La fameuse classe verte (3ème partie)

J + 4 : il y aura forcément enfin un mot, demain c’est le week-end ! Je veux quand même de vraies nouvelles !

Pas de mot, j’explose. Les autres parents aussi. On se rend compte qu’on pense en permanence à nos enfants parce qu’on n’a pas de nouvelles, ça nous obsède. J’appelle l’école. Forcément, la directrice est en rendez-vous comme d’habitude, et le gardien n’a pas vraiment de nouvelles.

Là, c’est clairement la révolution. On veut des nouvelles de nos enfants !!! C’est quand même incroyable, c’est pas compliqué d’informer les parents : une messagerie vocale ? un blog ? un sms groupé ? un mot devant l’école tous les 3 jours ? Mais non, ils n’ont pas réussi à organiser ça.

Je repasse devant l’école à 18h : je n’en crois pas mes yeux, toujours pas de mot, c’est inadmissible. C’est le week-end, l’école va fermer, et nous n’aurons pas de nouvelles avant Lundi.

Il est 18h45 : mon téléphone bip. Un message. C’est la maîtresse de Little girl ! Mon cœur bat à 100 à l’heure. Il s’agit, en fait, d’un message général pour tous les parents, elle nous donne enfin des nouvelles, et tout va très bien.

Mon cœur bondit de joie, je fais passer à toute la famille le message, je revis.

Il est 18h54 : et Little boy alors ? Je n’ai pas eu de message de la maitresse de little boy, donc aucun parent de l’autre classe non plus, ils vont passer un mauvais week-end. Je m’agace. C’est pas normal. Je ne tiens pas, je réponds à la maitresse de little girl (car bien évidemment, la maitresse de little boy n’a pas laissé de numéro), et j’essaye de lui faire passer le message : « merci beaucoup pour les nouvelles, d’ailleurs si votre collègue, la maitresse verte, pouvait en faire de même, car les parents n’ont aucune nouvelle depuis le début ! »

Sacré J + 4, sacré Vendredi : je reçois encore un message, ça doit surement être la maitresse de little girl qui me demande de ne plus la harceler !!!

Non, c’est une maman de la classe qui m’envoie une photo. Ils ont enfin mis un mot devant l’école, il est 19h30 ! Ils nous racontent enfin leurs journées ! Nous sommes fous de joie, et je fais passer le mot à tous les parents de mon nouveau réseau J Les « merci » affluent, ça respire la bonne humeur. Le week-end s’annonce bien !

J + 5 : Samedi. Nous venons de recevoir un courrier de chacun de nos enfants. Le week-end ne s’annonce pas bien, il s’annonce formidable ! Le bonheur de recevoir une lettre et de voir toutes ces fautes d’orthographe, c’est magique ! Ils ont l’air content, quel soulagement !

La journée passe vite.

J + 6 : Baby boy a une gastro et 2 dents qui vont sortir. La journée passe au ralenti mais je n’ai pas pensé aux jumeaux avant 23h.

J+7 : Lundi. C’est quand même super, super long. Ca aurait été parfait qu’ils rentrent aujourd’hui. Je passe devant l’école par principe, car nous avons déjà eu des nouvelles vendredi, et là, à ma plus grande surprise, je vois un nouveau mot ! Ouaaah, j’ai pas dû à être la seule à me plaindre, pour avoir 2 mots en 4 jours. Je suis super contente. Je prends en photo le mot et j’envoie encore à mon réseau, tout le monde me dit merci, mais surtout que là, ça devient franchement trop long.
Je décide d’écrire à mes enfants une 4ème fois. On ne sait jamais, peut-être qu’ils recevront la lettre à temps…

J + 8 : C’est long. Il reste 3 jours. Je n’attends plus vraiment de nouvelles. En tout cas, je ne ferai pas la révolution pour en avoir. Je ne suis plus vraiment inquiète non plus. Je suis juste en manque. J’attends que la semaine passe. Je ne compte plus les secondes ou les heures, mais j’attends, j’attends que ça passe, j’attends d’être jeudi… J’ai compris que je n’arrêterai pas cette semaine de fumer ou de dévorer les boites de cookies.

Alors j’attends… juste avec impatience de serrer mes enfants dans mes bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *