Mon passage radio sur RTL !

oefps

Il y a un peu plus d’une dizaine de jours, j’ai été contactée par le site Marie France pour donner des conseils aux « futurs » parents de jumeaux de Monaco. Cela m’arrive de temps à autres d’avoir des demandes sur le thème des jumeaux, donc j’ai trouvé l’idée plutôt sympa.

Ah oui, c’est vrai, me dis-je,  Charlène attend des jumeaux ! Elle doit être à 6 ou 7 mois de grossesse, donc le terme approche ! Logique de parler des jumeaux, je suis maligne, hein ?

Du coup, je me dis qu’il serait pas mal pour l’article, dans un premier temps, de donner des conseils sur la fin de grossesse, et puis d’enchainer un tout petit peu sur les premiers mois avec les jumeaux. Et voilà, c’est écrit en urgence, ils veulent mettre l’article en ligne très vite.

Le lendemain matin, très bizarre, je reçois une demande du même genre, encore pour Charlène, mais cette fois, pour une émission de radio. C’est marrant cette coïncidence.

Peut-être qu’elle est déjà entrée à l’hôpital, qu’elle est alitée, ou je ne sais encore.

Une petite seconde pour vérifier ce que, bien évidemment, j’aurais dû faire la veille : elle a accccouccccchhhhé ! C’est pas possible, comment ai-je pu ne pas penser à vérifier hier ? Je regarde le mail de l’interview, et là, je vois qu’on me parle bien de la naissance des jumeaux, et non de la « future » naissance des jumeaux.

Quelle honte ! Allez, on met ça sur le compte de la fatigue, de l’urgence et l’heure tardive du mail. N’empêche que j’ai déjà envoyé mon texte centré sur la fin de grossesse, et que, « bip, un mail arrive », et que… il est déjà en ligne !
Re la honte, pas le temps de changer mon texte ! Je vais jeter un œil, le cœur qui bat. Bon…pas super à côté des autres conseils de parents jumeaux, mais ils ont bien rattrapé le coup, et ont réussi à prendre les phrases qui correspondaient !

Pour repasser à l’autre demande d’interview, il s’agit d’une émission sur RTL : « On est fait pour s’entendre », animé par Flavie Flament, et bien évidemment, sur le thème des conseils aux parents de jumeaux !

Déjà, je ne suis pas fière de ma première bourde, mais bon, c’est rattrapable quand c’est à l’écrit, mais à la radio, là, c’est pas pareil, c’est du direct. Et moi, l’oral, c’est vraiment pas mon truc : ça me stresse, m’angoisse, me rend nerveuse… juste d’y penser, je commence à transpirer comme à l’école pour un exposé.

Qu’est-ce que je fais ? Allez, je vais vérifier, si ça se trouve, c’est juste pour parler de mon blog, comme ça, au passage…

Non, non, ça serait pour une interview, en direct, et idéalement en studio.
Ma gorge se serre, en studio ? Impossible !! Et puis, c’est à quelle heure ? Parce que j’ai mes 3 enfants à récupérer à 16h30 ! Ca finit à 16h, me dit-on. Je ne cherche même pas de solutions, l’heure est juste impossible pour moi, mes enfants avant tout, n’est-ce pas !

Et là, à ma grande surprise, il me propose tout de même de le faire, mais par téléphone, et comme ça, je pourrai être dans les temps.
Re-serrage de gorge. Au secours ! C’est pas pour moi la radio, mais en même temps, ça serait bien de le faire, je ne sais pas, j’hésite.
Bien évidemment, Super Papa arrive à me convaincre et me pousser à le faire. C’est bon, je suis motivée à bloc, je peux le faire !

En plus, le journaliste me propose de préparer l’interview 2 jours avant. C’est parfait, ça me laisse donc 2 jours pour me préparer, et surtout me mettre encore plus la pression.

Bref, la préparation de l’interview se passe très bien, je me suis fait une montagne de rien du tout, c’est forcément des questions sur ma vie de maman de jumeaux. Je suis rassurée, tout va bien se passer Lundi.

Attends, mais je viens à l’instant de lui donner les prénoms de mes 3 enfants que le journaliste a notés minutieusement. Mais je suis bête ou quoi ? Si je les appelle depuis des années, little boy, little girl, et baby boy, c’est bien pour une raison ! Il est anonyme mon blog !! Très peu de personnes de mon entourage le connaissent, et c’est comme ça que ça me plait.

Mais d’ailleurs, si je passe à la radio, ça ne va pas aller, on va me reconnaître, tous mes amis/ famille/école/crèche/voisins/commerçants, vont savoir que c’est moiiiiiiiiiii ! Non, impossible de passer à la radio, je tiens trop à mon anonymat !

Encore une fois, Super Papa me ramène à la réalité : personne ne va t’écouter dans ton entourage et personne ne va te reconnaître, arrête de trouver des excuses ! Ca va être super, tu vas voir.

Bon, il a raison. Je me calme, je respire, c’est juste un tout petit minuscule interview de quelques minutes en plein après-midi.

Le jour J arrive ! J’y pense pas mal dans la journée, mais ça va, j’arrive à déstresser, je serai cachée derrière mon téléphone, et puis, j’ai envoyé un mail au journaliste pour qu’il raye le prénom de mes enfants, c’est bon, je suis prête et toujours anonyme.

L’émission commence à 15h, et on m’a a dit que je passerai en 2ème partie. Je me prépare dans le salon, j’allume la radio, j’ai mon téléphone à côté, prêt à éteindre la radio dès qu’il sonnera.

J’écoute le début de l’émission très calmement nerveusement, la tension monte, le bruit aussi !!!Mais qu’est-ce qu’il se passe ? C’est quoi ce bruit affreux qui fait vibrer toute ma maison ?! C’est pas possible, c’est une blague, j’entends même plus la radio ! Je vais voir dehors : ils sont en train de refaire le passage piéton, là, maintenant, tout de suite, juste en bas de chez moi et donc de casser le trottoir à 15h15 !

J’essaye de me mettre dans une autre pièce, c’est pareil, l’horreur, tout vibre, et en plus, j’ai même plus la radio à côté de moi pour l’écouter. Qu’est-ce que je fais ? Je les préviens ou je tente quand même de faire partager à tous les auditeurs la construction de mon passage piéton ? Aie, aie, la poisse, moi qui étais enfin prête !

Bon, réfléchissons calmement. Est-ce que je sors ? Est-ce que je vais dans l’ascenseur ? Dans un café ? Il est 15h40, ils peuvent appeler à n’importe quel moment.
N’importe quoi, je ne vais pas aller dehors!
Je décide de fermer tous les stores pour essayer de cacher le bruit, je ferme aussi toutes les portes, je tente toutes les pièces de l’appartement. Je finis dans la cuisine (et dans le noir), le bruit est presque camouflé, quand le téléphone sonne à 15h50 !

Je reprends ma respiration avant de répondre (non, je ne suis pas essoufflée du tout), dans le noir, très tranquillement, le sourire aux lèvres : « Allo ? »
« C’est RTL ! » Prête, je suis prête, même calme.
« Nous sommes vraiment désolés, mais l’émission a complètement débordée » Oui, j’ai vu, mais c’est pas grave, me dis-je, même quelques minutes, ça sera parfait. Je suis prête.
« Et finalement, nous n’avons plus du tout le temps de vous faire passer à l’antenne, encore désolé, nous mettrons un lien de votre blog sur notre site »
« Ah, oui, c’est un peu dommage quand même, mais bon, s’il y a plus le temps, y a plus le temps. »

Je raccroche, ouvre les portes, les stores, je suis un peu, beaucoup déçue, mais je souris quand même de la situation… Tout ça pour ça !

Je n’écoute pas la fin de l’émission, et fonce directement chercher Baby Boy à la crèche.

Le lendemain, j’ai écouté l’émission en replay, très calmement, jusqu’à la fin cette fois. D’ailleurs, Flavie Flament cite mon blog à la dernière, des dernières secondes !

Que d’émotions pour ce passage chez RTL !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *