Bye Bye 2015 ! Bonjour 2016…

Bye Bye 2015 ! Bonjour 2016… ? Sérieusement, je disparais pendant 2 semaines, et j’ai le culot de revenir avec un titre aussi pourri ?!
Et bah oui, c’est comme ça ! Parce qu’un 5 janvier, la seule chose sur laquelle j’ai envie d’écrire, c’est sur cette année 2015 qui vient de se finir.

2015, cette année aussi joyeuse que perfide.

2015, ce sont les 9 ans (déjà) des jumeaux ! C’est la fin de Little Boy et Little Girl que j’ai racontés pendant plus de 6 ans. C’est le début de « mes grands », de mes préadolescents. C’est l’année où je me suis demandée je ne sais combien de fois, s’ils n’étaient pas trop grands pour tel jeu, telle activité ou tel dessin animé… et à chaque fois, la réponse est la même : non, ils ne sont pas si grands que ça, parce qu’à chaque fois, ils s’amusent comme des fous, parce que ces grands, finalement, ils ne sont pas si grands que ça et que je les ai faits grandir d’un coup avec l’arrivée de leur petit frère.

C’est l’année où ils vont à l’école tout seuls, réclament de faire des courses sans être accompagnés, où ils ont honte de me faire un bisou devant les copains, et même que je viennes les chercher à la sortie de l’école. Mais c’est aussi l’année où ils te réclament encore plus de câlins avant de dormir, l’année où ils se relèvent encore et toujours au moment du coucher (d’ailleurs, va savoir pourquoi « Des parents énervés » est clairement l’article le plus lu sur le blog pendant cette année 2015 ), l’année où, hasardeusement, tu les vois regarder tendrement avec leurs regards d’enfants innocents « La Belle et le Clochard », et où tu dis que finalement, ces grands, ils sont encore tellement petits.

2015, c’est l’année de leur indépendance, l’année où ils veulent se « dégéméliser » complètement (je pense que ce mot n’existe pas, mais vous m’avez compris), où ils veulent respirer, avoir du temps l’un sans l’autre. L’année où ils ne sont clairement plus invités aux mêmes anniversaires, l’année où chacun prend son envol et s’affirme à sa manière. Ma 9 ans, si douce, si calme et si studieuse… Mon 9 ans, si excité, si timide et si attendrissant…

Mais 2015, c’est aussi pour eux, une année de doutes, de peurs et d’incompréhensions.
Une année, où même s’ils ne sont pas si grands, ils n’ont pas eu d’autre choix que de grandir d’un coup PARCE QUE… 2015 aura été une sale année !

Mais 2015, c’est aussi tellement de premières fois pour mon A., 2 ans, que chaque jour est un émerveillement : ses premiers mots, ses premiers pas, ses premiers « NON », ses premières colères, ses 2 ans (déjà aussi !), ses premiers « Pourquoi », ses premiers dessins animés… Une année remplie de bonheur quotidien, mais une année aussi très fatigante. Parce que, franchement, qui a dit qu’avoir des jumeaux était dur ? Pas si sûr, quand à côté de ça, tu en as un autre, tout seul lui, qui te pourrit tes nuits jusqu’à ses 17 mois 2 ans, qui ne se réveille jamais après 6h/6h30, et qui est le plus têtu de la famille ? Ah, le petit 3ème, quel numéro, quel capricieux !
Mais à la fin de l’année, tu as presque oublié tout ça, et ce sont ses merveilleux sourires qui prennent le dessus.

Du côté des parents, j’avoue que ça n’a pas été une année si facile. La fatigue des nuits dont je parlais peut créer pas mal de tensions et tu deviens vite à fleur de peau. Et puis, soyons honnête, quand tu décides de faire un autre enfant 7 ans après des jumeaux, la différence d’âge est telle que la famille se scinde en deux, surtout le week-end. L’un avec les « grands », l’autre avec le petit. Pas si facile pour le couple…

Mais on va y arriver. Une nouvelle année commence…

Et puis, cette année a été clairement pourrie pour moi au niveau professionnel, tant de remise en questions et de doutes, qui n’ont pas été si faciles à gérer au quotidien.

Mais je vais y arriver. Une nouvelle année commence…

En conclusion, quand je me retourne et que je regarde cette année 2015, je me dis que mes enfants, mon mari, ma famille et mes amis ont rempli ma vie de joie et de sourires.
Mais j’ai dû fouiller, chercher…

Parce que soyons honnête : 2015, je ne t’aime pas. Tu as fait ressortir mes vieux démons et mes angoisses. Tu as été vicieuse et sournoise.

2015, je te déteste. Tu as fait couler trop de larmes, tu nous as trahis, maltraités et meurtris.

Bye Bye 2015 ! Tu ne vas pas nous manquer !

Une nouvelle année commence, et c’est une tradition, on prend un bol d’optimisme et d’énergie, et on sait que ça va aller et qu’on va y arriver !

Une nouvelle année arrive et tout est de nouveau possible.

Alors, bien le bonjour 2016, nous t’attendions avec impatience !

Même si on sait déjà que tes jours fériés vont être supers pourris, pour le reste :

Sois belle, douce, généreuse, prospère, brillante, paisible, tolérante, magique, audacieuse et joyeuse !

 

Bonne année à vous et surtout bonne santé !

année 2015

Une réflexion sur “Bye Bye 2015 ! Bonjour 2016…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *