Dormir comme un bébé

Depuis que j’ai des enfants, je trouve l’expression, Dormir comme un bébé, ridicule. Aucun de mes 3 enfants n’a jamais réussi à dormir comme un bébé.

Et le petit dernier, le petit 3ème, le petit craquant, le petit capricieux, le petit relou, c’est le pire !J’ai presque honte en vous disant qu’il y a à peine 2 mois, il prenait encore un biberon la nuit.
Oui, deux années entières à le nourrir en pleine nuit, à être réveillés par ses pleurs et ses cris. Enfin, façon de parler, puisque de mon côté, je ne l’entends pas !

Pourtant, avec les jumeaux, j’étais debout au moindre bruit nocturne, mais là, rien à faire, mon corps et/ou mon cerveau ne répond pas. Surement mon cerveau, puisque de toute façon, dans ces cas-là (et dans beaucoup d’autres d’ailleurs), il ne veut que son père. Et puis, ce n’est pas plus mal, car une fois réveillée la nuit, je ne me rendors plus ! Oui, je suis d’accord avec vous, pauvre Super Papa ! Mais au final, dans cette famille, le seul à dormir comme un bébé, c’est Super Papa ! Il s’endort en claquant des doigts, n’importe où, n’importe comment, et se rendort sans problème après un lever nocturne.

Revenons-en à mon fils de 2 ans. On le met au lit vers 20h30. Il ne s’endort que très rarement avant 21h00/21h30, pleure pas mal et nous réclame longuement avant de dormir. Quant au réveil, depuis qu’il est bébé, ce n’est que très rarement après 6h/6h30. Pour certaines personnes, ce n’est pas un problème, mais ici, on le vit très mal avec Super Papa, surtout qu’on est des couche-tard ! Et plus, il ne se réveille pas dans la douceur, mais crie, hurle et pleure jusqu’à ce que nous venions le chercher. Je ne sais pas pourquoi il fait ça, mais il faut qu’on arrive enfin à trouver une solution !

Bref, tout ça pour quoi ? Tout ça pour vous raconter la petite histoire d’hier :
A. 2 ans, n’a pas voulu faire la sieste. Ca lui arrive de temps en temps et ça finit souvent très mal dans ces cas-là ! Vers 17h, pendant la ballade, il s’est écroulé dans sa poussette.
Horreur, malheur !
A chaque fois qu’il s’endort aussi tard, il se réveille 1h plus tard épuisé, de mauvaise humeur, et surtout il met un temps fou à s’endormir le soir. Je n’ai pas eu le courage de l’empêcher de dormir et j’ai continué la petite ballade avec lui dehors jusqu’à 17h30.

En rentrant à la maison, j’ai fini par le sortir de la poussette, lui enlever toutes ses couches de vêtements d’hiver et le prendre délicatement dans mes bras. Je croisais les doigts pour qu’il se réveille en douceur, calmement et tendrement. J’en ai d’ailleurs profité pour lui faire des bisous et des câlins ! Pendant cette petite demi-heure dans mes bras, il était à moitié réveillé mais ne pleurait et ne parlait pas. Ses yeux étaient remplis de fatigue. Il était à peine 18h quand je me suis dit que j’allais essayer quelque chose de nouveau. Il avait l’air tellement fatigué que je lui ai proposé à contre-cœur d’aller dans son lit et de dormir tranquillement. Il était d’accord et avait très envi d’aller dans son lit, chose très rare.

J’avais un peu la boule au ventre, car je me suis dit qu’étant donné qu’il s’était endormi à 17h, il y avait plusieurs scénarios possibles. Je connais mon fils par cœur, hein, mais j’étais incapable se savoir lequel de ces 3 scenarios allait être celui de notre soirée :

– soit il allait faire une bonne grosse sieste bien décalée, se réveiller vers 20h et faire la java jusqu’à au moins minuit. Sacré soirée en perspective.

– soit il allait faire une sieste bien plus grosse que d’habitude, se réveiller vers minuit/1h du matin, et faire la java jusqu’à 4h du matin. Bonjour la nuit.

– et enfin, dernier scénario possible, il allait faire directement sa nuit en décalage. Mais comme je connais très bien mon fils et qu’il ne dort jamais plus de 10/11h d’affilée, il allait donc grand maximum se réveiller vers 4h du matin. Alors là, scénario misérable pour lui, pour nous et la fin de notre nuit !!!

Je suis allée le voir toutes les heures dans son lit. Il dormait paisiblement. A 22h, j’ai commencé à entendre des petits pleurs ! J’ai réfléchi très vite : nous ne sommes pas loin du scénario 2 mais en pire. Il a fait une sieste de 5 heuresssssssssssssssssssss !!!!!!

Nous sommes foutus, il ne se rendormira jamais avant, avant, avant je ne sais pas quelle heure !!!
Tout en allant dans sa chambre, je continue ma réflexion, et là, surprise, il s’était redormi. Mais bon, je connais mon fils par cœur, hein, c’était un signal d’alarme, il va forcément se réveiller dans l’heure.
Je retourne le voir vers minuit : il est en train de dormir comme un bébé ! Et moi, je suis fatiguée. Tant pis, ça sera donc le terrible scénario 3 ! Vite, profitons-en pour dormir quelques heures avant son réveil.

Je mets un peu de temps à m’endormir, persuadée qu’il va se réveiller… Bah, oui, vu que je le connais par coeur…je peux prévoir à l’avance ce qu’il va faire !

Mais rien… et je finis par m’endormir…

Vers 5h du matin, je me réveille en sursaut ! Mon fils ! Je fonce dans sa chambre ! Il dort tranquillement ! Oh la la ! J’ai honte, je n’ai rien entendu encore une fois. Pauvre Super Papa qui a surement dû rester avec lui des heures pendant la nuit, ça a dû être terrible et ils vont être épuisés tous les 2 demain matin.

Avant de retourner me coucher, je fais un détour dans la cuisine, et je suis quand même surprise de voir qu’il n’y a pas de biberon sale dans l’évier. Comment se fait-il qu’il n’ait pas réclamé de lait pendant son réveil nocturne ? Bizarre, mais bon, Super Papa m’expliquera tout ça demain matin.

Je suis réveillée vers 6h30 par des petits bruits tout mignons de mon fils (que c’est bon d’entendre autre chose que des pleurs le matin). Par reflexe, je donne un petit grand coup sur l’oreiller de mon mari. Non, il n’est pas là ! Il doit être dans le salon avec A. 2 ans. Je mets un peu de temps à réussir à me lever mais cette exceptionnelle douceur matinale me met de sacré bonne humeur. Mais j’ai quand même super honte d’affronter la nuit de mon mari !

Je finis par aller dans le salon, pressée de voir mon bébé d’amour qui m’a bien manqué depuis hier 17h.

D’ailleurs, il n’aura même pas vu son père avant de dormir, et encore moins son frère et sa sœur ! Du jamais vu !

Inquiète et honteuse, je demande à mon mari : « Alors ? »

– « Alors ? Tout va très bien, il est tout joyeux et s’est réveillé il y a une petite demi-heure. »

– » NONNNN ! Je ne te crois pas !!! »

Moi qui connais si bien mon fils, c’était quel scénario déjà celui-là?

Pour rappel, il s’est endormi à 17h, et s’est donc réveillé à 6h du matin ! L’heure à laquelle il se réveille régulièrement quand il se couche vers 20h30/21h.
Incroyable ! Mon fils a dormi 13 heures de suite, chose qui ne lui est jamais arrivée, ni aux jumeaux d’ailleurs !

La leçon à tirer de cette histoire ? Honnêtement, il y en a tellement que je ne sais pas par où commencer.

En tout cas, ça prouve :

  1. qu’il est épuisé depuis pas mal de temps et qu’il faut absolument qu’il récupère.
  2. qu’il faut que nous arrivions à le coucher plus tôt. C’est sûr, ses nuits seront meilleures et plus longues.
  3. qu’il y a un sacré nombre de changements à effectuer ici le soir, mais ça ne va pas être si facile…

Mais bon, je ne vais pas prendre la tête. Vu que je connais bien mon fils (hum, hum…), ces petits changements se feront naturellement à l’instinct.

dormir comme un bébé

5 réflexions sur “Dormir comme un bébé

  1. CompletementNad dit :

    Le sommeil, toute une histoire à l’arrivée d’un enfant et c’est là qu’on se rend compte de la capacité incroyable de notre corps à subir et survivre au manque de sommeil…
    Bon chez nous on a la chance d’avoir des enfants qui aiment dormir alors les nuits difficiles on les oublie vite.
    Il finira par trouver son rythme ton 2 ans il lui faut juste un peu plus de temps.

  2. Nathalie dit :

    Coucou,
    Je suis triste que tu aies autant de problèmes à bien dormir à cause de ton bébé. Il finira par avoir un rythme de sommeil fixe, ne t’en fais pas. Je ne sais pas si ça te sera utile, mais, perso, mon chérubin fait ses nuits depuis qu’il écoute des comptines. J’en ai trouvé sur l’application enfants https://itunes.apple.com/fr/app/badabim-dessins-animes-coloriage/id896181207?l=fr&ls=1&mt=8 . Je pense que ces mélodies le rassurent et l’aident à avoir un sommeil paisible. N’hésite pas à essayer ça. Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *