Cette addiction pour les livres… (ou ce manque de communication)

Mes jumeaux ont une addiction pour les livres, enfin surtout les BD.

Ils lisent, ils lisent, ils lisent, encore et encore, du soir au matin, à la moindre occasion, à la moindre pause, au réveil, aux toilettes, à la récré, au sport, dans la voiture, parfois même dans la rue… Ils ne s’arrêtent jamais ! Ils relisent aussi les mêmes livres en boucle sans jamais se lasser.

D’ailleurs, je vous ai déjà parlé de leur passion pour les livres et .

Autour de moi, tout le monde me dit que j’ai une chance folle d’avoir des enfants qui aiment autant lire, que c’est génial. Oui, je suis d’accord, la lecture est une passion formidable et extrêmement enrichissante.
Après, cela dépend tout de même du genre de lecture. Autant ma 9 ans va lire de tout, autant pour mon fils, ça ne sera que des mangas. S’il doit lire un livre particulier pour l’école ou un roman, il ne répond plus de rien, c’est comme une punition pour lui.
Et encore, mon problème ici n’est même pas dans le choix des livres.

Mon vrai problème, mon agacement, est ce manque de communication grandissant de jour en jour au sein de notre famille. Plus le temps passe, plus ils lisent, moins nous parlons ensemble. D’ailleurs, ils ne jouent pas, je vous en avais déjà parlé . Ils ne savent pas non plus s’imaginer des histoires, et ils ne l’ont jamais fait, même petits. Quand j’entends mon petit de 2 ans et demi s’inventer et se raconter des histoires avec ses petits personnages, je fonds. Je trouve ça génial car je ne l’ai jamais vécu cela avec mes jumeaux.

Eux, ils lisent, c’est leur passe-temps, leur vrai plaisir, leur seule occupation.

Un plaisir solitaire (comme les jeux vidéos ou la tablette qui ne les laissent pas insensibles non plus !). C’est un peu comme une addiction, une dépendance : ils sont en manque s’ils n’ont pas leur dose et parfois nous faisons le tour de Paris (enfin des librairies) pour satisfaire leur besoin compulsif. Les sorties des nouveautés sont scrupuleusement notées dans leur tête. Ils en parlent en avance, on réserve même parfois les livres, et s’ils ne l’ont pas le jour tant attendu, cela peut être catastrophique pour eux (je pense au dernier Tairy Tail, ou Le pays des contes).
Il n’y a pas non plus un week-end sans que nous ne passions à la bibliothèque.

Et il n’y a pas non plus une journée où je ne pose pas cette fameuse question :
« Vous m’entendez ? »
C’est surement la question que je pose le plus souvent à mes jumeaux. 3, 5, voire 10 fois par jour.
Parce que clairement, ils ne m’entendent pas, et donc forcément ne me répondent pas !

Je parle dans le vide. Ils sont là, mais en fait, ils ne sont pas là.
Enfin, 70 % du temps. Le reste du temps, bien évidemment, ils se rattrapent à l’extrême en étant surexcités, sinon, ça ne serait pas drôle.
Ils ne répondent pas car ils sont dans leur bulle, enfermés et plus personne n’existe autour. Est-ce un refuge ? Leur monde imaginaire rien qu’à eux ? Leur manière de s’évader ?
Oui, c’est sûr et je n’ai pas envie d’analyser tout ça et me prendre la tête.

Surtout qu’en dehors de la maison, tout va très bien, ils ont plein de copains et ne sont pas du tout coupés du monde, bien au contraire, ils sont très sociables !

Mais ce que j’aimerais, c’est retrouver un peu plus de communication avec mes enfants à la maison. Qu’ils me répondent un peu plus quand je leur parle, qu’ils ne soient pas si pressés de quitter le repas du soir pour retrouver leurs livres, et que nous nous racontions plus de choses.
Ce que j’aimerais aussi, c’est les voir jouer ! Tout le monde me demande comment ma maison peut-être aussi bien rangée avec 3 enfants ! Facile, il y a 2 enfants sur 3 qui ne jouent jamais, donc forcément le rangement est plus facile.

Alors, oui, je sais que cette « dépendance » peut sembler risible (et il y a vraiment pire !), et que beaucoup vont m’envier d’avoir des enfants qui lisent autant, mais n’empêche, ça met une ambiance assez bizarre à la maison.

Et vous, avez-vous déjà eu ce genre de problèmes de communication avec vos enfants ? Avez-vous des conseils ?

Pour finir,  la preuve en photos pour ceux qui ne suivent pas Coupdouble sur Instagram :

livres

addiction livres

livres en vacances

Le pays des contes

livres addiction

Livres dans la rue

A suivre pour le petit 3 ème ! 🙂

livre enfant

livre

6 réflexions sur “Cette addiction pour les livres… (ou ce manque de communication)

  1. Calouve dit :

    Oh lala! J’imagine bien que c’est compliqué pour toi! Comme tu le dis, il y a pire comme addiction, mais c’est toujours embêtant de voir qu’il y a un souci de communication…
    Je n’ai pas vraiment de conseils, mes loulous sont encore un peu jeunes pour que j’y sois confronté… Peut être pourrais-tu essayer d’engager des discussions sur le contenu de leurs lectures, ils auraient peut être envie de te raconter l’histoire, de débattre un peu sur les personnages, le déroulement de l’histoire, ce qu’ils attendent de la suite? (Surtout pour les mangas, qui sont en général divisés en plein de tomes…)

  2. Mélanie dit :

    Hello, je comprends ton désarrois, tu pourrais organiser une sortie en tête à tête avec l’un d’entre eux à tour de rôle au moins une fois par mois pour resserrer les liens : laser-game, bowling, resto, promenade en barque…Ce moment privilégié sera propice aux dialogues et aux confidences.
    Bon après-midi.

    • coupdouble dit :

      Oui, complètement d’accord avec toi. D’ailleurs, je ne le fais pas assez. Après, ça serait aussi sympa qu’ils me répondent quand je leur parle à la maison 🙂 Mais bon, sur le principe, rien de bien méchant comme problème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *