Mais vas-y, comment tu parles ?

Le petit dernier a donc 3 ans, juste 3 ans, à peine 3 ans et parfois, quand je l’entends parler, j’ai peur, voire « un peu » honte.

Le vocabulaire en maternelle a-t-il changé ? Répète-il ce qu’il entend des grands ? Ou des très grands (parents, surveillez votre langage !).

– Quand il sort de l’école en me disant qu’il ne faut pas dire « ta gueule » ou « putain », je suis choquée. Jamais, au même âge, les jumeaux n’avaient dit le moindre gros mot. Point positif : c’est plutôt rassurant qu’il ait compris qu’il ne fallait pas les dire, non ?

– Par contre, de temps en temps, je vais l’entendre dire « Et merde ! ».
Parents, surveillez-votre langage.

Et puis, à côté des gros mots, il y a ce genre d’expressions :

– Quand il est surpris, il va dire « Non mais je rêve ! ».

– Quand il n’aime pas un plat, il va dire « C’est dégueu ».

– Mais à côté de ça, quand il aime vraiment quelque chose, il va dire « c’est merveilleux ».

Et puis, et puis…A côte des expressions, il y a encore un autre genre, celui qui met bien la honte  aux parents. Allez, je vous mets les 2 de la semaine :

– Quand il a été invité à jouer chez sa copine pour la première fois, qu’est-ce qu’il a dit en arrivant chez elle ? « C’est trop sale chez vous  ».
Mais quelle honte, au secours ! D’ailleurs, c’est la première chose que la maman m’a fait savoir quand je suis venu le chercher ! Et au passage, ce n’était pas du tout sale chez eux !

– Quand mamie est venue dîner à la maison hier soir, en plein milieu du repas, sorti de nulle part, il lui a dit « Mamie, tu ressembles à un garçon ». Mamie n’était pas très heureuse de cette réflexion, elle lui a fait savoir tout en gardant le sourire. Ce à quoi il a répondu « Non, en fait, tu ne ressembles à rien » ! Mais quelle honte, au secours !

Bien sûr, j’essaye de lui expliquer qu’il ne faut pas dire ce genre de choses, surtout les gros mots ou les mauvaises expressions. Pour les 2 dernières anecdotes qui mettent légèrement la honte, l’explication est plus compliquée…

Et vous, alors, qu’on s’amuse un peu, votre enfant a-t-il déjà dit des choses qui vont ont mis une sacrée honte ?

langage 3 ans

10 jours de classe de neige

Déjà 10 jours que mes jumeaux sont partis en classe de neige.

10 jours à penser à eux régulièrement, à me demander ce qu’ils font, ce qu’ils mangent, s’ils skient, s’ils s’amusent, s’ils ne sont pas trop fatigués, si ma 10 ans a vaincu ses angoisses nocturnes. 10 jours à cliquer tous les jours sur le fameux blog de l’école pour découvrir ou non des nouvelles, 10 jours à me précipiter sur la boite aux lettres.

Mais aussi 10 jours de tendresse, 10 jours de calme et de sérénité, 10 jours sans portes qui claquent, 10 jours sans cris, et surtout 10 jours sans devoirs ou crises de nerf.
10 jours sans aucun bruit après 20h30.
Mais surtout, 10 jours pour découvrir pour la première fois ce que c’est de n’avoir qu’un seul enfant dans une maison, 10 jours pour découvrir la vie à 3.

Que c’est bon, que c’est doux, que c’est facile.
Ce fut une belle découverte.

Et puis ce fameux week-end en tête à tête avec mon homme, normalement si dur à organiser avec 3 enfants à caser. 2 jours de tendresse, de soleil et de ballade.

Mais quand même 10 jours d’un sacré manque !

Mes grands bébés rentrent aujourd’hui et je suis folle de joie !

classe de neige

J’ai faim…un sandwich !

Ah, le petit 3ème me fait découvrir encore une fois quelque chose que je n’avais JAMAIS eu avec mes jumeaux : le problème de la « nourriture ».

Combien de fois j’ai pu dire avec les jumeaux : « J’ai une sacrée chance avec mes enfants, aucun problème de nourriture. Ils mangent de tout, et ils ont toujours faim », face à des parents désespérés qui n’arrivaient pas à faire manger leurs enfants.

Et bah voilà, ça me retombe dessus maintenant ! C’est pas qu’il ne mange rien, mais il n’aime que le sucré ou presque… Oui, vous me direz, c’est normal, comme beaucoup d’enfants de cet âge-là ! Mais quand même, c’est dur et fatiguant. Et puis, c’est long aussi, vu qu’il est comme ça depuis le début, et pourtant, j’ai tout fait comme avec les 2 autres.
Lire la suite

Comme toi…

Comme toi, il passe des heures avec ses livres.
Comme toi, il refuse les câlins.
Comme toi, il aime faire la bagarre.
Comme toi, il fait le fou et court partout.
Comme toi, il crie tous les jours « Casssssssé ! Ca farte ?».
Comme toi, il dit qu’il n’a rien fait et que c’est sa sœur.
Comme toi, il réclame l’Ipad en boucle.
Comme toi, il joue à tirer sur les invités avec les Nerfs.
Comme toi, il nous répond avec insolence.
Comme toi, il fait des caprices.
Comme toi, il se moque et nous défie.
Lire la suite

Ses 3 ans, Sam le pompier, les caprices et tout le reste…

Mon désormais 3 ans a adoré notre semaine de vacances au soleil. Mais à côté de ça, il était pressé de rentrer car il savait que quelques jours après le retour, il y aurait son anniversaire !
3 ans… Incroyable ce que le temps passe vite. Pendant toutes les vacances, je lui ai demandé tous les jours quel âge il allait avoir, mais rien à faire il me répondait à chaque fois : « 2 ans et demi » et non 3 ans. Par contre, cette année, pour la première fois, il a très bien compris la notion d’anniversaire, de fête et surtout de cadeaux !

En rentrant de vacances, dès qu’il parlait au téléphone à un membre de la famille, il demandait à cette personne si elle avait un cadeau pour lui !

Le jour J, même chose : dès que quelqu’un l’appelait pour lui souhaiter un Joyeux Anniversaire, encore et encore, il parlait de cadeaux ! La honte !
Lire la suite

Le réveil mouton qui nous a sauvés…

Quand j’ai eu mon petit 3ème, je me suis dit que ça allait être de la rigolade après avoir eu l’expérience des jumeaux. Je n’aurai jamais pensé que Monsieur ne ferait pas ses nuits avant ses 1 an, ses 2 ans… Du jamais vu pour nous car les jumeaux ont fait leurs nuits vers 8/10 mois (et déjà, je trouve ça tard). La première année, il se réveillait sans arrêt pour toutes les raisons possibles. A 2 ans, ça lui est arrivé régulièrement d’hurler pour un biberon en pleine nuit ou pour sa tétine perdue. Nous étions HS, épuisés de fatigue et incapables de trouver une solution pour nos nuits pourries. On a essayé de nombreuses heures de coucher pour comparer, mais ça n’a rien changé à son réveil, et honnêtement, dans tous les cas, il ne s’endort jamais avant 20h45.

Tout ça sans compter que c’est aussi un lève-tôt, lève-tôt genre 6h/6h30, et que ses parents sont de vrais couche-tard, genre jamais au lit avant 23h30/minuit. En vacances, c’est la même chose, lever vers 7h00 pour toute la famille (il est très bruyant donc réveille tout le monde)même si on se couche tard, très tard !
Lire la suite

Et un petit tour aux urgences !

Avant-hier soir, vers 19h, on commençait à « tourner en rond », donc notre presque 3 ans, s’est dit que ça sera sympa d’aller faire un tour aux urgences. En même temps, ça faisait longtemps, au moins depuis le mois de Juillet !

Cause : depuis 30 minutes, le petit et sa sœur jouent, en se tenant les bras, à tourner en rond comme des fous (comme tous les enfants, hein), puis à faire sembler de tomber par terre au moins 10 fois. La mère, stressée que je suis, leur a demandé au moins 10 fois aussi d’arrêter. A la 11ème chute, forcément, mon petit mec s’est fait mal en tombant.

Symptôme : mon fils se met à pleurer en me disant qu’il a mal au poignet.

Diagnostic maman après 5 mns : c’est rien mon cœur, ça va passer.

Diagnostic maman après 8 mns : mince, c’est quoi ces pleurs ? Je ne le sens pas, y a un truc qui ne va pas.

Symptôme après 10 mns : il ne pleure plus mais se tient le poignet.
Lire la suite

Sam le pompier pour ses 3 ans…

J’ai beau me creuser la tête, je n’arrive toujours pas à trouver le thème pour la décoration de la fête d’anniversaire de mon presque 3 ans (dans 3 semaines) ! Oh, ça va, on peut rigoler. Pour ceux qui ne suivent pas Coupdouble sur Instagram, mon fils est un passionné de pompiers, en particulier Sam le pompier, mais aussi les pompiers en général et tous les bruits qui vont avec !

A ce niveau là, d’ailleurs, je ne sais même pas si on parle de passion ou d’obsession.

L’autre jour, quand je l’ai retrouvé en train d’escalader la bibliothèque puis d’enchainer debout sur le canapé, je l’ai attrapé le plus vite possible pour ne pas qu’il se fasse mal. Et là, il m’a juste dit : « Mais quand même Maman, si j’arrive à me faire mal, tu pourras appeler les pompiers, non ? » Impensable, et pourtant, il l’a fait le voyou !
Lire la suite

Check-list de Septembre

Allez, une petite grande check-list de Septembre :

– Rendre mon presque 3 ans propre pendant la sieste. FAIT, un jour sur deux.

– Propreté pendant la nuit. PAS FAIT du tout.

– Organiser les allées et venues des activités extrascolaires des grands. PAS FAIT.

– Rendre mes grands les plus heureux du monde. FAIT, grâce au PAS FAIT juste au-dessus. Du coup, ils vont et reviennent de  leurs activités tout seul à chaque fois.
Lire la suite

Maman, est-ce que je peux être une fille ?

Quand mes jumeaux étaient bébés, je les ai souvent habillés de manière stéréotypée, bleu pour mon fils et rose pour ma fille. Avec du recul, je trouve ça assez étrange, vu que ce n’est pas du tout des couleurs que j’affectionne spécialement, surtout le rose.

Je crois que j’en avais surtout marre qu’on me demande toute la journée dans la rue si c’était des jumeaux ou des jumelles. Même les socquettes à dentelles de ma fille n’ont pas eu raison de ces questions à l’époque.

Plus tard, pour les jeux, tout était mixte et mélangé à la maison. Ma fille jouait régulièrement à la voiture, et mon fils à l’aspirateur. De même, pour les déguisements, je retrouvais régulièrement little boy en princesse et little girl en Cow-Boy. Ca m’est arrivé à plusieurs reprises de coiffer mon fils avec des barrettes et des élastiques à sa demande. Ils ont toujours eu le choix de faire ce qu’il voulait et de jouer avec ce qui leur plaisait. D’ailleurs, ma fille n’a jamais touchée de poupées de sa vie et elle déteste ça.
La seule chose qui me choquait à l’époque, c’était la mentalité, voire les préjugés de certaines personnes quand au choix des jouets des enfants en fonction de leur sexe, surtout vers 2-3 ans. Tiens, c’est d’ailleurs exactement ce que j’ai écrit en 2009 ici quand les jumeaux avaient 3 ans !
Lire la suite