Mes amours, c’est la fin de l’école primaire…

C’est les larmes aux yeux avec une boule au ventre que je me rends compte que cette semaine, mes amours, sera votre dernière semaine dans cette école primaire. 5 années de votre petite vie, ce n’est pas rien. Vous y êtes arrivés hauts comme 3 pommes, si effrayés et si timides. Vous en repartez aujourd’hui si sûrs de vous, déterminés, fiers d’être encore pour une semaine les grands de l’école et de pouvoir aider les petits pour quelques jours… Et si fiers aussi de pouvoir tenir un stand à la kermesse de l’école (droit accordé uniquement aux CM2) pour cette dernière année.


primaire
CE2

Cm2

Quand je me retourne, je me dis que ça s’est plutôt bien passé, même si ça s’est passé bien trop vite !!! 5 années de primaire sans gros problème. 5 années dans des classes différentes avec pour tous les 2, un CP et un CM1 merveilleux !

Toi, ma presque 11 ans, cette (petite) fille si sérieuse (trop ?), studieuse, toujours prête à rendre service ou à aider les autres, tu as passé 5 années merveilleuses, sans aucune difficulté. Tu auras eu la chance de partir une fois en classe verte et une fois en classe de neige (d’ailleurs, ton frère aussi !). Cela t’aura sauvé de tes angoisses nocturnes et c’est surement ta plus grande victoire de ce primaire ! Je me rappelle encore de la lettre que tu nous as envoyée « Papa, Maman. Je suis super contente d’être ici. Je suis super contente parce que j’ai réussi… ».
Je suis fière de toi !

Tu es prête pour le collège, excitée mais un peu effrayée, m’as-tu dit. Comment sera le collège pour toi, qui aime tant tes habitudes et ton petit confort ? Je suis sûre que tu vas y arriver, je te fais confiance.

Je sais que tu as peur et que tu es triste de quitter ta meilleure amie et ton amoureux meilleur ami, mais ne t’inquiète pas, tu les reverras souvent.

N’aies pas peur, ça va aller, je sais que tu vas vite rebondir.

Toi, ma sensible, toi ma merveille, qui vient d’écrire ce petit mot si gentil à cette éducatrice qui t’aura tant appris pendant toutes ces années de primaire ! Merci à elle pour tout ça. Merci à toi de t’être autant investie dans toutes ces activités extra scolaires. C’était un bonheur de te voir  t’épanouir et grandir pendant ces 5 années (et un vrai étonnement, chaque fois que je te voyais partir à l’école le samedi matin pour faire ces ateliers).

Toi, mon presque 11ans, ce (petit) garçon si excité, si foufou, si dynamique et si joyeux. Tu m’as prévenu, à 4 ans, en moyenne section « Maman, je n’aime pas travailler ! Est-ce que je peux changer d’école car dans la mienne il y a vraiment trop de travail ! ». Au moins, les choses étaient claires dès le début.

D’ailleurs, j’en profite pour dire merci à cette merveilleuse institutrice de maternelle, qui a été la première, et presque la seule, à avoir décelé tes soucis de motricité fine. 3 ans après, on s’est rendu compte qu’elle avait bien raison !

Donc non, ça n’a pas été si facile pour toi, toi qui n’aime pas travailler et qui, en plus, dois faire des efforts supplémentaires pour réussir à te concentrer, toi qui a quand même bien galéré, à te retrouver presque à chaque fois, avec la mauvaise institutrice. C’est comme ça, ce n’est vraiment pas de chance mais franchement, tu t’en es vraiment bien sorti.

Je t’ai vu te battre, persévérer, faire tout ton possible pour te concentrer et voir avec admiration les résultats de ton travail. Oui, mon amour, c’est la règle, c’est la vie, on n’a pas vraiment le choix : il faut travailler pour y arriver. Regarde, en cette avant-dernière semaine de CM2 (il vaut mieux tard que jamais !), tu es si fier de cette bonne note que tu as eu grâce au travail que tu as fourni, et je le suis aussi. Fière de ta ténacité et de ta persévérance. Aujourd’hui, ton écriture est enfin lisible, pour toi et pour les autres, et c’est surement ta plus grande victoire de ce primaire. Je suis sûre que tu vas réussir encore à t’améliorer, aie confiance et ne baisse jamais les bras.

Et merci à toi, mon si gentil garçon, d’avoir été autant présent pour ta sœur en classe verte ! Mais s’il te plaît, arrête de l’embêter tout le temps ! Oh, et puis non, continue, ça ne serait plus pareil à la maison sinon !

Comment sera le collège pour toi ? Toi qui m’a dis exactement comme ta sœur, que tu étais excité mais un peu effrayé.
N’aie pas peur, ça va aller, je sais que tu vas y arriver. Je suis sûre que le collège va enfin te réconcilier avec l’école (ou pas 🙂 ) mais peu importe, ce changement ne pourra que te faire du bien et je suis sûre que tu vas t’y plaire et t’épanouir.

Je suis fière de toi, toi mon petit clown, si sensible et si timide, qui aime tant t’amuser et rire avec tes copains. Profite de la vie, tu as bien raison.

