Le passage au lit de grand : quand et comment ?

Entre 2 et 3 ans, tous les parents se demandent quel est le bon moment pour le passage au lit de grand.

C’est souvent une évidence quand le lit à barreaux devient vraiment trop petit, ou encore dangereux quand votre enfant se met à l’escalader. Parfois, c’est même votre enfant qui va faire la demande.

Selon moi, le plus important lors de ce passage est de le faire en douceur, de commencer à en parler à votre enfant quelques temps avant l’arrivée du lit de grand, et de le faire participer au choix du lit et surtout à celui de sa housse de couette et sa taie d’oreiller. Il en sera d’autant plus fier et excité à l’arrivée du lit. Par contre, évitez de faire ce passage en même temps que l’apprentissage de la propreté ou de la rentrée en maternelle.

Pour l’âge, il n’y pas vraiment de règle. La preuve : pour mes jumeaux, le passage au lit de grand s’est fait à 3 ans passés (un peu trop tard, mais j’avais un vrai problème de place) et pour mon 3ème, cela s’est fait il y a 10 jours, à 25 mois (surement un peu trop tôt après réflexion) !

Pourquoi nous sommes passés au lit de grand ?

lit bébé

D’abord, parce que quand j’ai acheté son lit à barreaux, je n’ai pas réfléchi une seconde (merci l’expérience des 2 autres enfants !), et j’ai pris un lit blanc tout simple sans me poser de questions. Ce n’est qu’un an plus tard que j’ai réalisé que j’aurais pu choisir un lit de 1m40 et non de 1m20. Et bah, bravo. Oui, je sais, c’est n’importe quoi !
Et croyez-moi, les 20 petits centimètres changent tout. Son petit lit est vite devenu assez serré, enfin de mon point de vue bien sûr. De temps en temps, mon fils se cognait, mais rien de méchant. Il avait surtout du mal à lâcher sa gigoteuse qui était devenue trop petite pour lui, mais qui lui servait de doudou. Rien à faire, il voulait sa gigoteuse dans son lit de bébé. Et surtout je sentais que sa dernière phase de régression était complètement liée à tout cet environnement de bébé. Mon fils n’a jamais escaladé son lit à barreaux, donc il n’y avait aucune urgence. Mais voilà, c’est comme ça, j’ai senti que c’était le moment et qu’il fallait passer cette étape maintenant.

Au début, quand je lui ai parlé du passage au lit de grand, il avait l’air très content. Puis, quand sa période régression-bébé est arrivée, il ne voulait même plus en entendre parler, à part si c’était un lit superposé comme son frère et sa sœur.

Et puis un jour, tout tranquillement, nous avons regardé ensemble les housses de couette et il a craqué sur la housse de couette de Oui-Oui. Il était redevenu content à l’idée d’avoir son lit de grand avec Oui-Oui et d’avoir la place de mettre enfin tous ses doudous dans son lit à lui.

Je l’ai à nouveau préparé en douceur 2-3 jours avant l’arrivée du lit et il n’a pas bronché sans pour autant être excité. Je voulais absolument faire le passage au lit de grand un Samedi, pour qu’il prenne le temps de s’habituer à son nouveau lit tout en douceur et sans stress.

Comment cela s’est-il passé ?

Le jour J, Super Papa a profité de la sieste de A. pour monter le lit. Avec du recul, je pense qu’on aurait dû le faire participer. J’ai voulu tout préparer pour son réveil afin de lui faire la surprise. Surement une mauvaise idée puisqu’il a explosé en larmes en voyant son nouveau lit (oups !). Peut-être juste l’émotion, la peur, ou la joie qui sait ?! (dit-elle pour se rassurer 🙂 )

Et puis, le reste de la journée, il l’a apprivoisé, l’a scruté, l’a escaladé. Il a joué et lu dessus. Son frère et sa sœur étaient très excités pour lui, pour eux, et ont passé beaucoup de temps avec lui sur le lit.

passage au lit de grand
lit de grand
passage au lit de grand

J’avais gardé le lit à barreaux de côté en cas de gros chagrin, d’ailleurs, je vous conseille vivement de faire de même ! Mais finalement, tout s’est très bien passé. La première nuit, je m’attendais à des pleurs, à « les bras », à « je veux mon autre lit », à des levers incessants, bref, à la totale et à une soirée pourrie !

Rien de rien. Tout s’est très bien passé, et il était très fier de dormir dans son lit de grand.

J’ai vite mis de côté le lit à barreaux car je le sentais tout de même nostalgique.

Depuis 10 jours, j’ai une chance folle : tout se passe très bien, il s’endort facilement, il ne se lève jamais que ce soit le soir ou au réveil, et il adore qu’on se mette avec lui dans le lit pour lui lire une histoire. Par contre, dans se lit immense, bonjour la galère de la tétine ! Il passe son temps à la perdre, à la faire tomber par terre, et à nous réveiller. Je commence à bien sentir la fatigue. J’ai essayé d’accrocher une espèce de lange dessus, mais c’était très moyen, et de toutes les manières, il n’en a pas voulu. D’ailleurs, si vous avez des astuces, je suis preneuse.

