissée du tout, vu que la veille, aucun des jumeaux n’avait pleuré.
J moins 5 mns : nous sommes tous devant l’école, c’est plutôt sympathique comme ambiance.
Il y a quelques retardataires, dont 2 enfants, une des 2 maîtresses, et un animateur.
No stress, les parents discutent, et les enfants sont tout excités, même s’ils ont clairement tous très très froid ! (la veille, il faisait 22°, et là, comme par hasard, il fait moins de 10°)

Lire la suite

La fameuse classe verte (1ère partie)

classes_vertes-image-Quand les jumeaux sont rentrés au CP, je me rappelle au bout de quelques semaines avoir vu devant l’école le fameux papier : « Les enfants de la classe de CE2 B sont bien arrivés… », en me disant : c’est bon, j’ai le temps, maisssssssssss prépare toi, y aura forcément un de tes 2 enfants qui partira en classe verte, puisque selon les « rumeurs », il y a toujours une classe sur les 2 CE2 qui part ! Allez, on respire, on a le temps, c’est dans 2 ans et d’ici là, je serai moins stressée, n’est-ce pas ?! Et puis, ça se trouve, y aura même plus de classe verte !

Lire la suite

6 ans plus tard….la rentrée au CP

J’ai commencé à écrire ce blog il y a presque 6 ans. Incroyable, non ?

Et le temps passe, il passe si vite que parfois ça donne le tournis.

Tout le monde a beau nous prévenir, on en prend vraiment conscience le jour où « 2 mois » après leur naissance, on leur achète leur premier cartable pour la grande école (promis, je refais cet article le jour où ils quittent la maison :))

Que de dire de plus sur cette photo ? Ils étaient si petits, si mignons et si fragiles que je n’en dormais plus la nuit.

Que de dire de plus sur cette photo ? Ils sont déjà si grands, si indépendants et ils connaissent encore si mal les lettres de l’alphabet que je n’en dors plus la nuit !

Ca va, j’rigole. Quoique, les premiers devoirs d’hier m’ont laissés perplexe.

Bon, faut être réaliste, j’ai plus le droit de les appeler mes bébés ! La psy a été très claire : faites-en un 3ème ou sortez tous les soirs en amoureux, mais ceux-là ; lâchez-les !!!!!

N’empêche, je suis hyper fière, personne n’a pleuré le jour de la rentrée (contrairement à la maternelle).

Et vous, ça s’est bien passé la rentrée ?

Jumeaux: Presque 6 ans…

Incroyable ! Je suis revenue sur mon blog en me disant que j’allais donner des petites news depuis mon dernier article que j’avais écrit y a quelques mois. Et bah, non, c’était y a plus d’un an, que le temps passe vite !!!!!

Little girl et little boy vont super bien, ils ont presque 6 ans. L’entrée au CP arrive. Et faut pas croire, la dernière année de maternelle, ça rigole pas.

Attention, m’a dit la maitresse de Little boy, si ça continue comme ça, il ne va pas y arriver votre fils au CP, il part dans tous les sens, faut vraiment trouver une solution. Heu, une solution lui ai-je répondu (mais qu’est-ce qu’elle veut dire par là !!), d’accord, je vais le mettre au sport. Bon, ok, c’est vrai, qu’il est super agité et qu’il manque de concentration, mais quoi, c’est juste un p’tit mec de 6 ans qui tient pas en place. C’est comme ça, je vais pas commencer à me prendre la tête maintenant, non ? En plus, du sport, il en fait déjà, et son prof de tennis me dit qu’il a un léger souci de concentration, faudrait peut-être voir ça avec sa maîtresse. J

Bon, en tout cas, il est adorable. Ils s’entendent supers bien avec Little Girl, l’amour fou. Un peu trop petit couple à mon goût. Mais je vous le dis, un petit 3ème n’est pas près d’arriver pour changer tout ça. Pas la force ! En tout cas, pour l’instant… Quant à Little Girl, le contraire de son frère, très sérieuse et très concentrée sur tout. C’est surement pour ça qu’ils s’entendent aussi bien !

Sinon, vous vous rappelez, avec Super Papa, on avait des envies d’ailleurs, partir loin, là où la vie serait moins stressante, avoir plus de temps pour nos enfants et un appart plus grand.

Et  bah, vous savez quoi ?! We did it !!

Non, non, je rigole pas. On a déménagé à………………………………………
100 mètres de notre ancien appart !

Ok, c’était pas l’idée de départ, mais au moins, c’est plus grand. Les enfants sont encore dans la même chambre avec un lit superposé, mais de mon côté, j’ai enfin mon petit espace bureau rien qu’à moi, et ça, c’est génial. Oui, je continue toujours mes tétines sur www.tetineperso.com, ça va faire presque 4 ans, et je suis assez contente ! Même si j’avoue, que je ne me suis pas habituée à avoir pour seul collègue mon ordinateur.

Voilà, c’est à peu près tout, pour les news, tout va bien. Je ne manquerai pas de vous raconter l’entrée au CP. Et non, j’ai pas dit mon dernier mot, je compte bien revenir ici de temps en temps

Ah, si, j’allais oublier, la semaine dernière, je suis tombée sur une super boutique qui propose des vêtement, bavoirs et pleins d’autres articles spécialement pour les jumeaux. C’est simple, j’adorrrre !!! C’est : pardeuxcestmieux.com.  Sérieusement, ça me donnerait presque l’envie de refaire des jumeaux. Mais ca va pas, non !!!

Et vous, tout va bien ? Vos jumeaux ont grandi aussi….y a t’il eu N° 3, voir 4 J ????

 

La gifle (Suite…)

gifleOui, il y a une suite, enfin manière de parler, puisque justement, il n’y en a pas.

Comme je vous le disais dans la gifle, première partie, j’étais très frustrée de ne pouvoir me défouler sur quelqu’un. J’aurais bien été voir « le grand » pour lui faire comprendre que je ne voulais plus qu’il touche un cheveu de mon fils. Mais je n’en ai rien fait. Et puis, au final, je ne sais toujours pas qui il est.

J’ai fait entièrement confiance à la directrice qui m’a promis de prendre les choses en mains et de ne pas laisser passer ça. Avec super homme, nous lui avons dit 2 choses : d’une part, que nous souhaitions rencontrer les parents, histoire d’officialiser notre colère, et d’autre part, que le « grand » présente officiellement ses excuses à Little boy, pour qu’il comprenne qu’il n’a rien fait pour mériter cette gifle. La directrice nous a promis de nous tenir informé. 1 jour, rien. 2 jours, toujours rien.

3 jours, rien non plus, donc nous décidons d’aller la voir pour renouveler notre désir que le « grand » présente des excuses. Promis, elle nous tient au courant. Mais en tout cas, le grand a été puni ! Comment ? De quelle manière ? Nous n’en savons rien, mais promis, elle nous donne vite des nouvelles.

Et voilà, plus d’une semaine a passé, et pas une seule fois la directrice n’a cherché à nous « tenir au courant », comme elle avait promis, et bien évidemment, l’histoire s’arrête là. On ne sait pas comment l’enfant a été puni, et encore moins s’il a présenté des excuses. Little boy nous a dit que le « grand » lui avait dit pardon et nous en sommes très contents, mais j’aurais aimé que cela soit fait avec le directrice ou du moins qu’elle nous en parle.

J’avoue que même si je suis maintenant complètement calmée, je suis déçue par la directrice qui n’a finalement rien fait de spécial pour cette histoire qu’elle considérait, je cite, « très sérieuse et grave ».

Est-ce que je suis censé retourner la voir 10 jours après pour refaire le point ? Ca fait un peu lourd, non ? Genre la mère qui ne s’en remet pas. Pour moi, c’est plutôt une question de principe maintenant…Elle m’a certifié quelque chose, je lui ai fait confiance, mais au final, absolument rien en retour !

Ah si, quand même, une évolution et une bonne nouvelle : hier, little boy était fou de joie, il s’est retrouvé face au « grand » à la récré et il ne l’a pas claqué cette fois, m’a t-il dit !!

No comment ! Ce qui est sûr, pour l’instant, c’est qu’au square, Little boy ne me lâche plus d’une semelle…Va falloir que je me fortifie un peu et que je leur apprenne la vie à mes enfants, car quand je vois ce qui passe après, ça fait un peu peur ! Du catch, non, mais je rêve !

La gifle

gifleNon, ceci n’est pas un article sur la châtiment corporel, et malheureusement pas non plus sur mon avis sur la fessée. Quoique, j’aurais peut-être préféré…

Je ne sais pas vraiment ce qu’on appelle l’instinct maternel…Est-ce une espèce de sixième sens ? Pas vraiment d’idée, mais le flash que j’ai eu hier, en plein après-midi, me laisse encore aujourd’hui une sensation assez bizarre…

En plein boulot, je me suis mise à penser à mes enfants. Ok, jusque là, c’est plutôt normal. Mais pourquoi, tout d’un coup, je me suis imaginée à la sortie de l’école, récupérant mon fils en larmes, avec le visage boursouflé et tout rouge, je ne peux pas vous dire. Mais je suis vite retournée dans ma facturation, me disant que j’étais complètement tarée de penser à ce genre de choses.

