Des jumeaux en colo… Un peu la poisse

Pas facile d’écrire cet article de notre petite maison en Normandie, sachant que : mon ordinateur (qui est en train de rendre l’âme) met environ 30 mns à s’allumer, il n’y absolument aucune connexion wifi, pas de 4G, et que même la 3G est limite ! Je profite donc d’un réveil à 7H30 pour me lancer. Oui, mon 3 ans dort encore, incroyable ! Ca, c’est clairement l’air de la Normandie !

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez peut-être déjà que mes jumeaux sont partis en colo ensemble pour 17 jours. Aucune inquiétude pour ma fille qui partait avec 4 copines, par contre,  mon fils qui n’était pas motivé pour partir, et ne connaissait personne…

Bilan au bout d’une semaine : au final, c’est pour ma fille que le début a été très rude. Honnêtement, elle avait quelques raisons de ne pas être contente : sa valise est arrivée avec 2 jours de retard, sa chambre n’a pas de porte (comme toutes les chambres d’ailleurs, info que j’ai dû louper à la réunion… si j’avais su…), son étage est le seul à ne pas avoir de toilettes (enfin, des toilettes à la turque, ça compte ?), les douches sont un peu pourries, et la pauvre a saigné du nez en pleine nuit. Elle m’a appelé tous les jours en pleurs, en me disant qu’elle voulait rentrer plus tôt et que ça ne lui plaisait pas du tout. J’ai eu de la peine, j’ai compati, je l’ai soutenue, je lui ai dit que ça allait aller ! Mais ça m’a bien planté et contrarié pendant les 5 premiers jours où je devais travailler à fond. Et puis, j’ai fini par dire STOP, stop aux apitoiements ! « Arrête de m’appeler en pleurs, arrête de te plaindre, arrête de me raconter uniquement ce qui ne va pas, et profite !!! Profite de tes journées, amuse-toi ! Les chambres, on s’en fiche ! T’es franchement mieux là-bas qu’à Paris, toute seule, sans copine ! Donc, maintenant STOPPPPP et amuse-toi ! »

Et bah, vous savez quoi ? Ça a marché ! Elle me l’a dit elle-même le lendemain, ça l’a complètement reboosté. Elle m’appelle maintenant toute joyeuse et me raconte fièrement sa journée ! Même si je sais que j’ai vu peut-être trop grand pour les 17 jours, je suis tout de même persuadée qu’elle va s’amuser. Par contre, ça confirme la théorie que le portable est l’ennemi numéro un de la colo ! Car j’avais tout de même vérifié auprès des animateurs « Ma fille passe son temps à m’appeler en pleurs, pouvez-vous la surveiller un peu et me dire ce que vous en penser ? » Verdict après 48h : « Désolée, mais on ne voit pas de quoi vous parlez ! Votre fille s’éclate, est super souriante, et participe à toutes les activités ! ». Voilà, la décharge émotionnelle était réservée aux coups de téléphone à maman !

Quant à son frère, il s’éclate comme un fou ! Enfin, à ce que j’ai pu comprendre. Comme on dit : « pas de nouvelle, bonne nouvelle ! » Je lui ai laissé 2 messages sans retour, je voulais juste qu’il aille un peu voir sa sœur pour la rassurer, mais a priori, il ne l’a pas fait. Quel voyou ! J’ai fini par recevoir un petit sms au bout de 5 jours : « Désolé maman, je ne pourrai pas t’envoyer de lettre, j’ai oublie de prendre un stylo. Je t’aime maman ». Mais qu’est-ce que j’ai ri !

Donc confirmation, il s’éclate ! Et moi qui m’inquiétais au départ pour lui, pfff, n’importe quoi. Comme quoi, on ne connaît jamais vraiment ses enfants…

Donc, quand hier matin, j’ai vu le numéro de la colo s’afficher sur mon téléphone (hein, le fameux, pas de nouvelle, bonne nouvelle), je me suis tout de suite demandée pourquoi ma fille n’allait « re » pas bien. « Non, non, on vous appelle pour votre fils. Il a fait une petite chute ce matin. Ça n’a pas l’air méchant, mais il vaut mieux faire une radio de contrôle car il a un peu mal au poignet ».

Mais NONNNNNNNNNNNNNNNNNN. Ce n’est pas possible ! Encore mon fils ! Toujours mon fils qui se fait mal. Bon, c’est sûr, ce n’est rien, il a déjà donné. Façon, ça ne peut pas être bien méchant. Et puis, ça serait quand même le comble, vu qu’en juillet dernier, il n’était pas parti dans sa colo de cirque à cause d’une fracture au poignet droit. Sans parler de son entorse du mois de Juin, pas l’année dernière, hein, là, il y a 30 jours. Une entorse tellement costaud qu’il a été immobilisé 20 jours. Je m’étais d’ailleurs dit que finalement, c’était pas plus mal que ça arrive en juin.  Qu’au moins, c’était fait (sa poisse habituelle) et qu’il n’y aurait pas de gros bobo pour les vacances d’été !

Donc, après avoir un peu stressé et attendu toute la journée de Dimanche, la colo m’a enfin rappelé en fin de journée : « BON… ». Le « bon » a suffit pour que je comprenne que c’était cassé ! Et merde,  quelle poisse ! Franchement, le pauvre ! Mais comme dit mon mari « Ok, il enchaine et c’est vraiment pas de chance, mais au moins, ce n’est jamais vraiment grave ». Il a raison ! Heureusement que nous sommes les opposés question stress/zénitude, ça compense et c’est parfait comme ça. Pour la poisse, j’avais déjà écrit cet article l’année dernière, no comment…

poignet casse

Sinon, j’ai enfin réussi à parler à mon fils… Enfin, « parler » est un bien grand mot, juste quelques monosyllabes… Déjà, il n’est pas super bavard mais en plus, il déteste le téléphone. Depuis qu’il est tout petit, où qu’il aille sans les parents… impossible de lui faire décrocher 2 mots au téléphone. J’ai quand même compris que ça allait, qu’il n’avait pas trop mal, qu’il le vivait plutôt bien, qu’il ne voulait pas du tout rentrer plus tôt de colo, et qu’il devait me laisser car il avait d’autres choses à faire…

Alors, même si j’ai le moral à zéro, je me dis que c’est le plus important ! Il s’amuse et profite à fond !

Maintenant, je vais juste croiser les doigts pour qu’on puisse lui enlever son gros plâtre avant le 8 août, jour de départ de nos vacances en famille à Majorque, avec presque comme unique programme plage et piscine !

Sinon, pour changer un peu de sujet, mon petit dernier est parti la semaine dernière 3 jours chez Papi et Mamie, ce qui nous a permis, incroyable, d’avoir quelques jours sans enfants avec Super Papa. On en a profité pour aller au restaurant, puis passez une soirée tranquille, et enfin, prendre la route direction la Normandie, pour se faire une balade en amoureux à Etretat. Je ne connaissais pas et c’est juste OUAHHHH !

Etretat

Nous avons ensuite pris nos quartiers dans un petit appartement avec jardin pour la semaine et récupéré notre petit 3 ans. Que demander de plus pour un enfant que d’avoir un petit bout de jardin ? Ça change tout !

jardin le rêve

Nous avons prévu avec Super Papa d’alterner pour travailler. On va donc dire que c’est une semaine moitié vacances/moitié travail. Bon, là tout de suite, il pleut donc la plage attendra. Et je vais en profiter pour m’occuper des rendez-vous de contrôle pour le poignet de mon fils, radio/orthopédiste. Et puis, la vraie bonne nouvelle dans cette histoire, c’est que cette fois, c’est le poignet gauche ! YESSS ! Et en plus,  il parait que c’est la star de la colo avec son plâtre ! 🙂

Et vous alors , quoi de neuf en ce mois de juillet ? Les vacances ont bien commencé ?