Au final, après 10 jours, voilà ce que je pense vraiment de ce passage au lit de grand :

Raconté comme ça, tout a l’air parfait. Mais ce n’est pas le cas. Je sens bien que mon fils prend sur lui et qu’il ne demanderait pas mieux que de retrouver son lit à barreaux et sa gigoteuse trop petite. D’ailleurs, le week-end dernier, nous sommes partis en Normandie et, faute de place, il est retourné dans un lit parapluie. Qu’est-ce qu’il était heureux !

D’autre part, j’avais décidé, contrairement aux jumeaux, de me simplifier les choses, et de ne pas passer par l’étape « lit intermédiaire » ou « lit évolutif ». Je voulais la totale dès le départ, sachant pertinemment que ce lit serait pour sa sœur dans 2-3 ans. J’ai pris le même lit que pour les jumeaux, version lit simple vs lits superposés. Il s’agit des lits Flexa, mais vendus chez Fly beaucoup moins chers ! Le principe est génial car tout est modulable, et l’on peut passer sans problème d’un lit simple à un lit superposé, à un lit mi-hauteur, à une mezzanine.

L’idée étant que, plus tard, sa sœur puisse récupérer la chambre et transformer le lit en mezzanine, et que mes 2 mecs se retrouvent ensemble dans la même chambre.
Bon, pour le moment, je n’ai acheté ni échelle, ni barrière, ni mezzanine…
On verra d’ici là, chaque budget en son temps !
Par contre, elle l’ a déjà testé la nuit dernière quand son petit frère n’était pas là. 🙂

lit soeur

Je suis assez fière de mon idée, mais je trouve quand même clairement que son nouveau lit est vraiment trop grand pour lui, il se sent complètement perdu dedans. D’ailleurs, il finit toujours à l’horizontale sur 90 cms !!!! Ca n’aurait pas été si mal de passer par un lit intermédiaire.

lit trop grand

Mais surtout, je réalise que l’on aurait pu attendre 2-3 mois de plus sans problème pour le passage au lit de grand, mais que c’était moi qui était pressée ! Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Surement l’envie égoïste de m’allonger tendrement avec lui dans son lit, de lui faire des câlins, de lui lire tranquillement une histoire, et de ne plus me casser le dos en l’embrassant le soir par-dessus les barreaux !

Et d’ailleurs, j’en profite bien !!!!!! Tous les soirs, je m’allonge tendrement avec lui pour lui faire un énorme et long câlin avant de dormir, et au bout de 2 secondes, il me regarde avec un grand sourire et me dit : « Tu peux partir maman » Et vlan, prends ça ! C’ est vraiment le seul de mes 3 enfants qui n’est pas du tout affectueux avec moi ! Avec son papa, c’est une autre histoire !

Voilà, voilà pour le passage au lit de grand !
Comme je disais, on aurait pu attendre un petit peu, mais bon, on ne peut pas faire tout en même temps, hein ! Il va bientôt falloir attaquer la propreté, et bien sûr, la rentrée en maternelle en Septembre. Et puis, j’ai vraiment de la chance pour le moment, il ne sort pas du tout du lit et reste très sage.
Ca va, je te vois rigoler ! Oui, je sais, ça ne devrait pas tarder. Son grand frère a attendu la petite section pour me faire passer pendant un an mes pires soirées.
Alors, à suivre…

Et chez vous, quand et comment s’est fait le passage au lit de grand ?

3 réflexions sur “Le passage au lit de grand : quand et comment ?

  1. Sandra Wolf dit :

    Alors ici passage pour ma grande à 3 ans 1/2 ,il me fallait son lit pour l’arriver des jumelles …lit intermédiaire de chez verbaud** (en forme de bulle vert) nous l’avons fait participer au montage et choisir sa parure (je suis une princesse de chez verbaud** également .Jamais eu de soucis dés le début des gros dodos (c’est une marmotte de base .Pour les grumelles même âge 3 ans 1/2 et l’histoire se répète lit verbaud** en forme de papillon bois brute pour pouvoir plus tard le peindre comme elles veulent.Changement de parure (reine des neiges ) bein vui c’est à la mode lol …tout ce passe très bien jamais eu de soucis elle adorent leurs lits .Je pense que le fait de préparer tout avec elles motive l’enfant à appréhender l’univers du grand lit et le choix d’un lit intermédiaire et vraiment une bonne idée il ne se retrouve pas de suite dans un espace trop grand de suite ,cela reste encore des bébés …Voilà notre expérience

    • coupdouble dit :

      Merci pour ton témoignage. Tu as tout bien fait, et ça me confirme mes petites erreurs 🙂 Par contre, elles n’étaient pas serrée jusqu’à 3 ans et demi dans le petit lit ? C’était 1m40 ?

  2. Sandra Wolf dit :

    il y avait un manque de place 98 cm pour les grumelles ,le lit faisant 120cm …mais elles étaient bien puis je pense que c’était pas encore le moment avant .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *