Le tableau de comportement peut-il marcher avec des préadolescents ?

L’autre jour, lorsqu’une amie m’a conseillé de mettre en place un tableau de comportement pour les jumeaux, j’ai intérieurement souri en me disant qu’ils étaient bien trop grands, à 9 ans, pour ça.

L’idée du tableau de comportement était avant tout de calmer les choses entre les jumeaux.

C’est vrai qu’en ce moment, c’est assez dur entre les grands : ils se tapent et s’insultent souvent, même si, bien sûr, ils s’adorent et sont toujours aussi complices. R. se défoule régulièrement sur sa sœur et ne la lâche jamais. Quant à ma fille, je la soupçonne de faire ses coups en douce !
Du coup, l’ambiance est assez pesante et nous avons un peu de mal à calmer les choses. Plus nous nous énervons et les punissons, et plus ça part dans tous les sens.

Au final, toute la famille est sur les nerfs. Il est donc plus que temps de changer les choses.

Pourquoi un tableau de comportement ?

Tableau de comportement

Au bout de quelques jours, l’idée du tableau de comportement a fait son petit bout de chemin dans ma tête et j’ai réalisé plusieurs choses :

– Cette année, le maître de mon fils a lui-même mis en place ce genre de tableau en classe avec ses élèves, et ça les motive vraiment. Mon fils fait tout pour avoir des points bonus, et le travail se passe beaucoup mieux que l’année dernière. Il veut même régulièrement faire des exposés en classe pour gagner des points. Ça le rend vraiment fier.

– Et surtout, plus que le problème de comportement qu’il peut y avoir entre eux deux, je me suis rendue compte  en lisant l’article d’Isabelle sur Les règles de la maison, que finalement, j’étais plutôt cool avec eux, et qu’il n’y avait pas vraiment de règles à la maison. De temps en temps, je leur demande de faire leur lit ou de mettre la table, mais pas plus, et sinon je me bats tous les jours encore et encore avec les petites choses du quotidien, du type : ramasser ses vêtements, se laver les mains/dents, mettre la table, etc. Finalement, ils ont quand même l’âge où ils peuvent clairement aider davantage à la maison.

Je me suis donc dit que je ne perdais rien à tenter ce petit tableau de comportement entre eux, et que surtout, je pouvais y ajouter pas mal de petites règles pour la maison.

Le principe du tableau de comportement :

J’ai déjà fait ce genre de tableau quand ils étaient petits, avec des soleils/nuages, des couleurs ou des autocollants. Mais là, ils sont quand même grands, et j’ai donc décidé de partir sur un système de points tout simple.

Ce nouveau tableau n’est pas là pour leur mettre la pression, mais surtout pour les motiver et les récompenser. L’idée est de gagner des points en faisant les choses que je leur demande de faire quotidiennement mais sur lesquelles je dois me battre.

Il s’agit donc, finalement, d’un tableau de motivation où l’accent est mis sur les comportements positifs des mes enfants, et non sur les reproches, et là, ça change tout !

Pour vous donner des pistes, voilà ce que j’ai mis dans le tableau et qui va leur donner des points chaque jour quand cela sera bien fait :

– Faire son lit
– Se laver les dents correctement
– Se laver les mains (surtout après les toilettes, et avant le repas)
– Mettre et débarrasser la table
– Ranger ses chaussures
– Mettre ses vêtements au linge sale
– Faire ses devoirs/apprendre ses leçons (pour R, j’ai rajouté : sans pleurer, crier ou se rouler par terre !!!)
– Avoir des culottes moins dégueulasses (parce que franchement, je ne sais pas à quel âge les enfants ont des culottes vraiment propres, mais là, je n’en peux plus !!!!)
– Obéir à ses parents, sans qu’on ait à répéter les choses 10 000 fois
– Ne pas parler pendant des heures avant de dormir

Pour ma fille, il y aura, par exemple, en plus : ne pas être insolente.
Pour mon fils : ne pas être constamment debout pendant les repas.

Bien évidemment, le tableau doit être adapté en fonction de chaque enfant et des difficultés que vous rencontrez. Et il faut surtout que la tâche soit réalisable pour votre enfant, sinon cela n’a aucun intérêt !

Pour toutes ces choses, ils ne peuvent que « gagner des points » si c’est bien fait. Dans le cas contraire, ils n’ont pas de points et ça s’arrête là.

Pour les vrais problèmes du départ : comportement avec son frère/sœur (comme taper ou insulter), ou encore faire des grosses bêtises, là, ils peuvent perdre des points (de 1 à 5 points en fonction de la situation), mais ils ne peuvent pas en gagner. Ça va, je ne vais quand même pas leur mettre un point en plus s’ils ne se tapent pas, ça serait la meilleure. Je mets juste un petit soleil si tout va bien !
Comme vous le voyez, le vrai problème a finalement été mis un peu à l’écart pour ne pas mettre trop l’accent dessus et rester dans une démarche de motivation !

Le tableau est mis en place pour la semaine et, chaque jour, nous faisons le calcul des points ensemble. Quand ils n’ont pas vraiment réussi une tâche mais que je sens qu’ils ont fait des efforts (comme pour les culottes dégueulasses qui sont juste devenues sales), alors je mets ½ point.

A la fin de la semaine, nous ferons ensemble le calcul des points. A partir d’un certain nombre points, ils auront une récompense. Donc, c’est sûr, ça nous change bien des punitions et des menaces.

Maintenant, c’est la positive attitude : motivation et récompense !

Conclusion : comment ont-ils réagi et comment ça se passe ?

Quand je leur ai parlé du tableau de comportement, ils étaient très contents et motivés par l’idée (donc non, ils ne sont pas trop grands pour ça !). Le plus excité des deux est mon fils de 9 ans, qui est à fond dans le concept ! Il m’a même proposé des règles auxquelles je n’avais pas pensées. Il passe son temps à aller voir le tableau, à m’en parler, et à me proposer des idées de bonus ou de nouvelles tâches :).

Bien sûr, ça ne fait que 3 jours, et je sais bien, avec l’expérience, que ce genre de tableau ne marche que de manière temporaire, mais c’est déjà énorme !

Parce que depuis 3 jours :

– Il y a une super ambiance à la maison

– R. fait ses devoirs sans aucun souci

– Le tableau est devenu le petit rituel avant d’aller dormir et ça met une bonne ambiance (bon, ok, pour le moment, j’essaye surtout d’être super sympa et de leur mettre des points facilement, ça les motive)

– Ils ne se sont pas tapés dessus depuis 3 jours

– Aucun adulte ne s’est énervé et ça, c’est trop bon pour le moral de toute la famille.

– En conséquence, forcément, A. 2 ans, est beaucoup moins nerveux.

– Depuis 3 jours, après 21h30, je n’entends aucun bruit dans leur chambre, alors qu’en temps normal, j’y serais déjà allée 3 fois pour le demander de se calmer et j’aurais fini par m’énerver (je vous laisse lire cet article pour vous rendre compte de la situation dans laquelle on se trouvait !).

– Donc, en conséquence de conséquence du dernier point, depuis 3 jours : – Nous, adultes, nous avons des soirées hyper calmes et c’est trop bon – Eux, enfants, ils ont récupéré au moins 1h de sommeil en plus par nuit et c’est énorme vu leur état de fatigue !

Alors, vous savez quoi, même si ça ne doit marcher que très peu de temps, ça sera déjà ça de gagné pour les 5 membres de la famille ! Et puis, vu que je suis toute seule avec les 3 toute la semaine prochaine, et que c’est juste ma hantise, je sens que ce tableau de motivation tombe à pic.

Le plus drôle dans toute cette histoire, c’est que je n’ai pas encore parlé avec les enfants du type de récompense qu’ils auraient à la fin de la semaine, mais qu’ils sont quand même super motivés !

Pour que ça marche sur une petite durée, je pense qu’il faut vraiment varier les récompenses toutes les semaines, les adapter en fonction des goûts de l’enfant, et ne révéler la récompense que disons, le jeudi ou le vendredi, histoire de motiver les enfants et de rendre la chose plus excitante.

Il est même possible de mettre en place des jeux pour trouver quelle sera la récompense de la semaine (chasse aux trésors pour trouver la récompense, faire un rébus, etc.).

Voilà le type de récompenses auxquelles j’ai pensées : petit cadeau divers, temps supplémentaire pour télé/tablette, inviter un copain/copine à dormir, se coucher plus tard, choisir le menu des repas, argent de poche pour des bonbons, etc. En fait, il s’agit tout simplement de privilèges qu’ils prenaient pour acquis avant, et qui vont maintenant les motiver sans qu’il se rende compte (ou pas, à suivre !).

Pour les plus petits, les carnets de bons points peuvent très bien marcher.

bonpoint

Je pense que pour mes jumeaux, une super récompense, qui est finalement une des plus simples, mais que nous avons du mal à mettre en place pour cause de mauvaise organisation est juste de passer du temps en tête à tête avec un parent (à varier à chaque fois : ballade, ciné, resto, jeu de société…).

Comme je vous le disais, ce n’est que le début, donc je ne manquerai pas de vous faire un retour après les vacances de Noël pour vous dire si le tableau de comportement continue à marcher, et les types de récompense qui les motive le plus !

Et chez vous, alors, avez-vous déjà fait ce genre de tableau de motivation ? Est-ce que ça marche ? Sur quelle durée ? Et quels genres de récompenses fonctionnent ?

6 réflexions sur “Le tableau de comportement peut-il marcher avec des préadolescents ?

  1. maman@home dit :

    Je trouve ça extra et quel que soit l’âge. Mon fils ainé a 13 ans et le coup de la carotte fonctionne toujours très bien, comme tu le dis il faut simplement adapter la récompense en fonction de l’âge. Ce type de tableau/mode de fonctionnement permet aux parents de voir leurs enfants sous un angle plus positifs et aux enfants de s’estimer davantage.

  2. azema dit :

    Bonjour,
    Nous sommes parents de jumeaux garçon- fille agés de 12 ans…
    J’ai lu votre article avec à la fois de l’amusement car j’avais l’impression que vous parliez de mes enfants… et de l’espoir devant les situations décrites qui ont si bien évoluées !!!!
    Je suis tombée sur votre blog en cherchant un tableau du style du votre. C’est à ce sujet aussi que je vous contacte: étant assez prise côté travail, seriez-vous ok pour partager votre trame (sans doute aurai-je à l’adapter) car cela me ferai gagner du temps ?
    Merci de votre réponse,
    Cordialement,
    Mme Azema.

Laisser un commentaire