11 ans !

Déjà 11 ans ! Je me rappelle de tout, et pourtant, j’ai tout oublié. Je me rappelle de nos joies, de nos fous rires et de nos bons moments.

Qu’elles sont loin ces nuits blanches où nous passions des heures à vous bercer chacun dans une chambre, à nous tromper de bébé dans la nuit ou même de médicament. J’ai déjà tout oublié, et pourtant, c’était hier. Je me rappelle de tout, l’annonce de la grossesse gémellaire, l’accouchement,  vos premiers sourires, vos premières dents, vos premiers pas, votre rentrée à l’école maternelle. J’ai oublié le nombre de fois où je vous ai dit  : « attendez, chacun son tour » pour le repas, pour la douche, pour les câlins.
Ah la patience ! C’est bien la première chose que des jumeaux devront apprendre.
Et puis non, ce fut ensemble, pour le repas, pour la douche, pour les câlins. Vous avez tout partagé !
Ah le partage, c’est finalement la première chose que des jumeaux devront apprendre.

11 ans, déjà 11 ans ! C’était hier, je me rappelle de tout, je n’ai rien oublié.
Il y a 11 ans, notre première séparation à tous les 4, un des moments le plus dur de notre vie.
Le retour à la maison, la peur et la crainte de ne pas y arriver.

11 ans déjà que je suis maman, une double maman !

11 ans que vous avez changé ma vie à jamais. Votre gentillesse et votre sensibilité m’émerveillent chaque jour. Je parlerai une autre fois de vos colères, vos engueulades et vos crises de pré-ados ! 🙂

Vous deux, SI différents, et pourtant, vous avez tant de choses en commun.

11 ans, à vous voir vous câliner et vous disputer ! 11 ans de bagarre, de jalousie, de larmes, de fous rires mais surtout 11 ans d’amour entre vous, entre nous, entre nous 4, puis entre nous 5.
Ce lien si fort qui vous unit, « mes bébés », ne le perdez jamais. Cultivez-le chaque jour car il est merveilleux.

Déjà 11 ans ! Déjà le collège !

Ça y est, il n’y a plus assez de doigts pour montrer fièrement son âge. Mais à vous 2, je suis sûre que vous allez y arriver !

11 ans que je vous aime et que je suis fière de vous !

Joyeux anniversaire mes amours !

11 ans

Anniversaire des jumeaux… séparé !

Depuis que mes jumeaux sont nés, je leur ai toujours fait un anniversaire en commun. Au début, c’était uniquement en famille et, dès la maternelle, il y a eu à chaque fois l’anniversaire avec les copains d’école, suivi de l’anniversaire en famille.

Les traditions se sont vite installées : chacun son cadeau préféré (le gâteau au chocolat pour ma fille, le gâteau aux poires pour mon fils), chacun leurs cadeaux, chacun leur chanson d’anniversaire et toujours plus ou moins le même groupe d’ami(e)s mixte. A ma grande surprise, je n’ai jamais eu aucun souci sur le thème de l’anniversaire : ma fille n’était pas du genre princesse à fond, ni mon fils cow-boy ou super héros. On a toujours trouvé des idées qui leur plaisaient à tous les 2 ! Dès la 2ème année de primaire, je me suis mise à organiser des anniversaires en extérieur, incapable de gérer plus de 16 enfants surexcités à la maison. De même, cela s’est toujours très bien passé, les 2 étaient toujours d’accord sur l’endroit choisi et sur les copains à inviter. Depuis environ 3 ans, il y a eu un vrai changement, et la mixité s’est clairement arrêtée au niveau des anniversaires d’école : ma fille n’était plus invitée qu’ à des anniversaires de filles ou pyjamas party, et mon fils qu’ à des anniversaires de garçons. Du coup, ils étaient assez fiers d’être le seul anniversaire mixte. Seule différence : mon fils invitait sa bande de copains, ma fille sa bande de copines, et tout ce petit monde se mélangeait très bien !

La seule petite difficulté pour eux était ma demande sur la restriction du nombre d’amis : ils avaient le droit d’inviter chacun environ 7 copains. Bah, oui, quand même, vous m’imaginez avec 20 enfants à gérer le même jour, impossible. Sur le principe, ça ne leur posait pas vraiment de problème car ils ont chacun leur petite bande d’environ 6/7 ami(e)s mais ils n’auraient pas dit non si je leur avais proposé d’en inviter plus !

L’année dernière, pour leurs 10 ans, j’étais persuadée qu’ils allaient me demander de faire des anniversaires séparés ! Même pas ! Ils avaient tous les 2 très envie de faire un anniversaire laser game et les équipes étaient déjà faites : filles contre garçons ! J’ai trouvé l’anniversaire des 10 ans assez intense et fatigant, certains étaient vraiment trop excités, ne nous écoutaient pas du tout, et le trajet en métro n’était pas de tout repos ! Et oui, je confirme, après plus de 7 ans d’anniversaire mixte, ce sont bien les garçons qui sont les plus excités, au cas où vous vous posiez la question !!!!!

Enfin, est venue l’année de leurs 11 ans, l’année du CM2, la dernière année de primaire ! L’année, où comme je m’y attendais, d’un commun accord également, mais après de longues hésitations, ils m’ont demandé de faire leur anniversaire séparément. Déjà, ils voulaient inviter plus de copains que d’habitude, et surtout, ils n’avaient pas les mêmes envies cette année ! Bien évidemment, j’ai dit oui !

Comme d’habitude, bien qu’ils soient nés en Juillet, nous allions faire leur anniversaire en Juin afin d’avoir tous les copains de classe.

Sauf que cette fois, il fallait trouver 2 dates, 2 endroits, faire 2 invitations différentes, bref, faire tout vraiment 2 fois à une semaine d’intervalle !

Dès le départ, mon fils m’a réclamé un anniversaire « foot », enfin plus exactement un « bubble foot ». C’est un foot à 5 contre 5, sauf que les enfants ont une grosse boule autour d’eux qui leur permet de faire un foot version auto-tamponneuse ! Fou rire assuré ! Et ouf, aucun accident.

anniversaire des jumeaux

Forcément, mon fils n’a invité que des garçons ! La seule fille était sa sœur, qui je l’avoue, a beaucoup hésité à venir car le même jour, elle avait un autre anniversaire d’un copain. Le bubble foot a eu raison du laser game. Oui, oui, c’est bien comme ça qu’elle a choisi ! Pour elle, aucun souci de ne se retrouver qu’avec des garçons, elle a l’habitude et puis, elle a quand même pas mal de copains garçons d’une manière générale. Et puis, son amoureux était parmi les invités, donc tout allait bien (ah, l’amoureux… Non, pas respect pour ma fille, je n’en dirai pas davantage !). Au vu de la chaleur, l’anniversaire a été assez dur et ils ont vite arrêté le bubble foot pour passer à du foot normal, ce qui a moins plu à la seule fille, surtout quand elle s’est pris le ballon dans la cuisse et a pleuré toutes les larmes de son corps !

Et sinon, mise à part l’excitation des petits mecs, tout s’est très bien passé. Nous sommes rentrés HS, bien transpirants, avec un enfant fou de joie d’avoir eu son anniversaire rien qu’à lui.

Quant à ma fille, elle a opté pour un thème bien différent : le karaoké ! Encore une fois, nous avons fait ça en dehors de la maison, dans un un bar karaoké.

Elle a invité 8 filles et 4 garçons dont son frère jumeau (et bien sûr l’amoureux), donc c’était tout de même plus mixte que celui de la semaine précédente ! Encore une fois, tout s’est très bien passé, mise à part l’engueulade avec la direction du karakoé qui n’a pas apprécié que je ramène bonbons, boissons et gâteau sans passer par eux, alors que j’avais pourtant bien vérifié ce point ! Je suis encore trop énervée pour vous raconter toute l’histoire !!!! Bref, je disais,  ils ont presque géré tout seul les 2 heures à mi-chemin entre karaoké et boum party. Ma fille avait préparé une liste à l’avance en sondant tous ses amis sur leurs goûts musicaux. Par contre, son frère jumeau a eu un peu plus de mal à comprendre que ce n’était pas SON anniversaire, et se mettait en permanence en avant ! Croyez-moi, je l’ai vite remis à sa place !

Ma presque 11 ans était également ravie de cet anniversaire solo où tout s’est passé à merveille.

Pour les 2  anniversaires, j’avais très peur, car nous avions avec nous le petit frère, qui demande à lui seul beaucoup d’attention. Au final, il  n’y a eu aucun souci. Pour l’anniv foot, il était juste un peu triste de ne pas pouvoir jouer au ballon mais sinon, il a été très sage et pendant le transport, tous les garçons s’amusaient avec lui et chantaient Sam le pompier, qui est officiellement devenue LA chanson des 2 anniversaires.

Et pour le karaoké, après avoir chanté fièrement au micro Sam le pompier devant tout le monde (il s’entraine tous les jours 🙂 ), il s’est ensuite complètement écroulé dans sa poussette !

Et voilà, les 2 anniversaires sont passés et c’est très bien ! Même s’il n’y a aucun souci, ce genre de journée était toujours assez fatigant, surtout quand on les fait à 7 jours d’intervalle pendant le mois de Juin de folie. En tout cas, mes jumeaux étaient ravis d’avoir, pour la première fois, chacun leur anniversaire, leur journée à eux, et rien qu’à eux !

Et bien sûr, on remet l’anniversaire des jumeaux en Juillet en famille pour le « vrai » jour ! Et je confirme une nouvelle fois, dans le cas où vous liriez cet article mes chers enfants : « oui, vous irez à l’école ce jour-là puisqu’il y aura encore classe !!! »

Et vous alors, comment  se passe l’anniversaire de vos jumeaux ? Ensemble ou séparé ? Chacun ses invités et ses cadeaux ?

Et sinon, je me demandais : au collège, ils font toujours leurs anniversaires vos enfants ? Ça ressemble à quoi ? Boum ou toujours pas ?

La folie du mois de Juin

Je ne sais pas si c’est pareil chez vous, mais ici, c’est tout le temps la course au mois de Juin ! J’ai l’impression qu’on vit à 100 à l’heure, que tout s’enchaine, et surtout, que tout tourne particulièrement autour des enfants !

– Il y a les compétions de sport de fin d’année : gymnastique pour ma fille et handball pour mon mec.

Gymnastique
Et puis, comme ils le font avec leur école et que l’année prochaine c’est le collège, on court, on cherche, ils font des essais pour trouver un sport pour l’année prochaine, bien sûr, ils changent d’avis toutes les 5 mns sur ledit sport, et après « on » doit faire la queue 4 heures pour espérer avoir une place ! Vive le sport à Paris !

– Il y a les anniversaires des copains de l’école qui s’enchainent (et les cadeaux qui vont avec) qui regroupent tous les enfants nés en Juin, Juillet et Août, et forcément, comme mes jumeaux sont nés en Juillet, ils ont aussi voulu faire leur anniv en Juin pour avoir tous leurs copains.

Lire la suite

Les mangas, la passion de mes jumeaux

Mes jumeaux de 10 ans, allez presque 11 ans… mais ce chiffre m’angoisse complètement, enfin moins que l’entrée au collège… Donc je disais mes 10 ans sont de vrais fans de Manga, ils sont complètement accros depuis environ 3 ans ! A côté de ça, ma fille lit pas mal de romans (d’ailleurs, elle vous en parlait déjà ici il y a plus d’un an) et mon fils tout un tas de BD. Les 2 ont eu leur grande passion pour la saga Harry Potter aussi, mais les mangas restent leurs livres préférés, qu’ils lisent et relisent en boucle.

Ici, on ne se bat pas pour les jouets mais pour les mangas.

Les mangas, c’est un peu comme leur doudou, ils ne s’en séparent jamais. Il y en a dans leur lit, dans la voiture, en vacances, dans les toilettes, et même dans le cartable de l’école pour faire des échanges avec les copains ou lire à la récré de temps en temps. Bon, pour l’école, je l’ai interdit depuis une semaine et je n’ose même pas vous dire la raison. Non, pas du tout, mon fils ne lit pas en classe au lieu de travailler…

Lire la suite

La folie du Hand Spinner est arrivée chez nous !

Quoi, vous ne connaissez pas le « Hand spinner », cet objet un peu bizarre qui ressemble à une toupie à 3 têtes et dont je n’avais jamais entendu parler il y a encore 2 semaines ?

hand spinner

Tout a commencé à Londres quand j’en ai vu 2-3 dans la rue : cet objet assez hypnotisant, que je n’avais jamais vu avant, a tout de suite attiré mon regard. Les gens faisaient juste tourner l’objet en question entre leurs doigts. Je n’ai pas vraiment compris à quoi ça servait et puis je suis vite passée à autre chose.

Puis, dans le train qui nous ramenait à Paris, le petit voisin en avait un. Cet objet hypnotisant a tout de suite attiré notre regard à tous les 4. Nous n’avons pas vraiment compris à quoi ça servait  et puis nous sommes vite passés à autre chose.
Lire la suite

Le mois de Janvier en vrac

J’ai beau ne pas y croire (puisque j’ai l’impression que les dernières vacances étaient la semaine dernière) mais aujourd’hui, c’est déjà les vacances d’hiver pour la zone C, enfin ce soir. Plus que quelques heures avant… Bref, on se comprend.

