Il a enfin arrêté la tétine et je suis si fière de lui !

Aujourd’hui, je suis tellement fière de mon 4 ans ! Il a arrêté la tétine du jour au lendemain, et pourtant, ce n’était pas gagné ! Je l’imaginais déjà à l’entrée au collège avec une tétine autour du cou !
Il était accro, complètement accro et ne voulait même pas entendre parler de l’arrêt il y a encore une semaine.

Ça fait au moins 1 an et demi que je l’embête avec ça pour plusieurs raisons :

  • Les dents ! Oui, la dentiste a été très claire ! Il faut absolument qu’il arrête, et encore, il aurait dû la jeter il y a déjà 1 an parce que là, sa dentition, ça ne va pas du tout !
  • Il zozotte et chuinte et a du mal à se faire comprendre par 80% des gens, qui passent leur temps à me regarder pour que je traduise ce que vient de dire mon fils. L’orthophoniste ne peut pas travailler avec lui sa diction avant qu’il ait 6 ans. Mais lui aussi a été très clair ! Il faut absolument qu’il arrête la tétine tout de suite.
  • Et enfin, même discours de l’orthodontiste ! Façon, m’a-t-il dit, l’âge idéal c’est 2 ans, voire 3 ans, mais après, c’est de plus en plus compliqué pour les faire arrêter !

Et puis, même moi, je n’en pouvais plus de le voir avec une tétine dans la bouche, et sur les photos, on n’en parle même pas. Et je ne comprends rien non plus quand il parle avec.

Depuis 6 mois, je lui ai interdit de la prendre en dehors du lit et des trajets en voiture. Il a fini par accepter mais au final, il passait les ¾ du temps dans son lit, le voyou, et était le plus heureux du monde dès qu’on parlait de trajets en voiture !

J’ai essayé plein de choses pour lui faire arrêter la tétine : la douceur, l’énervement, la discussion, les livres sur le sujet, le chantage au Père Noël et, bien sûr, la fameuse fête de la tétine qui a si bien marché pour mes jumeaux à 3 ans. Le principe : on fixe ensemble une date à l’avance et on organise une petite fête avec les grands-parents (ou qui vous voulez) ! On danse, on s’amuse, on jette les tétines et l’enfant reçoit des petits cadeaux !

Bref, j’étais sûre de mon coup avec cette fête, lui qui passe sa vie à regarder les magazines de jouets et à nous passer des commandes toute l’année pour son anniversaire. « La fête de la tétine », je lui réponds ! Mais non, ça ne le motivait pas du tout. Il a fini par vraiment s’énerver « Mais laissez-moi tranquille avec cette tétine ! Je n’ai pas du tout envie d’arrêter et juste d’en parler, ça me donne envie de pleurer ». Je l’ai entendu, et j’ai effectivement arrêté de l’embêter avec ça depuis plus de 6 mois ! Il arrêtera quand il sera prêt et tant pis si personne ne le comprend quand il parle !

Et puis, il y a environ 2 semaines, il m’a supplié de lui organiser une « pyjama party » avec son meilleur ami. J’étais d’accord, la mère du copain aussi, sauf qu’au passage, elle m’a quand même précisé que son fils avait un sommeil très difficile en ce moment. Qu’il se réveillait toutes les nuits à minuit et avait beaucoup de mal à se rendormir.

SUPER ! Bon, je crois qu’on va attendre un peu ! Sauf que mon fils ne m’a pas lâché avec ça ! Tous les jours, il me réclamait son copain à dormir et tous les jours je lui expliquais pourquoi ce n’était pas possible.

Et puis, jeudi dernier, je ne sais pas pourquoi (surement l’énervement qu’il me pose la même question en boucle), j’ai fini par lui dire sans même réfléchir : « Façon, t’es trop petit pour une pyjama party, regarde, t’as encore ta tétine ! » Sachant qu’il a déjà invité une copine à dormir, ça n’avait aucun sens. Sur le coup, il n’a rien dit, d’ailleurs, je m’en suis voulue d’avoir dit ça et je lui ai expliqué pour la 100ème fois que son copain avait beaucoup de mal à dormir la nuit et que c’était compliqué pour le moment de l’inviter.

Le soir venu, il a posé la tétine au pied de son lit et m’a dit : « Maman, je crois que je vais essayer d’arrêter la tétine. Mais je ne suis pas encore sûr, donc là, je fais juste un essai et je garde la tétine à côté de moi ». Je lui avais déjà proposé plein de fois de faire ça mais il ne tenait jamais plus de 10 5 2 secondes. Je n’y croyais pas ! 30 mns plus tard, il dormait sans avoir repris sa tétine. Même scénario le lendemain. Nous sommes ensuite partis en week-end et on s’est bien fait au total 7 heures de voiture. Je savais à l’avance qu’il allait hurler pour sa tétine donc je l’avais prise discrètement dans mon sac ! RIEN ! Il n’en a même pas parlé !

Quelle force et quelle détermination ! Mon fils m’a impressionnée !

C’était insoupçonnable ! Comme quoi, on croit connaitre ses enfants et ils peuvent vraiment, à tout moment, nous surprendre et nous émerveiller.

De retour à Paris, malgré la fatigue du week-end, il nous a encore bluffés.

Il nous a appelés avec Super Papa dans la cuisine. Il a pris toutes ses tétines, il a coupé chacune des téterelles une par une avec des ciseaux, et il a tout jeté à la poubelle avec un énorme sourire !

« Alors ? Vous êtes supers fiers de moi ?! » nous a-t-il dit !

Oh que oui, on l’était ! TELLEMENT !

Depuis hier soir, il ne nous parle même plus du fameux copain qu’il voulait inviter, mais juste de la fête de la tétine qu’il avait bien gardé en tête ! C’est prévu pour mercredi avec un beau légo en cadeau. Et du coup, il regarde son catalogue de jouets en permanence ! 😊

tétine

Et chez vous alors, comment s’est fait l’arrêt de la tétine pour votre ou vos enfants ?

Un adolescent de 4 ans

Je ne raconte pas trop les coups de mon presque 12 ans (enfin un peu ici mais c’était il y a une éternité), parce que c’est déjà un ado. Enfin, un ado très  précoce on va dire. C’est souvent dur mais c’est comme ça.
Par contre, ce qui m’angoisse vraiment, c’est que mon 4 ans fasse tout comme son frère. Il est chaque jour un peu plus dans le mimétisme. Il fait et dit tout comme les grands sans vraiment comprendre.

  • Il claque les portes et nous répond (bonjour l’insolence)
  • Je l’entends chanter en boucle « Patate crue, les doigts dans le cul »
  • Je le vois faire la danse de Fornite
  • Ce qu’il a préféré au zoo, c’est la panthère parce que « Black Panther » (bien sûr qu’il ne l’a pas vu !)
  • Il commence même à me dire qu’il ne veut plus que je le voie tout nu
  • Il veut organiser une pyjama party
  • Quand il n’est pas d’accord, il peut dire « port’ nawak », « même pas en rêve » ou « mais tu réfléchis dans ta tête » !
  • Et puis hier soir, on s’est fait un repas en amoureux et il me lâche : « Et sinon, t’as rien d’intéressant à me raconter »

AU SECOURSSSSSSSSSS ! Je suis foutue !

Et le pire dans toute cette histoire, c’est qu’il n’est même pas complice avec son frère, ils passent leur temps à se disputer.

Et vous, ils ont quel âge vos « ados » ?

Adolescent 4 ans

Une semaine de ski aux Villages Clubs du Soleil

Cette année, nous avons réservé nos vacances de ski à l’avance, TRÈS à l’avance ! Ça fait 3 ans que des amis nous proposent de venir avec eux dans une résidence des Villages Clubs du Soleil mais à chaque fois qu’on se renseigne, soit c’est complet, soit  c’est complètement HORS budget. Du coup, cette année, on s’y est pris au mois d’Août. Ce qui n’est pas du tout notre genre, hein. D’ailleurs, quand on a réservé début août, on s’est quand même entendu dire : « vous avez de la chance, c’est la dernière chambre ! ».

Même si c’était quand même hors budget, on s’est enfin lâché et on a réservé cette fameuse semaine de ski.
C’était la 1ère fois au ski pour mon 4 ans, et la 3ème fois pour mes grands.

Le principe des Villages Clubs du Soleil est magique : tout est compris, absolument tout (sauf le bar et les cours de ski pour les grands) et tout est fait pour nous faciliter la vie : hôtel sur les pistes, club enfants, pension complète, matériel de ski et luges à disposition directement dans l’hôtel. C’est simple, on n’a rien à faire, à part profiter. L’hôtel  Oz en Oisans des Villages Clubs du Soleil est neuf donc rien à redire là-dessus. Certes, ça ne ressemble en rien à un charmant hôtel montagnard mais bon, on ne peut pas tout avoir.
Lire la suite

Et 2018… toujours en vrac !

