Nos photos de famille avec Prentu (concours)

Il y a environ 5 ans, j’ai fait un magnifique album photos de mes jumeaux qui s’appelait : » De la naissance jusqu’à 4 ans ! « … J’en suis très fière et les enfants adorent le regarder.
A la fin de l’album, il y a écrit en gros, très gros: A SUIVRE…

Et là, c’est la honte totale, je n’ai fait absolument aucun album depuis, et pourtant j’y ai pensé à plusieurs reprises. Mais je me suis rendue compte que les 3/4 du temps, au lieu de faire de belles photos avec l’ appareil de Super Papa, je bombarde régulièrement les enfants avec mon téléphone, et on a beau dire, mais ce n’est pas la même chose.
Et puis, Baby Boy est arrivé, et bien évidemment, on s’est remis à refaire tout un tas de photos magnifiques dans l’idée de refaire un album photos. Les 6 premiers mois, je développais régulièrement les photos de Baby Boy, et puis, bien évidemment, re-la honte, j’ai encore arrêté ! Et lui, son album photos de naissance, il n’y aura pas droit ?!
Si, si, tous les mois, je me dis que je vais m’y mettre, je trie au fur et à mesure les photos, et puis, je repousse…

Alors, croyez-moi, quand le site Prentu.fr m’a envoyé un gentil message en me proposant de tester leur service de photos en ligne, j’ai sauté sur l’occasion pour me rattraper.

Il y a l’embarras du choix car Prentu propose une large gamme de produits : vous y trouverez aussi bien des  tirages photos, que des décorations murales,  des  livres photos ou encore  des cadeaux photos ainsi que des calendriers.

Leur site est extrêmement facile d’utilisation et tout se fait en quelques clics. Il est très facile de télécharger ses photos, ainsi que les redimensionner.

prentuHonnêtement, le plus dur pour moi aura été de choisir le support sur lequel je voulais partir : tout me donnait envie. Et puis, la sagesse l’a emportée: je voulais absolument développer toutes les photos que j’avais mises de côté depuis les 6 mois de Baby Boy pour mon futur album fait maison. C’est donc le tirage photo qui l’a emporté ( à partir de 0.09 € la photo, point non négligeable !).

Bon, ok, j’ai également craqué sur le puzzle photo, ça fera un super cadeau pour les jumeaux, et j’ai hâte de voir leur tête quand ils feront le puzzle (qui est pour le moment en 250 pièces) de leur super photo de vacances !

puzzlephoto

J’ai reçu tout ça une semaine après, et je suis plus que ravie. Les photos sont magnifiques et j’ai hâte de voir le puzzle. Et du coup, ça m’a vraiment donné envie de commander des tableaux pour les chambres de mes enfants !

Et vous alors, vous avez déjà essayé des services de photos en ligne ? Faites-vous régulièrement des albums ?

En tout cas, il n’est pas trop tard si ce n’est pas le cas, car, aujourd’hui, je vous propose un concours en partenariat avec Prentu pour gagner un bon d’achat de 20à valoir sur tout le site ! Vous pourrez ainsi y choisir le cadeau de votre choix.

Pour participer, c’est très simple, il suffit de :

– Visiter la boutique Prentu.fr et indiquer en commentaire, sous cet article, ce que vous aimeriez gagner.

Il y aura 1 gagnant qui sera tiré au sort et le résultat sera publié en édit du billet et sur la page Facebook du blog Coupdouble. 

BONNE CHANCE !

Conditions de participation: Le concours commence le 22/09/2015 et finira le 02/10/2015 (à minuit !) Ce jeu-concours, réservé aux résidents de France métropolitaine, est limité à une participation par personne et par foyer. Votre participation à ce concours est gratuite et sans obligation d’achat. Je me réserve le droit d’annuler le tirage au sort ou le jeu si les circonstances l’exigent et ce, sans contrepartie. Votre participation à ce concours implique l’acceptation pleine et entière du présent règlement. Je ne suis pas responsable de l’envoi du lot, celui-ci vous sera envoyé directement par le partenaire.

 EDIT :
La gagnante est Gaelle Mauduit ! Bravo!
Et merci à vous tous pour votre participation !

Pause Vacances en Normandie

soleilAllez, je vais commencer les valises, ma pire angoisse ! Et depuis que l’on est passé à 3 enfants, c’est une torture pour moi. Question d’organisation! Certains font ça en 5 mns, moi, ça me prend des heures, c’est vraiment pas mon truc !

On part une semaine en Normandie tous les 5 dans un petit appartement Pierre et Vacances.

Ca va nous faire un bien fou, et je croise les doigts pour qu’il fasse beau comme sur la photo.

Je vous raconte tout ça en rentrant, je fais une pause blog pendant les vacances.
Par contre,  je vais « essayer » de me mettre à faire un peu plus des photos alors on se retrouve sur Instagram !

 

Je suis Charlie: Comment expliquer à nos enfants l’inexplicable ?

07844089-photo-je-suis-charlieA la sortie du sport à 16h30, il y avait quelques parents qui attendaient leurs enfants. Nous étions tous silencieux, échangeant des regards inquiets. Nous n’avions pas besoin de parler pour partager notre tristesse et notre émotion.

Les enfants sont sortis du sport et ont brisé le silence pour nous parler de ce qu’il s’était passé aujourd’hui. Les animateurs leur avaient expliqué très brièvement l’attentat et ils essayaient de nous expliquer avec leurs mots ce que signifiait un attentat tout en souriant. Des petits sourires pour masquer leur incompréhension.

A la maison, nous en avons discuté à nouveau, avec des mots assez simples, sans rentrer dans les détails. Nous parlions chacun notre tour avec leur père, pour essayer d’expliquer à nos enfants l’inexplicable. Ils n’ont pas posé trop de questions, ils avaient compris, et sont passés à autre chose. Ils n’en ont pas reparlé de la soirée…

Little Boy, malade, s’est endormi assez vite. Nous avons couché Little girl plus tard. Elle m’a demandé si je pouvais rester un peu avec elle, j’ai souri, je n’ai pas vraiment réfléchi, et lui ai juste répondu qu’il était déjà tard, et qu’il fallait que j’arrive à calmer son petit frère.

Une heure plus tard, alors que nous pensions que tout le monde dormait enfin, Little girl revient dans le salon, des larmes coulaient sur ses joues, elle était pale :

– Je n’arrive pas à dormir, j’ai peur. J’ai peur de…
Silence…
-De quoi as-tu peur ?

Les mots se mélangeaient. Elle avait peur de beaucoup de choses :

Peur de ce qu’il s’était passé aujourd’hui, peur pour ses amis qui devaient ce jour là rentrer tout seul de l’école, mais qui n’en avaient plus le droit à cause de l’affiche jaune devant l’école. Comment allaient-ils rentrer ?

Peur aussi de la mort, peur qu’ils recommencent, et surtout peur qu’ils viennent dans notre maison ou à l’école.
Peur de tout.

Tellement d’inquiétude et d’incompréhension dans sa voix nous a donné la chair de poule.

A nouveau, nous avons « essayé » de lui expliquer ce qu’il s’était passé, que les « méchants » allaient très vite être trouvés.

Mais, au final, peut-on vraiment expliquer l’inexplicable ? Je ne crois pas. On peut juste rassurer nos enfants, leur dire que ces gens sont des fous, qu’il ne faut pas avoir peur, car si on a peur les fous et les méchants auront gagné. Expliquer ce n’est pas excuser, expliquer, ce n’est pas mentir. Expliquer, c’est donner les raisons et faire comprendre ce qui peut amener des gens à de telles extrémités. Mais quand, soi-même, on n’arrive pas à comprendre ou à rationaliser ce genre de comportement, il devient difficile d’expliquer…

Alors, à cette heure tardive, nous n’avons pas parlé de religion, de liberté d’expression ou de dessins, nous avons surtout voulu la rassurer : nous avons donc discuté des rassemblements qui avaient lieu un peu partout en ce moment, des témoignages de solidarité à travers le monde, de l’union et de la solidarité. Nous lui avons expliqué avec des mots simples que nous devions tous nous unir pour ne pas avoir peur, et que nous, adultes, allions toujours protéger nos enfants.

Que le plus important en ce moment était la solidarité et que demain, à l’école, il y aurait surement une minute de silence, et qu’il fallait que tous les enfants y participent.  Nous sommes tous Charlie.

Cette discussion l’a rassurée, elle a fini par s’endormir.

Nous en parlerons à nouveau ce soir.

Et vous, comment en avez-vous parlé à vos enfants ?

Le Petit Quotidien nous aide à en parler à nous enfants et propose une édition spéciale à télécharger.

Mon passage radio sur RTL !

oefps

Il y a un peu plus d’une dizaine de jours, j’ai été contactée par le site Marie France pour donner des conseils aux « futurs » parents de jumeaux de Monaco. Cela m’arrive de temps à autres d’avoir des demandes sur le thème des jumeaux, donc j’ai trouvé l’idée plutôt sympa.

Ah oui, c’est vrai, me dis-je,  Charlène attend des jumeaux ! Elle doit être à 6 ou 7 mois de grossesse, donc le terme approche ! Logique de parler des jumeaux, je suis maligne, hein ?

Du coup, je me dis qu’il serait pas mal pour l’article, dans un premier temps, de donner des conseils sur la fin de grossesse, et puis d’enchainer un tout petit peu sur les premiers mois avec les jumeaux. Et voilà, c’est écrit en urgence, ils veulent mettre l’article en ligne très vite.

Le lendemain matin, très bizarre, je reçois une demande du même genre, encore pour Charlène, mais cette fois, pour une émission de radio. C’est marrant cette coïncidence.

Peut-être qu’elle est déjà entrée à l’hôpital, qu’elle est alitée, ou je ne sais encore.

Une petite seconde pour vérifier ce que, bien évidemment, j’aurais dû faire la veille : elle a accccouccccchhhhé ! C’est pas possible, comment ai-je pu ne pas penser à vérifier hier ? Je regarde le mail de l’interview, et là, je vois qu’on me parle bien de la naissance des jumeaux, et non de la « future » naissance des jumeaux.

Lire la suite

L’envie… Le retour ?!

J’ai créé ce blog en Août 2007, incroyable de se dire que cela fait 7 ans qu’il existe, et que certains continuent à venir le lire même s’il est en pause depuis pas mal de temps.

J’y ai raconté pendant plusieurs années ma vie avec mes jumeaux. A l’époque, j’ai créé ce blog, tout simplement parce que j’avais envie de raconter et surtout partager. Avoir des jumeaux, c’est magnifique ! Mais qu’est-ce que c’était dur les premières années !! Alors le raconter, ça me faisait du bien. Ecrire était devenu ma drogue, j’avais besoin de ma dose quotidienne.

Et puis, les années ont passé, les jumeaux ont grandi, et surtout le temps me manquait. Et il faut dire, l’envie d’écrire n’était plus vraiment là : plus les enfants grandissaient, moins j’avais de choses ou d’anecdotes à raconter sur ma vie avec mes jumeaux.

Mon travail me prenait énormément de temps, alors j’ai décidé de faire une pause blog. Et puis, tous les ans, j’essayais de revenir pour donner des nouvelles. Et là, je me rends compte que mon dernier article date quand même de 2012, c’est honteux, rien écrit en 2 ans. Pas eu une seule seconde (ou envie) pour ça…

Mais depuis quelques mois, j’y pense sans arrêt à ce blog, il me manque… vraiment !
Et depuis 2 semaines, c’est fort, très fort. L’ENVIE est revenue !!!
A nouveau, j’ai envie de raconter et partager, c’est incroyable. Mais je remets à chaque fois au lendemain. Et puis, la plateforme Mabulle n’existe plus vraiment, il faudrait donc que je transfère tout mon blog autre part, reprendre chaque article un par un depuis 2007 et tout recommencer. J’espère vraiment y arriver, et avoir le courage de tout refaire.

En tout cas, j’ai réussi à faire le premier pas ! Je l’ai fait ce petit article, l’envie était trop forte !

Pourquoi cette envie ?!
Parce que tellement de nouvelles choses ! L’envie à nouveau de raconter et de partager.

L’envie est revenue, et j’espère qu’elle va rester 🙂

Jumeaux 4 ans: Des petites news…(suite)

Je disais donc donc : Quoi dire de plus ?