Alors, en vrac, voici les dernières news du mois de Janvier :
– Comme promis, concernant « mon 3 ans et la nourriture » dont je parlais ici, j’ai fait le fameux test des 10 règles d’or à respecter par les parents dont l’enfant mange mal (je vous laisse retrouver les règles tout en bas de l’article). On a tout fait comme il était conseillé et c’est vrai, ça marche !!!!!!!!!!!!! Enfin, façon de parler, hein ! Puisqu’au final, il mange encore moins bien qu’avant (puisque nous n’insistons plus sur les légumes et le reste), il s’est nourrit uniquement de sucré et de fromage pendant le test. Par contre, c’est vrai que l’on se sent vraiment plus légers : beaucoup moins d’attente, d’énervement et de contrariété au moment des repas, et ça, c’est magique !
Lire la suite

Et la petite souris…

Voilà 2 ans que la petite souris n’était pas passée à la maison ! J’avais même oublié son existence et oublié aussi que mes jumeaux de 10 ans allaient encore perdre des dents !
Mais vraiment oublié ! Pour moi, c’est un truc de 6-8 ans, alors qu’en fait, il leur en reste pas mal.  Mais jusqu’à quel âge on perd ses dents ? Je ne m’étais même pas posée la question !

Et voilà qu’à quelques jours d’intervalle, mes 2 grands « préados » viennent de perdre tous les deux la même dent ! Franchement, c’est drôle quand même, non ? D’ailleurs, en y repensant, ça toujours été en même temps pour eux !

Lire la suite

Préadolescence ! Quels sont les signes ?

La préadolescence n’est pas un mythe, elle existe et les symptômes sont rarement trompeurs !
A mi-chemin entre l’adolescence et l’enfance, vous reconnaitrez facilement les signes du préado :

– Le préado adore claquer les portes ! Claquements de porte suite à une remarque, à un petit non ou à un désaccord du parent.
La version masculine fera claquer la porte très fort, quitte à le faire une 2ème fois si la première fois n’était pas assez forte. La version féminine claquera la porte d’une manière plus douce, mais ne manquera pas de se retourner une dernière fois avant la scène finale pour vous envoyer son regard le plus méchant, voire aussi le refaire une 2ème fois en faisant fonctionner le rayon laser intégré pour vous achever.

Lire la suite

Harry Potter, une passion

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de la passion de mes jumeaux pour la lecture ! Du matin jusqu’au soir, ils lisent encore et encore, sans jamais lever les yeux. Il vous suffit de voir les photos d’eux sur Instagram ! Je sais, d’ailleurs, que je fais des jaloux, mais croyez-moi, ce n’est pas si drôle de parler dans le vide tous les jours. Ils sont dans leur bulle et plus rien n’existe autour d’eux. Par contre, ils ne lisaient jamais de « vrais » livres mais uniquement des BD ou des mangas. Ma 10 ans a déjà lu quelques romans, mais mon fils n’a jamais voulu ouvrir le moindre livre sans images.

Et puis, il y a environ 3 semaines, juste après les vacances de la Toussaint, mon 10 ans s’est plongé dans le premier tome de Harry Potter. Je n’en croyais pas mes yeux ! Un livre, sans bulle et sans dessin. Et le plus drôle, c’est que ça fait 2 ans que je lui en parle et le lui conseille, mais rien à faire, il ne voulait même pas en entendre parler ! Le pourquoi du comment ? Je ne sais pas vraiment… surement un copain qui lui a prêté, car 3 jours après, il avait réussi à récupérer le tome 2, puis une semaine après, le tome 3. Bien évidemment, le Tome 4 de Harry Potter est vite arrivé. Et enfin, à la bibliothèque, nous avons trouvé les autres tomes. Et au final, nous n’en aurons acheté aucun ! Sa sœur a très vite suivi la passion de son frère et s’y est mise aussi ! Mise à part une petite dispute pour le Tome 5 il y a 4 jours, ils ont bien géré le partage des livres.
Lire la suite

Les gogos reviennent dans la cours de récréation

Au vu des grandes vacances et de la folie PokemonGo, j’étais sûre qu’à la rentrée scolaire, les cartes Pokémon allaient envahir les cours de récrés et les pensées de mes enfants, exactement comme il y a 2 ans et 4 ans.

Car c’est une loi mathématique : la mode des jeux s’arrête toujours pour mieux revenir quelques mois ou années plus tard, une fois que les enfants ont fini par vendre leurs jeux complètement démodés au vide grenier, et pour permettre ainsi aux parents quelques mois plus tard de parcourir tous les magasins de jouets du quartier, de la ville, voire du monde, pour retrouver à nouveau lesdits « jeux à la mode » qui sont forcément en rupture de stock un peu partout et ont disparu de la planète quand ils redeviennent à la mode.
Lire la suite