Allez, on va faire comme s’il n’était pas trop tard pour vous souhaiter une très belle année 2018, remplie de joie, de bonheur, de santé, de rires d’enfants, de bébés et pourquoi pas de jumeaux.

Qu’elle vous apporte tout ce que vous désirez, même vos rêves les plus fous !

Et sinon, en vrac, ici, tout va très bien. Ma petite formation arrive déjà presque à sa fin, et j’avoue que je suis assez déçue par ce que j’ai pu apprendre ou PAS apprendre justement. On va dire qu’elle est légèrement trop light à mon goût et surtout très théorique ! Je suis aussi censée avoir trouvé un stage de 4 mois à partir de février, mais ça, c’est encore une autre histoire. Je ne préfère même pas vous parler des mémoires, projets et des « contrôles » qui arrivent. J’ai cette sensation bizarre, voire affreuse, qu’avec l’âge, mon cerveau s’est complètement ramolli et que mes capacités de mémoire ne sont plus ce qu’elles étaient.Oui, je galère bien à réviser le soir, aux alentours de 21h30.

Heureusement que je m’y suis fait une super copine avec qui j’ai des fous rires qui font un bien fou, et qui me donnent l’impression, de temps en temps, d’avoir 15 ans (pas à 21h30, on est d’accord).

Lire la suite

Leur sélection de cadeaux de Noël (un peu tardive…)

Je me doute que c’est surement un peu tard pour vous donner des idées de cadeaux de Noël. Mais on ne sait jamais, pour les gros retardataires, cela pourra peut-être vous aider !
D’ailleurs, ça prouve bien à quel point je n’ai plus une minute pour écrire des articles depuis que j’ai commencé ma formation, car cela doit faire un bon mois que les enfants ont fait leur liste de cadeaux de Noël !

Dans sa lettre au Père Noël, mon 4 ans avait choisi 7 cadeaux de Noël. Je pense qu’il connait par cœur le catalogue de la grande Récré qu’il a feuilleté pendant environ 1 mois. Bien qu’il ait choisi environ un cadeau par page du catalogue, il a réussi à n’en mettre que 7 dans sa lettre. Mais je l’ai tout de suite prévenu que le Père Noël ne pourrait pas tout apporter. Et je ne vous parle même pas de tous les cadeaux qu’il a reçus il n’y a pas si longtemps pour son anniversaire. D’ailleurs, je ne préfère même vous parler non plus des cadeaux de Hanouka !
Au final, nous avons décidé de partir sur 3 cadeaux par enfant (parce que Hanouka, hein) dont un qui sera offert par Super Mamie.

Donc pour mon 4 ans, voilà ce qu’il y aura sous le Sapin de Noël, et le choix n’a pas été évident :

cadeaux noel Lire la suite

Escape Game au coeur du Parc des Princes et du PSG

Eh oui, pour une fois, c’est Super-papa qui prend la plume !

En même temps, c’est logique, aujourd’hui on parle de foot et du PSG… Non, ne fuyez pas mesdames ! Rassurez-vous, je ne ferai pas les éloges de Zlatan ou de Neymar, mais je vais plutôt vous parler d’un Escape Game à faire en famille

Quand il y a quelques jours, Mme Coup Double nous a dit qu’elle avait reçu des invitations (par Team Break, merci à eux) pour un Escape Game au Parc des Princes, on a fait des pieds et des mains pour y aller avec elle : il faut aussi savoir donner de sa personne et aider sa femme dans les moments difficiles 🙂

Et donc, ce jeudi soir, on s’est retrouvé en famille (avec nos deux 11 ans, mais sans le 4 ans), devant le Parc des Princes, sous une pluie diluvienne, prêts à rencontrer Neymar, M’Bappé et Cavani !

ici cest paris

avenue du parc

paris psg Lire la suite

Cette passion familiale pour les Space invaders et les pixels

Je vous ai dit je ne sais pas combien de fois qu’on avait beaucoup de mal à trouver des activités communes qui plaisent aussi bien aux grands de 11 ans qu’au petit de 4 ans.
Il y a tout de même une exception et pas des moindres : cette passion commune pour M. Invader, les Space Invaders et les pixels. Pour ceux qui nous suivent sur Instagram, vous avez déjà dû vous en rendre compte !