Merci, mes amours, pour ces merveilleuses années.

Je vous aime et je suis fière de vous !

La folie du mois de Juin

Je ne sais pas si c’est pareil chez vous, mais ici, c’est tout le temps la course au mois de Juin ! J’ai l’impression qu’on vit à 100 à l’heure, que tout s’enchaine, et surtout, que tout tourne particulièrement autour des enfants !

– Il y a les compétions de sport de fin d’année : gymnastique pour ma fille et handball pour mon mec.

Gymnastique
Et puis, comme ils le font avec leur école et que l’année prochaine c’est le collège, on court, on cherche, ils font des essais pour trouver un sport pour l’année prochaine, bien sûr, ils changent d’avis toutes les 5 mns sur ledit sport, et après « on » doit faire la queue 4 heures pour espérer avoir une place ! Vive le sport à Paris !

– Il y a les anniversaires des copains de l’école qui s’enchainent (et les cadeaux qui vont avec) qui regroupent tous les enfants nés en Juin, Juillet et Août, et forcément, comme mes jumeaux sont nés en Juillet, ils ont aussi voulu faire leur anniv en Juin pour avoir tous leurs copains.

Lire la suite

10 jours de classe de neige

Déjà 10 jours que mes jumeaux sont partis en classe de neige.

10 jours à penser à eux régulièrement, à me demander ce qu’ils font, ce qu’ils mangent, s’ils skient, s’ils s’amusent, s’ils ne sont pas trop fatigués, si ma 10 ans a vaincu ses angoisses nocturnes. 10 jours à cliquer tous les jours sur le fameux blog de l’école pour découvrir ou non des nouvelles, 10 jours à me précipiter sur la boite aux lettres.

Mais aussi 10 jours de tendresse, 10 jours de calme et de sérénité, 10 jours sans portes qui claquent, 10 jours sans cris, et surtout 10 jours sans devoirs ou crises de nerf.
10 jours sans aucun bruit après 20h30.
Mais surtout, 10 jours pour découvrir pour la première fois ce que c’est de n’avoir qu’un seul enfant dans une maison, 10 jours pour découvrir la vie à 3.

Que c’est bon, que c’est doux, que c’est facile.
Ce fut une belle découverte.

Et puis ce fameux week-end en tête à tête avec mon homme, normalement si dur à organiser avec 3 enfants à caser. 2 jours de tendresse, de soleil et de ballade.

Mais quand même 10 jours d’un sacré manque !

Mes grands bébés rentrent aujourd’hui et je suis folle de joie !

classe de neige

Le mois de février en vrac

Sérieusement ?! Elle nous fait un mois de Janvier en vrac, et elle ose revenir presqu’un mois après avec encore du vrac dans tous les sens, sans aborder un sujet précis, intéressant et réfléchi !
Et oui, c’est surement une preuve de mon manque de temps de ce dernier mois …je ne sais pas trop…mais en tout cas, ça sera en vrac.

Alors petit récap du mois de Février :

– Nous avons fait la visite en famille du musée en herbe pour découvrir Invader. Les 3 enfants (et nous-mêmes) avons beaucoup aimé, même si l’exposition est vraiment trop courte. A la suite de cela, nous nous sommes mis à rechercher des Invaders dans Paris et j’avoue que c’est le bon plan pour motiver les enfants à sortir de la maison. Pour les booster encore plus, nous avons téléchargé l’appli FlashInvader. Au final, c’est un peu le même principe que le Géocaching dont nous sommes vraiment fans, et donc idéal pour se balader avec les enfants sans qu’ils râlent.
Lire la suite

Le mois de Janvier en vrac

J’ai beau ne pas y croire (puisque j’ai l’impression que les dernières vacances étaient la semaine dernière) mais aujourd’hui, c’est déjà les vacances d’hiver pour la zone C, enfin ce soir. Plus que quelques heures avant… Bref, on se comprend.

Alors, en vrac, voici les dernières news du mois de Janvier :
– Comme promis, concernant « mon 3 ans et la nourriture » dont je parlais ici, j’ai fait le fameux test des 10 règles d’or à respecter par les parents dont l’enfant mange mal (je vous laisse retrouver les règles tout en bas de l’article). On a tout fait comme il était conseillé et c’est vrai, ça marche !!!!!!!!!!!!! Enfin, façon de parler, hein ! Puisqu’au final, il mange encore moins bien qu’avant (puisque nous n’insistons plus sur les légumes et le reste), il s’est nourrit uniquement de sucré et de fromage pendant le test. Par contre, c’est vrai que l’on se sent vraiment plus légers : beaucoup moins d’attente, d’énervement et de contrariété au moment des repas, et ça, c’est magique !
Lire la suite

Check-list de Septembre

Allez, une petite grande check-list de Septembre :

– Rendre mon presque 3 ans propre pendant la sieste. FAIT, un jour sur deux.

– Propreté pendant la nuit. PAS FAIT du tout.

– Organiser les allées et venues des activités extrascolaires des grands. PAS FAIT.

– Rendre mes grands les plus heureux du monde. FAIT, grâce au PAS FAIT juste au-dessus. Du coup, ils vont et reviennent de  leurs activités tout seul à chaque fois.
Lire la suite

Les gogos reviennent dans la cours de récréation

Au vu des grandes vacances et de la folie PokemonGo, j’étais sûre qu’à la rentrée scolaire, les cartes Pokémon allaient envahir les cours de récrés et les pensées de mes enfants, exactement comme il y a 2 ans et 4 ans.

Car c’est une loi mathématique : la mode des jeux s’arrête toujours pour mieux revenir quelques mois ou années plus tard, une fois que les enfants ont fini par vendre leurs jeux complètement démodés au vide grenier, et pour permettre ainsi aux parents quelques mois plus tard de parcourir tous les magasins de jouets du quartier, de la ville, voire du monde, pour retrouver à nouveau lesdits « jeux à la mode » qui sont forcément en rupture de stock un peu partout et ont disparu de la planète quand ils redeviennent à la mode.
Lire la suite

Je ne vous parlerai pas de la rentrée scolaire

Cette année, je ne vous parlerai pas de la rentrée scolaire. Quel intérêt ? C’était déjà il y a 8 jours, et puis, franchement, on commence à en avoir marre d’en entendre parler.

En général, j’aime la raconter car ça laisse un petit souvenir que je relis à mes enfants des années plus tard. On se rappelle ensemble, on en rit, on en pleure, et ça fait du bien.

Mais cette année, je n’avais pas trop envie de parler de mes grands jumeaux qui sont déjà en CM2. Ce sont les rois du monde, ils connaissent tout, ils savent tout de leur école.

Pourquoi vous dire que je n’ai pas vraiment eu le droit de les accompagner à l’école ? Que j’ai tout de même réussi à leur voler un bisou et une photo comme chaque année.

D’ailleurs, je n’allais tout de même pas vous remettre, une fois de plus, la même photo que chaque année :

rentrée CM2

Qui me donne des petits frissons quand je regarde celle du CP :

jumeaux cp Lire la suite

Comment les devoirs ont pourri notre année ! #JeudiEducation

devoirs

Il y a 2 ans, enfin presque 3, les jumeaux sont entrés au CP. Je savais alors qu’un grand changement allait se passer, aussi bien pour eux que pour notre trio du 17h-19h. Nous allions faire autre chose que jouer pendant des heures ensemble, et ce n’était pas plus mal. Les devoirs faisaient leur apparition, et j’en étais toute excitée.

L’année du CP a été extraordinaire : Little Boy et Little Girl, dans des classes séparées, avaient tous les 2 de très bonnes maîtresses, et l’apprentissage des lettres, des mots, et de la lecture s’est fait en douceur. J’étais très bien organisée pour les devoirs : je me posais avec chacun d’eux, à tour de rôle, pour faire environ 10 minutes de devoirs chaque soir.
Tout cela s’est fait sereinement, et ils étaient heureux d’avoir un moment chacun leur tour avec leur maman. Et puis quel plaisir, pour eux comme pour moi, de les voir chaque jour essayer de déchiffrer les lettres et finir un jour par lire tout seul. Une année de bonheur !

Même si la maîtresse m’a vite fait part de certains petits problèmes pour Little Boy, comme le manque de concentration, une excitation permanente, ou encore quelques soucis de motricité fine, tout s’est quand même bien passé pour lui, et il lisait très bien à l’entrée au CE1 (c’est d’ailleurs sa passion aujourd’hui !).

Mais la tendance était quand même là : Little Girl, très studieuse, sérieuse et appliquée, adorait travailler, apprendre et faire des devoirs. Little Boy, quant à lui, assez brouillon et excité, nous a vite fait comprendre que les devoirs étaient son pire cauchemar ! Lire la suite

Le jour où j’ai « oublié » mes enfants…

honteJe vous en ai parlé à plusieurs fois : mes jumeaux de 8 ans sont allés à l’école tout seul à plusieurs reprises cette année. Je ne suis pas encore très à l’aise avec l’idée, mais bon, ca leur fait plaisir, et surtout, ca reste très occasionnel. C’est vraiment s’il n’y a pas trop le choix : Babyboy qui s’est rendormi, rdv très matinal, etc.

 

Donc, dans ces cas-là, la règle à suivre est très simple :

– Ascenseur interdit ! Ils doivent descendre à pieds les escaliers

– Ils sortent de l’immeuble, et se mettent devant le passage piéton

– Je me mets sur le balcon.

– Ils me font savoir qu’ils vont traverser et je leur donne le OK

– Et voilà, une fois la rue traversée, ils sont heureux comme tout, et on se fait un dernier coucou. L’école est juste au bout de la rue à gauche.

Il y a 2 jours, je ne sais plus exactement ce qui s’est passé, tout le monde était presque prêt, il était 8h15, je me mets à discuter avec Super Papa de l’organisation de la journée, et je lui demande un service, juste avant qu’il ne parte. C’est faisable mais il est un peu pressé.

Du coup, sans réfléchir, pour que Super Papa gagne 5 mns, je lance : « bon, les enfants, on est retard, ce matin, vous pouvez aller à l’école tout seul !! »

Forcément, cris de joie.
Lire la suite