Rassurer tous les nouveaux parents de jumeaux  qui en bavent aujourd’hui : ce n’est que 2 années à passer. Parce qu’à partir de 3/ 4 ans, croyez-moi, c’est la belle vie, on revit enfin, et c’est un vrai bonheur.

Je vais vous dire, ça commence à me manquer ! Plus personne ne nous dévisage, nous espionne, nous scrute pour voir « les jumeaux ». Finie la jumeaumania. Retour à la normalité.

On dirait 2 enfants avec une petite année de différence. Pfff, mais où sont donc les projecteurs ?!

Voilà, on vit notre petite vie de famille parisienne tranquillement.

Enfin, quand je disais juste avant « c’est la belle vie, on revit enfin, et c’est un vrai bonheur », je parlais des poussettes, des biberons et des nuits, hein. Parce que faut pas se leurrer, on est pas non plus dans la petite maison dans la prairie !! C’est pas parce qu’ils ont grandi, qu’on échappe pas au fameux métro-boulot-dodo (sans le métro pour moi, mais le goûter, le bain, l’heure de jeux qui me gonfle, le repas, la chanson, l’histoire, blabla… tout ça en pensant à mon boulot qui n’est pas fini) où tout le monde est épuisé et s’énerve au moment du coucher. D’ailleurs, le rituel est quand même moins long qu’avant, mais à 2 dans une chambre, difficile de les faire dormir avant 21h/21h30.

Bref, tout ça pour ça.

Et c’est là qu’on passe son temps à se demander : et ailleurs, c’est comment ?

–         Ailleurs, chez les autres ? C’est pareil ? Ils ont les mêmes difficultés ? Ils sont aussi énervés et crevés que nous nous le soir ? Ou on est les seuls à pas y arriver ?

–         Ou même ailleurs dans une autre ville, un autre pays…voire un autre continent, c’est comment ?

Et c’est là que tous les 2 mois, avec super homme, on se met à a parler de nos envies d’ailleurs  justement : partir, s’éloigner, casser ce rythme qui nous étouffe. Vivre ailleurs. Où ? Je ne sais pas….

Prendre une année sabbatique, faire le tour du monde…Mais oui, c’est ça ! Oh, ca va, on a le droit d’en parler, d’en rêver :

Offrir à nos enfants un peu plus d’espace, de verdure, les laisser respirer un peu (parce que le square du coin, et nos 57 m², J’EN PEUX PLUS !!!)

S’offrir à nous, parents, un peu moins de stress, un peu plus de temps pour notre couple (non, nous n’avons toujours pas de baby sitter), se retrouver. Donner plus de temps à Super Papa pour voir ses enfants (il ne rentre le soir, malheureusement, qu’au moment du coucher).

Alors, oui, on en parle, comme ça, de temps en temps, mais on est là :

Fidèles au poste, fidèles à notre quartier qu’on aimerait finalement quitter pour rien au monde (tant pis pour les lits des enfants, on mettra des matelas par terre !).

Et la vie suit son cours…les amis, la famille…On est bien content des les avoir. Alors, pour le coup, l’idée de l’Australie, elle peut-être pas si bonne que ça J

On a enfin trouvé notre équilibre tous les 4, et on s’en sort plutôt bien.

Je sais, tout ça part dans tous les sens,  tout est contradictoire, et au final, ça ne veut plus rien dire.

Indulgence, s’il vous plait, j’ai pas écrit depuis plus d’un an… Et celui-là, pour le rédiger, j’ai dû me lever à 6h30 ce matin. Sauf que maintenant, à force de papoter, il est 7h30, tout le monde se réveille, je vais donc y aller.

J’espère sincèrement que vous allez tous bien et que vous (les anciens de ce blog) viendrez nous donner des nouvelles et nous raconter votre suite à vous.

Je ne sais pas encore quand je repasserai par ici, mais franchement, je vais essayer de revenir de temps de temps (en tout cas, dans moins de 14 mois), juste comme ça, pour parler de tout ou rien, de sorties ou bons plans sympa, ou tout simplement en profiter pour vous parler de Tétine Perso.

A très bientôt

Pause ou arrêt…!?

Je pense que quand j’ai écrit mon article « tout part en vrille » la semaine dernière, je savais déjà ce que je voulais, mais je me donnais une dernière semaine de réflexion.

Les enfants ont grandi, et j’avoue que des conseils ou des astuces de maman de jumeaux, j’en ai plus tant que ça. Et puis, il ne faut pas se voiler la face, l’envie n’est plus là, je sèche.

Se forcer, réfléchir longuement pour trouver un truc sans importance à raconter, non, ce n’est pas l’idée que j’avais de mon blog quand je l’ai créé il y a plus de 2 ans.

Pour le moment, enfin, soyons honnête, depuis quelques mois, je n’ai plus l’envie, et encore mois le temps…j’espère que ça reviendra…un jour…dans 1 mois, 1 an, mystère, mais ce qui est sûr, c’est que la pause s’impose pour le moment. Et puis, je vais me consacrer entièrement à mes tétines !

Un grand MERCI à toutes celles et ceux qui sont venus ici, occasionnellement ou régulièrement, pour laisser des mots et partager! J’ai fait des rencontres « virtuelles » qui m’ont beaucoup apporté, et m’ont donné pendant longtemps encore plus de plaisir à partager notre quotidien avec vous !

Au revoir et à bientôt…Je l’espère…

Tout part en vrille !

Je sais, je sais, mea culpa, je ne viens plus trop souvent poster des articles. On pourrait même dire que je laisse complètement à l’abandon mon blog.

Que dire ? Que le temps me manque… Que mes journées sont de plus en plus longues. Non, je ne vais pas vous raconter qu’hier j’avais plus de 80 colis à manutentionner et expédier, que du coup, j’ai dû envoyer ma mère chercher mes enfants à 18h00 à l’école en panique, que je ne les ai pas vus avant 19h et que j’ai dû les coucher à 20h tellement ils étaient épuisés… Non, ça serait la honte, et complètement indigne d’une Mompreneur !!

Ok, c’était exceptionnel, n’empêche que je suis encore en train de culpabiliser. Je laisse tomber mon blog, mes enfants, c’est quoi cette femme-blogueuse-maman-entrepreneuse là ? Et tout ça pour quoi ? Des tétines. Pff, c’est du n’importe quoi.

La vérité, est que justement, je n’arrive pas à tout concilier ! Est-ce que je dois complètement arrêter une de ces choses qui font partie intégrante de ma vie ?

–         Les enfants, j’y ai bien pensé mais j’hésite quand même, Même s’ils me rendent folle assez régulièrement, et qu’ils me font perdre la voix à force de crier, j’avoue que ça m’embêterait. Et puis franchement, pour l’entourage et la famille, je trouve que ça la fout mal !

–         Arrêter de passer des heures devant les fourneaux. Ca, on raye, j’ai jamais fait.

–         Laisser complètement tomber le blog : c’est fait à moitié. Mais l’arrêter complètement, je ne sais pas, j’ai du mal à me décider. Mine de rien, ça fait quand même presque 2 ans et demi, j’ai fini par m’y attacher. Et puis, passer à côté de tellement de gloire, succès et reconnaissance, ça me ferait mal au cœur.

–         TétinePerso ? Malin, et je ferai quoi moi alors ? 2 ans de travail, d’investissement et finir en échec ? J’ai dû mal à m’y résoudre. Quoique parfois quand on pense au concept assez banal « travailler pour gagner de l’argent », ça prend un sens très très concret quand on monte sa boite !

–         En faire un p’tit 3ème, voire 2 d’un coup. Hey, hey, c’est peut-être ça la solution !

Je sais, pas bête. NONNNNNNNNNN, même pas en rêve. Déjà que je ne m’en sors pas comme ça, et que j’ai pas de place pour avoir 2 vrais lits pour les jumeaux dans leur chambre…Quoique, attention, il paraît qu’il y a une épidémie en ce moment !

–         Il ne me reste plus qu’à me procurer le livre qui illustre cet artcile « Maman organisée » d’ Emmanuelle Hamet !

Bon, alors, bilan, je fais quoi ? Moi, je crois bien que cette histoire de Mompreneurs, c’est un peu une arnaque. Tu dis que tu vas mieux organiser tes journées de travail pour profiter plus de tes enfants. Et au final, quand t’es avec eux, t’es stressée, tu travailles à moitié en même temps, et t’arrêtes pas d’angoisser en même temps en pensant à la soirée de travail qui t’attend!

Allez, rassurez-moi, ça vous est déjà arrivé de vous dire que ce n’était pas possible de tout gérer en même temps ? De penser que tout partait en vrille ? Quelqu’un a la solution ?

Ps : oui, certaines parties de l’article sont à prendre au 2ème degré…à vous de trouver lesquelles…

Plantage total

Si, si, si…tu es bien sur le bon blog. Je sais, il ne se ressemble plus vraiment. T’as même du mal à le reconnaître ? T’inquiète pas, moi aussi. Et non, ce changement d’allure n’était pas programmé comme la « nouvelle coupe de l’été ».

C’est tout bête, je dirais même très bête ! L’autre soir, je me suis dit que j’allais aller faire un petit tour sur Mabulle (la plateforme de mon blog), histoire de voir s’il y avait des petites nouveautés possibles à intégrer. Mais j’y suis vraiment allée comme ça, au hasard…

J’ai cliqué sur un nouveau thème, puis autre, et encore un autre puis…tout a planté, mon clavier ne répondait plus.

Alors, bien sûr, au lieu de tout arrêter, j’ai tapé dessus comme une malade.

Mais pas de chance, mon ordi avait, lui, retrouvé toutes ces capacités !

Bilan : en moins de 2 secondes, j’ai sélectionné un nouveau thème, l’apparence de mon blog a complètement changé, et en plus de cela, j’ai perdu toute la personnalisation que j’avais faite sur mon ancien modèle.

Enfin «  que j’avais faite » … c’est plutôt Super homme qui l’avait faite, une belle journée d’été, alors que les enfants étaient chez les grands-parents. Allez, ça lui avait pris quoi…tout l’après-midi .

Et oui, tout ce travail, perdu !

Donc, finalement, hier, super homme m’a proposé de garder ce nouveau thème, de me remettre la photo « coupdouble », et de changer la couleur de fond vite fait.

Après tout, pourquoi pas ?! C’est peut-être un signe, non ? Il fallait peut-être un peu de changement par ici. Bon, c’est sûr que ça va demander encore un peu de travail pour le finir, mais on fera ça au fur et à mesure. Finalement, je l’aime bien cette nouvelle présentation type « magazine ». Par contre, ce qui me dérange, c’est ce gros pavé de pub en haut à droite, impossible à supprimer ou à déplacer… Bon en même temps, vu que Mabulle, est une plate-forme gratuite, on comprend vite le pourquoi du comment de cette pub.

Donc, au final, tout ça pour dire quoi ? Oui. Que c’est plutôt toi qui peut me dire si tu préfères l’ancienne version ou celle-ci. Et puis, si tu t’en fous complètement, pas de souci, tu peux me le dire aussi, ou même ne rien dire du tout. C’est vrai, c’est pas si grave. Le contenu est toujours le même, non ? T’as vu peu comme je suis zen, complètement zen là.

Parce que, crois-moi, c’était pas du tout le cas avant-hier dans les minutes (ok, les heures) qui ont suivi mon Plantage Total.

(petite parenthèse) Dans Parenthèse Radio

parenthese

 

Jeudi dernier, aux alentours de 12h53 et 22 secondes, t’aurais dû me voir chez moi : une vrai parenthèse dans ma journée type. Je faisais les cent pas, avec mon téléphone, écoutant des femmes discuter entre elles…Quand tout d’un coup, j’ai entendu : « …et maintenant, nous retrouvons Audrey qui est à l’antenne ! ». Faut pas croire, passer à la radio, c’est super impressionnant, surtout que c’était une première pour moi et qu’en plus, c’était pas du tout prévu. Bon, ok, c’était un passage éclair, pas du tout préparé, et j’aurais voulu en dire plus, mais c’est un début, non ?

Tout ça, c’était sur parenthèse radio : talk 100 % famille. Animé par Gaëlle Renard, le thème du jour y était « Les mamans bloggeuses » et pour l’écouter c’est ici.

 

D’ailleurs, tu y retrouveras, entre autres, Marlène de MamanTravaille (notre super organisatrice de la soirée Les Mamans se déchaînent), et Isabelle de Monblogdemaman, qui étaient parfaites (des vraies habituées)