Depuis notre visite de l’année dernière au musée en herbe, on a tous eu un vrai coup de cœur familial pour les Space Invaders, que l’on peut trouver un peu partout dans le monde, par hasard, au coin d’une rue. Que ce soit à pieds ou en voiture, nos 3 enfants sont à fond, ils regardent partout et guettent les Space invaders. J’adore entendre ce cri de joie dès qu’ils en trouvent un. Rien à dire, ils sont meilleurs que nous pour les trouver. Mon 4 ans, je n’en parle même pas, il est imbattable et n’en loupe pas un. On l’appelle Monsieur Invader ! C’est un peu le même principe que le géocaching, j’en parlais , et ça donne un but sympa aux enfants quand ils rechignent à sortir de la maison.
Lire la suite

Des petites news…

Il y a 2 semaines, je me demandais si j’aurais encore le temps de continuer à écrire sur ce blog après le début de ma formation. La réponse est NON. Je ne vois pas comment ! A moins que ce soit en vrac, comme aujourd’hui, vite fait, à 6h30 du matin !

Ma formation est vraiment intense et me demande une concentration extrême. Là, je viens de m’enchainer 3 jours de HTML et 3 jours de Photoshop, c’est pour dire !
Ça ne fait que 2 semaines et je me sens déjà HS. Mais à côté de ça, c’est vraiment top d’apprendre autant de choses et de rencontrer des nouvelles personnes ayant entre 22 ans et 50 ans.

Niveau organisation, en rentrant le soir à la maison, forcément, il y a la famille, les enfants, les devoirs, et tout le reste. Après le coucher des enfants, c’est simple, mes neurones ne fonctionnent plus. Pour bien faire, il faudrait, d’ailleurs, que je travaille mes cours le soir et que je m’entraine, mais impossible, je n’y arrive pas. Le week-end, désormais, comme la plupart d’entre vous, je dois faire les courses, m’occuper de la maison, des lessives, et tout le reste. Ce que je faisais avant tranquillement en pleine semaine.

Lire la suite

Ce blog anonyme que j’aime (j’aimais) tant…

Quand j’ai créé mon blog en 2007 (non, ça ne me rajeunit pas !), les jumeaux venaient tout juste d’avoir 1 an et je craquais complètement. J’étais épuisée, fatiguée, HS. J’avais l’impression de leur consacrer 100% de ma vie. Je ne sortais plus, je n’avais plus de travail et je ne voyais presque plus personne. J’ai donc eu l’idée de créer ce blog pour crier, lâcher prise, raconter, jeter mes secrets et mes confidences, bref me défouler et me plaindre tranquillement sans peur du jugement des autres. Je voulais raconter mais surtout partager et échanger avec d’autres parents, et pourquoi pas, leur donner aussi des conseils. Pour toutes ces raisons, et surtout une énorme timidité je pense, j’ai tout de suite décidé que ce blog serait anonyme. Cet anonymat me plaisait vraiment, je trouvais ça à la fois excitant et rassurant. C’était un peu comme une double vie.
Lire la suite

Changement de cap…Back to school

J’ai 41 ans et lundi prochain je serai assise dans une salle de classe.

11 ans ! Ça fait 11 ans que mes jumeaux sont nés, et 11 ans que j’ai décidé de changer de cap dans ma vie professionnelle et de me mettre à mon compte. 11 ans, donc, que je suis une Mompreneur !

Ce changement, j’en avais besoin pour me consacrer davantage à ma vie de famille, à mes enfants, mais j’en avais aussi besoin d’une manière plus personnelle. Je n’ai jamais été vraiment épanouie dans mes anciens boulots et j’avais vraiment besoin de ce changement.

Être son boss, ça a du bon. J’avais besoin de cette indépendance : ne pas rendre de compte, gérer mes horaires à ma guise, aller chercher mes enfants à 16h30, etc. Et tout ça a continué avec mon 3ème enfant. Aucun de mes enfants n’a jamais été gardé par une baby-sitter après l’école, et ils m’ont toujours trouvée à la maison en cas de petits soucis.
Même les grands, qui sont maintenant au collège, savent que je suis là, à mon bureau/à la maison et que s’il y a le moindre problème (genre, j’ai oublié mes clés !), je suis présente.
Donc, voilà, ça fait 11 ans que je m’occupe de mes 3 enfants après l’école et pendant les vacances et que nous sommes habitués à ça. Ça ne me dérange pas de devoir travailler le soir ou le week-end, et j’apprécie de pouvoir aller chez le coiffeur en pleine semaine, ou faire mon plein de nourriture à 11h du matin sans avoir la foule de fin de journée.
Lire la suite