La rentrée au collège : petit bilan pour mes jumeaux

Le jour de la rentrée au collège, les parents étaient attendus avec les enfants dans la cour de récréation, pour se rendre ensuite à une réunion d’information.
Il y a tout de suite eu l’annonce des classes dans la cour. Au passage, très mauvaise idée de faire cela avec les parents, qui étaient encore plus stressés que les enfants. Toujours un peu inquiète pour le même, je l’ai vu se décomposer (et moi avec) quand nous avons entendu absolument tous ses copains être appelés dans la classe de sa sœur jumelle ! J’ai passé une sale journée, j’ai eu très peur des répercussions, lui qui n’est  motivé par l’école que par l’idée d’y retrouver ses copains. Et puis finalement, il va bien ! Il est fort et il s’adapte. Il n’a pas vraiment d’amis dans sa classe, il a du mal à voir les siens me dit-il, mais ça va, il gère.

2/3 jours après la rentrée, ma fille m’a aussi inquiétée. Elle qui n’est absolument jamais malade (contrairement à ses frères) a commencé à se plaindre de douleurs au ventre. Elle a même testé l’infirmerie le 3ème jour d’école. Et puis son comportement aussi avait changé brusquement. Elle s’énervait facilement et criait sur tout le monde, ce qui n’est pas du tout son genre. Elle pleurait même sans raison. Ouah, mais qu’est-ce que j’ai flippé ! Non, pas ma fille ! Elle m’a même avoué qu’elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Et puis, du jour au lendemain, c’est passé ! Surement un coup de blues ou de stress de rentrée, sans s’en rendre compte. Enfin, c’est passé, façon de parler ! Je crois qu’elle a débuté sa crise d’adolescence ! ou de pré-adolescence, disons… mais ça fait tôt !

Pour en revenir au sujet du collège, au niveau organisation (surement la chose la plus importante à mettre en place au collège), tout se passe très bien aussi. Les 2 ont refait leur emploi du temps, avec un code couleur par matière, et ils l’ont collé dans leur chambre pour pouvoir bien préparer leur cartable la veille. Nous avons également associé le code couleur des matières aux cahiers, pour qu’ils ne se mélangent pas trop. Ce petit code couleur avait été prévu dès l’achat des fournitures avant la rentrée au collège : par ex, rouge pour les cahiers de français, bleu pour les maths, etc… Ils s’en sortent également très bien, entre les semaines A et B. Pour le coup, je ne gère absolument pas ça, et pour l’instant, aucun mélange sur les semaines.

Ah, et puis le fameux Pronote ! Surement le pire ennemi de certains enfants. Pour le moment, je n’en ai pas encore les codes d’accès mais mes enfants oui, et ils peuvent y vérifier les devoirs à faire, et les profs absents ! C’est marrant, mon fils n’a jamais la même chose d’écrit sur son agenda que sur pronote. Là, au moins, je ne perds plus mon temps à aller à la pêche aux infos/vérifications sur les devoirs. C’est un peu ce que j’ai fait tout le primaire avec lui, donc là, c’est un pur soulagement.

Pour les profs, je ne préfère même pas vous raconter que de puis la rentrée, il y a déjà eu 4 d’absents, et je ne sais combien d’heures qui ont sauté ! Ça commence bien ! Et puis, c’est simple, j’ai l’impression d’avoir tout le temps un enfant à la maison ! Quelle galère pour moi qui travaille de la maison. Depuis 8 ans, mon bureau, c’est chez moi. Mes journées sont courtes, 8h30/16h30, mais c’était mon choix et mon organisation.

Mais là, je dis Au secoursssssssssssssssss ! Je suis foutue. Tiens, par exemple, mercredi, il y en a un qui a été à l’école de 8h à 10 h, et l’autre de 10h à 12h ! Et le vendredi ?! J’ai l’impression que c’est un 2ème mercredi !
Mon fils finit à 14h30. Il arrive, met la musique à fond, et il me demande :
« Alors, qu’est-ce qu’on fait ?!!!! » « Mais rien, on ne fait rien ! Je travaille ! Tu te gères/tu t’occupes jusqu’à 16h30 et après, je suis toute à toi ».

Quant à ma fille, un peu plus discrète, elle prend une chaise, et se plante derrière moi : « Tu fais quoi ? Tu travailles ? Sur quoi ? Je peux t’aider ?Je m’ennuie.  On fait un truc ? »
« NOOOOOOOON. Et tu ne peux pas rester derrière moi comme ça à m’observer. Je travaille ! Tu te gères/tu t’occupes jusqu’à 16h30 et après, je suis toute à toi ».

Allez, ce n’est que le début, je suis sûre qu’on va y arriver et qu’ils vont finir par comprendre que je travaille vraiment, et que l’heure officielle, c’est 16h30. Déjà que ce n’est pas beaucoup, faut pas exagérer !

Sinon, pour finir sur le bilan de la rentrée au collège, c’est très positif. Les 2 sont vraiment ravis et ont exactement la même opinion sur le sujet « C’est beaucoup mieux que le primaire, ça passe plus vite. C’est vraiment chouette de changer de professeur et de classe pour chaque matière. Les seuls points négatifs : la cantine, c’est dégeu ! Et la récré, c’est bien trop court. On a à peine le temps de retrouver ses copains. Et puis, on ne joue pas. On ne fait rien de spécial dans la cour, c’est un peu bizarre comparé au primaire. »

Ils sont vraiment contents et tout se passe pour le mieux pour l’instant. Ce fut donc une très bonne rentrée au collège « pour eux » ! Peut-être que le livre La 6ème les doigts dans le nez y est pour quelque chose…ou pas 🙂

Et vous alors, comment s’est passée la rentrée de vos enfants ?

PS : non, je n’ai pas oublié mon 3 ans. Tout va bien pour lui, à part qu’il est déjà épuisé.

Ps bis : Je préfère ne pas  vous raconter  que mon fils a honte d’être vu avec moi dans la rue du collège, c’est encore trop dur pour le moment à accepter ! Pas de chance pour lui, le collège est dans notre rue, donc on risque fort de se croiser régulièrement !

rentrée au collège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *