Toi et moi, c’est fini !

doraChez nous, il y a des choses sacrées, des rituels assez importants, comme par exemple l’histoire du soir. Un moment tendre entre les enfants et leur maman ou leur papa. Ca dépend des soirs pour le papa ou la maman, voire les 2.

Sauf qu’hier soir, mes enfants m’ont demandé l’histoire de Dora, le nouveau livre « Dora va à l’école » .

Ok, pourquoi pas !

J’ai donc commencé à lire. Et là : cris, hurlements « Non, pas toiii ; le stylo qui a la voix de Dora !!!! »

Vous ne connaissez pas ? Il s’agit du stylo-lecteur Tag de LeapFrog super ultra moderne intelligent, qui peut lire des histoires.

Le principe est très chouette et j’ai rien contre ce stylo qu’on nous a offert il y a quelques mois.

Et bref, hier soir, je n’ai donc pas eu le choix, j’ai du céder en lisant l’histoire du soir avec un stylo à la main, et la voix de Dora à ma place. Et ça, ça ne m’a pas fait du tout, mais du tout, plaisir.

Ca va faire un an qu’on se tape tous les DVD en boucle, mes enfants ne veulent qu’elle, ne parlent que d’elle, veulent des assiettes Dora, des pyjamas et des couvertures Dora.

Et franchement, jusque là, j’étais assez conciliante : c’est la première fois qu’ils sont accros comme ça…alors, je cède régulièrement.

Et pourtant, croyez-moi, le fardeau est lourd. A mon âge, se dire dans sa tête «  YES WE DID IT » quand j’arrive à faire quelque chose, ou crier très fort à sa fille « Arrête de chipper » au square devant tout le monde, ça devient la honte totale.

Elle est partout, même dans mes rêves…

Et les enfants sont tous fous d’elle !

Franchement, qu’est-ce qu’ils lui trouvent ? Elle est ridicule avec sa petite coupe de cheveux pseudo mi-bol, mi-carrée ! Et son sac à dos, c’est du n’importe quoi, comme si un sac à dos pouvait avoir réponse à tout. Sans parler de la carte : Dis « carte, carte…BRAVO ». « Allez, danse avec nous ». Pfff…

Mme je suis bilingue, je sais danser, chanter, et je suis la meilleure amie de tout le monde… je te le dis : y a des limites à ne franchir. Oui, oui, c’est à toi que je parle petite maligne: l’histoire du soir, c’est sacré, fallait pas y toucher.

Toi et moi, c’est fini…Trop, c’est trop. Il y avait des limites à ne pas franchir !

S’endormir comme un bébé

Tu te rappelles, y a pas si longtemps, je t’ai parlé du « rituel du coucher, la suite » ?

En gros, c’est tout ce qui se passe entre le moment où on dit « allez, les enfants, c’est bientôt l’heure d’aller faire dodo » et le moment où les enfants sont enfin calmes, dans leur lit, disposés à bientôt s’endormir.

commeDonc, tu vois, juste après cette plus ou moins longue « phase », les 2 fripouilles sont supers calmes, il n’y a presque plus de bruit, et si tu jettes discrètement un œil dans leur chambre, tu peux sentir la fatigue qui règne dans la pièce, tu imagines leurs yeux très lourds, prêts à se fermer en moins d’une seconde.

Est-ce que c’est ça qu’on appelle dormir/s’endormir comme un bébé ?

Parce que je te le confirme, little boy s’endort comme un bébé

Mais y aussi Super Papa qui s’endort comme un bébé

C’est à dire que t’as même pas le temps de claquer des doigts, tu te retournes, et badaboum, ils dorment déjà.

Et puis, à côté de ça, y a moi, et surtout little girl, qui n’est plus vraiment un bébé, je te l’accorde…et qui met un temps fou à s’endormir. C’est comme ça, depuis qu’elle est bébé, et l’expression « s’endormir comme un bébé » me faire alors bien rire !

 

Parce que tu vois, à partir du moment où little boy dort, il y a tout une deuxième phase avec little girl. Elle est loin d’être excitée, loin d’être agaçante, loin de vouloir nous embêter…c’est juste qu’elle n’y arrive PAS. Elle n’arrive pas à s’endormir, elle met des heures !

Ca me rend folle ! Non, non, je suis pas tout énervée contre elle, bien au contraire, ça me fait de la peine. Elle est fatiguée, ça se voit…elle essaye de dormir, ça se voit…mais rien à faire, elle y arrive pas. (et non, les sirops calmants, ça ne l’aident pas)

J’arrive pas à comprendre comment un enfant si petit, qui dépense autant d’énergie dans la journée, peut avoir autant de difficultés à s’endormir. Moi, je veux bien, je suis comme ça, mais ça ne date pas de mon plus jeune âge, loin de là, plutôt de l’adolescence.

Mais little girl, c’est depuis toujours.

Tu crois que c’est morphologique ? Nerveux ? Je sais pas trop…

En tout cas, ça m’embête vraiment, surtout que tu sens que la journée, elle est fatiguée, qu’elle manque de sommeil. Sans compter que le matin, elle est debout à 7h pétantes.

Et à côté de ça, comme je le disais, t’as little boy, appelé aussi Monsieur Dormeur, qui s’endort en ¼ de seconde, et qui pourrait faire tous les jours des grasses matinées, s’il n’était pas réveillé par sa sœur.

Et toi, tes enfants, ils sont plutôt du genre à s’endormir comme un bébé ou à tourner des heures ?

Le rituel du coucher (la suite…)

Tu te rappelles, y a pas si longtemps, je te faisais part de la « méthode coupdouble » : pleins de conseils avisés pour coucher tes enfants en douceur, sans cris, ni pleurs. Bon, je te rassure, et puis je préfère être honnête, ça n’a pas duré plus de 10 jours !

Depuis 2-3 mois, il y a un nouveau rituel dans cette maison le soir, et c’est marrant, mais j’ai l’impression que c’est pas vraiment moi qui l’ai mis en place.

Allez, c’est parti, pour une soirée type :

20h20 : les enfants, on commence à tout ranger, c’est bientôt l’heure d’aller faire au dodo.

Allez, allez. Après vous venez, on va changer les couches et se laver les dents.

C’est vrai, c’est important de les préparer psychologiquement un peu avant.

Sauf que j’ai dit un « un peu » avant !

20h50 : oui, le temps passe vite quand on court derrière 2 enfants pour la moindre chose.

Bref. Ca y est, ils sont au lit ! On va enfin pouvoir se poser avec Super Homme et dîner tranquillement.

20h51 : les 2 en cœur : Pappppaaaaaaa, de l’eau, de l’eau, dans le biberon !

20h52-21h10 : cris, hystéries, fous rires groupés, rapprochement des lits, échanges de doudous, tétines par terre… Rien ne va plus. Ils se moquent de nous en beauté.

21h11 : bien sûr, on est déjà retourné dans la chambre 2-3 fois entre temps, mais là, ça commence à barder. Allez, chacun son doudou, on touche plus au lit de l’autre, ça suffit maintenant, il est tard ! DODO ! Little boy, t’arrêtes d’embêter ta soeur, elle est fatiguée. Je ne veux plus rien entendre.

21h13 : Litte boy dort. Ouiiiiiiiiiiiiiiiii. 1 sur 2. C’est bon, little girl va bientôt s’endormir ….. MAMANNNNNNNN, elle me gêne ma couche.

21h14-21h25 : bon, elle dort pas, mais ça va, elle est calme. On va pouvoir manger un truc.

21h26 : Mammmmmmmmmmannnnnn, il coule mon nez !

21h27 : Mammmann, Papppaaa, mon doudou est tombé par terre

21h32 : Papppppppppppppa, heuuuuuuuu, un massage.

Si, si ! Bon, j’avoue : fou rire de 10 mns, elle a sûrement dû m’entendre demander ça une fois à Super homme.

21h35-21h43 : Pleurs et cris. Et puis, je finis par y aller (encore et encore).

Maman, elle m’embête la couverture. Mais maman, c’est DUR de dormir.

Et tu sais quoi, ça me fait vraiment de la peine, parce que je sais qu’elle est fatiguée et qu’elle a vraiment du mal à s’endormir. C’est comme ça depuis qu’elle est bébé.

– Allez, mon amour, il est vraiment très tard. Tu fermes les yeux, et tu penses à de jolies choses.

– Maman, je peux chanter ?

– D’accord, mais pas trop fort, y a ton frère qui dort.

21h44-22h00 : je crois que ma fille a vraiment aimé Noël cette année.

Donc, pendant un quart d’heure, nous avons eu Petit Papa Noël en boucle…

 

22h00 : Elle dort toujours pas, c’est pas possible. Je retourne la voir.

–  tu veux ta poupée pour t’aider à dormir ?

– d’accord maman

22h00 et 4 secondes, ELLE DORT DEJA !

Wouahhh, c’est bon: 2 sur 2 !

22h05 :Avec super homme, on retourne s’asseoir à table, finir nos plats légèrement froids.

Excuse-moi, tu disais quoi tout à l’heure, t’as passé une bonne journée ????

Et sinon, chez toi, ça se passe comment le soir, car, tu vois, là, je crois que c’est moi qui ai besoin de petits conseils.