Mes enfants sont accros au sport

Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, mes 11 ans sont des fous de mangas, complètement accros. Ils passent des heures allongés sur leurs lits (après l’école et le week-end) à lire en boucle leurs 200 mangas qu’ils ont accumulés au fil des ans et impossible de les forcer à faire un tri. Ça me rend dingue de les voir glandouiller comme ça tout le temps, mais c’est vrai qu’ils compensent quand même bien avec le sport tous les 2 !
Je réalise seulement maintenant qu’ils sont également complètement accros au sport et qu’ils en font vraiment BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP !!!

Reprenons par le commencement :

A 4 ans, je les ai inscrits dans un petit club de mini-tennis à raison de 40 mns par semaine. Ils aimaient bien ça mais sans réelle passion. Et puis, pour être honnête, mon fils n’était pas très doué. D’ailleurs, d’une manière générale, il n’était pas du tout à l’aise avec le sport : que ce soit la course, la natation, le vélo, le foot, il a bien galéré.
Il avait du mal avec son corps, se mélangeait les bras et les jambes et avait un vrai souci de coordination. Sans rentrer dans les détails, on sentait bien que le sport n’allait pas être son truc.

Et puis, la dernière année de mini-tennis, vers 7 ans, il a gagné un tournoi. Oui, lui, il avait gagné une superbe coupe ! On n’y croyait pas et lui non plus. Il avait fait des progrès incroyables. J’ai même pleuré ce jour-là tellement j’étais heureuse pour lui ! Il avait réussi à dompter son corps.
La prof est venue me voir : « Et bah dis donc, on n’y croyait pas pour lui ! Bras cassés, jambés cassées ! Comme quoi, tout est possible ! ». Ça m’a drôlement vexé mais en même temps, c’était exactement ça ! Tout est possible ! D’ailleurs, au fil du temps, c’est bien ce qu’il s’est passé. Il a progressé dans tous les sports et n’a plus le moindre souci de coordination.
Cette année, c’est mon 4 ans qui vient de rejoindre ce mini-club de tennis. Si vous saviez comme ça m’énerve quand toutes les semaines la prof me dit : « Mais qu’est-ce qu’il me fait penser à son frère !!!! ».

Quant à ma fille, depuis qu’elle est toute petite, elle a toujours adoré le sport et excelle dans tous les domaines. Les profs m’ont régulièrement conseillé de l’inscrire dans un club d’athlétisme, d’ailleurs encore aujourd’hui. Chose que l’on n’a jamais fait finalement…

A côté de cela, vers 6-7 ans, ils ont chacun essayé des sports différents : danse, karaté, judo, capoeira… Un peu comme pour le tennis, c’était sans grande conviction à chaque fois et aucun sport n’a jamais duré plus d’un an.

A l’entrée au CP, l’école proposait des sports le mercredi après-midi. Les 2 étaient à fond : pour mon fils ce fut du hand-ball, et pour ma fille la gymnastique artistique. Pendant 5 ans, ils se sont régalés et ont adoré leur sport respectif, à raison de 3 heures par semaine. Et en plus, qu’est-ce que c’était pratique pour moi !

Tout s’est compliqué à l’entrée au collège ! Mes 11 ans m’ont demandé de continuer leur sport respectif, mais impossible de leur trouver un club ! Que ce soit les sélections très très dures du hand-ball ou les queues sans fin dans les clubs de gym dès 5 heures du matin pour les inscriptions, ça n’a pas marché. Qu’est-ce que j’ai culpabilisé de les voir si malheureux de ne pouvoir pas faire leur sport adoré.
Et puis c’est un peu passé. Ils se sont rendus compte que le collège proposait pas mal de sport et qu’ils allaient trouver leur bonheur !

Ils se sont tous les 2 inscrits au ping-pong, proposé une fois par semaine à l’heure du déjeuner, ainsi qu’à l’AS du mercredi, Sport et Nature : 3 heures dans la nature à faire de la course d’orientation et même parfois du canoé ou du VVT. Ils étaient ravis par leurs activités mais plus les mois passaient et plus mon 11 ans me réclamait le hand-ball qu’il aimait tant :
« Maman, ça me manque trop ! S’il te plait ! Tu ne veux pas essayer de trouver un club, pas trop loin. Même un tout petit club. Et comme ça, l’année prochaine, je pourrais encore tenter le coup des sélections du PSG Hand » (c’est son rêve ultime, mais qu’est-ce que c’est sélectif !).
Et puis, bien sûr, à force de persévérance, j’ai fini par lui trouver un club super chouette, pas cher du tout, à 30 mns en bus de la maison.
Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour les rendre heureux ses enfants ?!

Au début, j’étais complètement flippé qu’il prenne le bus tout seul et qu’il rentre vers 19h/19h30. Mais il a bien joué le jeu et m’envoie des SMS dès qu’il arrive et dès qu’il part. C’était censé être une heure par semaine, et puis, sans que je m’en rende compte, il a négocié pour y aller 2 fois par semaine. Et puis, j’ai réalisé, qu’il y avait des compétitions tous les week-ends ! Au secours ! Parfois même le Samedi à 8h du matin. Et au final, il en fait 3 heures toutes les semaines.

A côté de cela,  ils sont tous les 2 devenus complètement accros au ping-pong. D’ailleurs, quand on part en vacances, ce sont les plus heureux du monde s’ils trouvent une table de ping-pong.

sport

Bref, au lieu d’en faire une fois par semaine à l’école comme prévu, ils y vont 3 fois par semaine. Sans compter que ma fille se fait aussi les compétitions. Elle adore ça, se débrouille plutôt bien et comme il n’y a presque aucune fille qui y joue, elle est sélectionnée à chaque fois !
Elle m’a réclamé pendant des mois de l’inscrire dans « un vrai club de tennis de table ».
Mais cette fois, je n’ai pas cédé ! J’ai dit non, que ça suffisait, qu’elle faisait déjà assez de choses comme ça et qu’on ne pouvait pas tout faire. En plus, le club le plus proche est à 30 mns en bus et c’est bien trop loin.
Je n’ai pas craqué (hein, vous me connaissez ?!)… jusqu’à ce que, en pleurs, elle me dise :
« Mais c’est pas juste ! Mon frère, il a le droit de faire du hand-ball en plus de l’école, et moi je n’ai pas le droit à un autre sport ???? Et lui, il a le droit de prendre le bus tout seul et pas moi ?
C’EST DU SEXISSSSSSSSSSSSSSME !!!!!!!!!!!!!!!!! »

Bien sûr, j’ai fini par craquer et l’inscrire la semaine dernière à ce club de tennis de table, vraiment pas cher du tout, à 30 mns de chez nous.
Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour les rendre heureux ses enfants ?!

Bon bah du coup, je suis inquiète presque tous les soirs de la semaine maintenant…

Ils en font du sport ces deux-là, ils sont complètement accros ! En faisant le décompte, je me suis rendue compte que mon fils faisait en tout 12h30 de sport par semaine. C’est juste énorme ! En l’inscrivant au hand, j’avais oublié qu’il faisait déjà 3h d’EPS et 1h de natation au collège toutes les semaines.

Bon, vous me direz, c’est autant d’heures de moins qu’il passe à me réclamer Fornite sur la PS4. Je vous parlerai de son addiction pour ce jeu une autre fois !

A part ça, de temps en temps (enfin, quand il ne pleut pas à Paris…), on part se faire une petite partie de ping-pong tous les 3, au square, en bas de la maison. Et pour la maison, on a même un filet de ping-pong, qui peut se mettre sur notre table du salon.

filet de ping pong

Je vous ai déjà dit que j’adorais le ping-pong ?! C’est bien le seul sport où je me débrouille encore aujourd’hui 😊
Et pourtant, à leur âge, qu’est-ce que j’étais sportive…

Et chez vous, alors, vos enfants font-ils beaucoup de sport ?

Leur sélection de cadeaux de Noël (un peu tardive…)

Je me doute que c’est surement un peu tard pour vous donner des idées de cadeaux de Noël. Mais on ne sait jamais, pour les gros retardataires, cela pourra peut-être vous aider !
D’ailleurs, ça prouve bien à quel point je n’ai plus une minute pour écrire des articles depuis que j’ai commencé ma formation, car cela doit faire un bon mois que les enfants ont fait leur liste de cadeaux de Noël !

Dans sa lettre au Père Noël, mon 4 ans avait choisi 7 cadeaux de Noël. Je pense qu’il connait par cœur le catalogue de la grande Récré qu’il a feuilleté pendant environ 1 mois. Bien qu’il ait choisi environ un cadeau par page du catalogue, il a réussi à n’en mettre que 7 dans sa lettre. Mais je l’ai tout de suite prévenu que le Père Noël ne pourrait pas tout apporter. Et je ne vous parle même pas de tous les cadeaux qu’il a reçus il n’y a pas si longtemps pour son anniversaire. D’ailleurs, je ne préfère même vous parler non plus des cadeaux de Hanouka !
Au final, nous avons décidé de partir sur 3 cadeaux par enfant (parce que Hanouka, hein) dont un qui sera offert par Super Mamie.

Donc pour mon 4 ans, voilà ce qu’il y aura sous le Sapin de Noël, et le choix n’a pas été évident :

cadeaux noel Lire la suite

Interview : Ca fait quoi d’avoir un jumeau ? (par Little Girl, 8 ans) REDIFF

EDIT : Parce que je n’ai plus une seconde depuis que j’ai commencé ma formation, et aussi parce que je suis retombée par hasard sur ce petit article que j’ai fait avec ma fille il y a presque 3 ans, je vous le mets en REDIFF ! J’ai franchement hâte de lui refaire cet interview à 11 ans pour voir ce que ça donne comme réponses ! 🙂

 

Interview

Il n’y a pas si longtemps, mes jumeaux ont découvert mon petit secret: mon blog anonyme! (ça devait bien arriver, ils passent beaucoup de temps sur mon ordinateur). Je ne suis pas du tout à l’aise avec ça, car comme je le disais, non seulement c’est un blog anonyme, mais surtout, je ne parle pratiquement que d’eux, forcément le thème de mon blog, c’est « les jumeaux » ! J’ai fini par leur lire certains de mes articles, mais par contre, il y en a d’autres que ne je veux absolument pas qu’ils lisent…Je suis mal barrée ! Bref, tout ça pour dire qu’à force d’être questionnée par mes jumeaux là-dessus, j’ai fini par avoir une idée: vu que le thème est la gémellité, pourquoi ne pas leur demander à eux, jumeaux, ce qu’ils pensent de tout ça, et ce que ça leur fait d’avoir un jumeau.

Je suis très fière, aujourd’hui, de mettre en ligne  mon premier interview:

La gémellité vue par Little girl, 8 ans ! Allez, c’est parti ! Ca l’a beaucoup amusé, mais fatigué de parler autant, m’a-t-elle dit!

– Ca veut dire quoi « jumeaux » ?
Jumeaux, ça veut dire qu’on a frère (ou une sœur hein) qui est né dans le même ventre que nous, heu…oui, et qui nous aime. (rire)

– Ah bon, on nait dans le ventre ?
Bah non, mais qui a été fabriqué dans le même ventre que moi !

– Donc, c’est un frère et une sœur qui sont nés le même jour ?
Ouiiiiiiiiiiiiii (cri de joie)

– Est-ce qu’on vous appelle les jumeaux ?
Bah non! On nous appelle par nos prénoms !

– Es-que tu te sens proche de ton frère jumeau ?
Bah oui, c’est mon frère jumeau. On a été toujours été ensemble, il m’aide, je l’aide, on fait pleins de trucs ensemble. Oui, je me sens proche de mon frère.
Lire la suite

Préadolescences, quels sont les signes ? Version collège

Les premiers signes de la préadolescence, dont j’avais parlés , sont toujours présents !
Sauf, que forcément, avec l’entrée au collège, il y a quand même pas mal de changements et d’évolutions.

– Contrairement au préado du primaire, le préado du collège ne joue plus autant. Dans un premier temps, il a été surpris, voire triste, des nouvelles règles de la cour de récré. Au collège, fini les jeux des petits. Au collège, on parle dans la cour…On joue éventuellement au ballon mais rien de plus.

– Du coup, le préado du collège ne va plus non plus au square pour « jouer » avec ses copains. De temps en temps, la version masculine les retrouve (toujours au square) pour « trainer » ou faire un foot, mais non, il ne court plus comme un fou dans le square. Pour la version féminine, c’est plus compliqué. Les copines rentrent toutes après l’école, donc elle aussi. La préado version féminine passe beaucoup plus de temps qu’avant à la maison, dans sa chambre, à se plaindre et à s’ennuyer.
Lire la suite

11 ans !

Déjà 11 ans ! Je me rappelle de tout, et pourtant, j’ai tout oublié. Je me rappelle de nos joies, de nos fous rires et de nos bons moments.

Qu’elles sont loin ces nuits blanches où nous passions des heures à vous bercer chacun dans une chambre, à nous tromper de bébé dans la nuit ou même de médicament. J’ai déjà tout oublié, et pourtant, c’était hier. Je me rappelle de tout, l’annonce de la grossesse gémellaire, l’accouchement,  vos premiers sourires, vos premières dents, vos premiers pas, votre rentrée à l’école maternelle. J’ai oublié le nombre de fois où je vous ai dit  : « attendez, chacun son tour » pour le repas, pour la douche, pour les câlins.
Ah la patience ! C’est bien la première chose que des jumeaux devront apprendre.
Et puis non, ce fut ensemble, pour le repas, pour la douche, pour les câlins. Vous avez tout partagé !
Ah le partage, c’est finalement la première chose que des jumeaux devront apprendre.

11 ans, déjà 11 ans ! C’était hier, je me rappelle de tout, je n’ai rien oublié.
Il y a 11 ans, notre première séparation à tous les 4, un des moments le plus dur de notre vie.
Le retour à la maison, la peur et la crainte de ne pas y arriver.

11 ans déjà que je suis maman, une double maman !

11 ans que vous avez changé ma vie à jamais. Votre gentillesse et votre sensibilité m’émerveillent chaque jour. Je parlerai une autre fois de vos colères, vos engueulades et vos crises de pré-ados ! 🙂

Vous deux, SI différents, et pourtant, vous avez tant de choses en commun.

11 ans, à vous voir vous câliner et vous disputer ! 11 ans de bagarre, de jalousie, de larmes, de fous rires mais surtout 11 ans d’amour entre vous, entre nous, entre nous 4, puis entre nous 5.
Ce lien si fort qui vous unit, « mes bébés », ne le perdez jamais. Cultivez-le chaque jour car il est merveilleux.

Déjà 11 ans ! Déjà le collège !

Ça y est, il n’y a plus assez de doigts pour montrer fièrement son âge. Mais à vous 2, je suis sûre que vous allez y arriver !

11 ans que je vous aime et que je suis fière de vous !

Joyeux anniversaire mes amours !

11 ans

Anniversaire des jumeaux… séparé !

Depuis que mes jumeaux sont nés, je leur ai toujours fait un anniversaire en commun. Au début, c’était uniquement en famille et, dès la maternelle, il y a eu à chaque fois l’anniversaire avec les copains d’école, suivi de l’anniversaire en famille.

Les traditions se sont vite installées : chacun son cadeau préféré (le gâteau au chocolat pour ma fille, le gâteau aux poires pour mon fils), chacun leurs cadeaux, chacun leur chanson d’anniversaire et toujours plus ou moins le même groupe d’ami(e)s mixte. A ma grande surprise, je n’ai jamais eu aucun souci sur le thème de l’anniversaire : ma fille n’était pas du genre princesse à fond, ni mon fils cow-boy ou super héros. On a toujours trouvé des idées qui leur plaisaient à tous les 2 ! Dès la 2ème année de primaire, je me suis mise à organiser des anniversaires en extérieur, incapable de gérer plus de 16 enfants surexcités à la maison. De même, cela s’est toujours très bien passé, les 2 étaient toujours d’accord sur l’endroit choisi et sur les copains à inviter. Depuis environ 3 ans, il y a eu un vrai changement, et la mixité s’est clairement arrêtée au niveau des anniversaires d’école : ma fille n’était plus invitée qu’ à des anniversaires de filles ou pyjamas party, et mon fils qu’ à des anniversaires de garçons. Du coup, ils étaient assez fiers d’être le seul anniversaire mixte. Seule différence : mon fils invitait sa bande de copains, ma fille sa bande de copines, et tout ce petit monde se mélangeait très bien !
Lire la suite

La folie du mois de Juin

Je ne sais pas si c’est pareil chez vous, mais ici, c’est tout le temps la course au mois de Juin ! J’ai l’impression qu’on vit à 100 à l’heure, que tout s’enchaine, et surtout, que tout tourne particulièrement autour des enfants !

– Il y a les compétions de sport de fin d’année : gymnastique pour ma fille et handball pour mon mec.

Gymnastique
Et puis, comme ils le font avec leur école et que l’année prochaine c’est le collège, on court, on cherche, ils font des essais pour trouver un sport pour l’année prochaine, bien sûr, ils changent d’avis toutes les 5 mns sur ledit sport, et après « on » doit faire la queue 4 heures pour espérer avoir une place ! Vive le sport à Paris !

– Il y a les anniversaires des copains de l’école qui s’enchainent (et les cadeaux qui vont avec) qui regroupent tous les enfants nés en Juin, Juillet et Août, et forcément, comme mes jumeaux sont nés en Juillet, ils ont aussi voulu faire leur anniv en Juin pour avoir tous leurs copains.

Lire la suite

Les mangas, la passion de mes jumeaux

Mes jumeaux de 10 ans, allez presque 11 ans… mais ce chiffre m’angoisse complètement, enfin moins que l’entrée au collège… Donc je disais mes 10 ans sont de vrais fans de Manga, ils sont complètement accros depuis environ 3 ans ! A côté de ça, ma fille lit pas mal de romans (d’ailleurs, elle vous en parlait déjà ici il y a plus d’un an) et mon fils tout un tas de BD. Les 2 ont eu leur grande passion pour la saga Harry Potter aussi, mais les mangas restent leurs livres préférés, qu’ils lisent et relisent en boucle.

Ici, on ne se bat pas pour les jouets mais pour les mangas.

Les mangas, c’est un peu comme leur doudou, ils ne s’en séparent jamais. Il y en a dans leur lit, dans la voiture, en vacances, dans les toilettes, et même dans le cartable de l’école pour faire des échanges avec les copains ou lire à la récré de temps en temps. Bon, pour l’école, je l’ai interdit depuis une semaine et je n’ose même pas vous dire la raison. Non, pas du tout, mon fils ne lit pas en classe au lieu de travailler…

Lire la suite

La folie du Hand Spinner est arrivée chez nous !

Quoi, vous ne connaissez pas le « Hand spinner », cet objet un peu bizarre qui ressemble à une toupie à 3 têtes et dont je n’avais jamais entendu parler il y a encore 2 semaines ?

hand spinner

Tout a commencé à Londres quand j’en ai vu 2-3 dans la rue : cet objet assez hypnotisant, que je n’avais jamais vu avant, a tout de suite attiré mon regard. Les gens faisaient juste tourner l’objet en question entre leurs doigts. Je n’ai pas vraiment compris à quoi ça servait et puis je suis vite passée à autre chose.

Puis, dans le train qui nous ramenait à Paris, le petit voisin en avait un. Cet objet hypnotisant a tout de suite attiré notre regard à tous les 4. Nous n’avons pas vraiment compris à quoi ça servait  et puis nous sommes vite passés à autre chose.
Lire la suite

Le mois de Janvier en vrac

J’ai beau ne pas y croire (puisque j’ai l’impression que les dernières vacances étaient la semaine dernière) mais aujourd’hui, c’est déjà les vacances d’hiver pour la zone C, enfin ce soir. Plus que quelques heures avant… Bref, on se comprend.

Alors, en vrac, voici les dernières news du mois de Janvier :
– Comme promis, concernant « mon 3 ans et la nourriture » dont je parlais ici, j’ai fait le fameux test des 10 règles d’or à respecter par les parents dont l’enfant mange mal (je vous laisse retrouver les règles tout en bas de l’article). On a tout fait comme il était conseillé et c’est vrai, ça marche !!!!!!!!!!!!! Enfin, façon de parler, hein ! Puisqu’au final, il mange encore moins bien qu’avant (puisque nous n’insistons plus sur les légumes et le reste), il s’est nourrit uniquement de sucré et de fromage pendant le test. Par contre, c’est vrai que l’on se sent vraiment plus légers : beaucoup moins d’attente, d’énervement et de contrariété au moment des repas, et ça, c’est magique !
Lire la suite