Mais c’est peut-être aussi pour ça que quand je suis arrivée à l’école à 16h20 pétantes, et que j’ai vu mon fils de loin, tremblant, livide, la joue écarlate, complètement gonflée, je n’étais même pas surprise. La maîtresse me regardait avancer vers eux, avec un regard d’excuse, et là, j’ai compris que quelque chose s’était vraiment passé.

Mon bébé, tout abîmé, des traces de doigt sur sa joue qui pourrait donner des frissons, et le regard si apeuré.

« Je suis désolée, ça vient juste de se produire, là, il y a 5 mns, dans la cour. Personne n’a rien vu mais il est tout de suite venu nous raconter. Un « grand » l’a frappé, ou plutôt claqué, sans raison, sur la joue. Je suis vraiment désolée, on n’a pas vu. Il semble que ce ne soit pas la première fois que cet enfant agisse violement. La directrice est au courant, elle vous attend « .

Stupeur, silence…Pour résumer, elle est train de me dire que mon fils de 3 ans vient de se faire tabasser par un autre de 5 ans qui en fait 8.

NON, NON, je ne vais pas pleurer, je suis une maman, sa maman, et je dois prendre les choses en mains, le rassurer, et faire un scandale. Ok, j’ai pas fait de scandale, je me suis retenue…

Mais qui a pu…comment…pourquoi, blesser mon bébé d’une manière aussi violente? C’est honteux, inadmissible. J’ai envie de crier sur quelqu’un, de me défouler…mais sur qui ?

Je ne vais quand même pas m’énerver sur la maîtresse. Et puis façon, c’est pas sa faute !

Alors quoi ? Je vais aller voir l’enfant ? Tabasser ses parents ?

Je crois que le plus dur, finalement, c’est ça : se sentir impuissant face à ce genre de choses, et culpabiliser, parce que demain, et après-demain, je vais ramener mes enfants à l’école, et se dire que cela peut très bien recommencer.

Je n’ai pas pu leur expliquer pourquoi cet enfant avait frappé Little boy, et ils ne comprennent pas. Little girl m’a dit qu’elle avait aussi beaucoup pleuré parce qu’elle avait eu peur pour son frère.

J’en ai pas mal rediscuté avec eux hier soir, pour essayer de comprendre:

Moi : »C’est un copain à toi ? Tu l’as embêté ? Vous étiez en train de jouer ? Il a bien dû se passer quelque chose avant… 

Little boy : Mais non, on était dans la cour, et je pleurais. 

Moi : Oui, je sais, tu pleurais parce qu’il t’a fait très mal.

LB : Non, je pleurais parce que je voulais toi »

Moi : Mais je ne comprends pas, tu pleurais avant qu’il t’embête ?

LB : Bah oui 

Moi : Mais faut pas ! Tu sais bien que j’arrive juste après l’école pour le goûter.

Mais alors, quoi, qu’est-ce qu’il s’est passé avec le « grand  » ?

LG : Mais, je sais pas, il m’a dit qu’il fallait pas pleurer !! Alors, il m’a frappé très fort, là sur la joue, et là aussi, sur les fesses…….

Que penser ? Que comprendre ? Comment réagir ?

 

La directrice nous a reçu, elle ne prend pas ça à la légère, et ça rassure quand même :

« Ce n’est ni une bousculade, ni une petite bagarre. C’est très grave ce qui s’est passé ! Toute l’équipe pédagogique est au courant. Hier,  j’ai contacté sa mère pour qu’elle vienne tout de suite à l’école, et je l’ai reçue avec son fils. Des sanctions seront prises, surtout que ce n’est pas la première fois que l’enfant a un comportement violent, c’était la fois de trop ! ».

Ok, ok. Et voilà. Des excuses seront présentées, et l’enfant puni.

Est-ce que l’histoire s’arrête là ? On passe à autre chose ?

Parce que moi, ma petite boule dans le ventre ne part pas…

Et vous, votre enfant a-t-il déjà été frappé à l’école ? Que s’est-il passé ? Comment avez-vous réagi ?