La pire des punitions ! (ou son plus beau week-end)

no-tvLa semaine dernière, j’ai essayé d’être très zen avec les enfants, ambiance peace and love, et surtout ne pas trop crier ou m’énerver.
Mais vendredi en fin de journée, j’étais à bout, trop c’est trop ! R, 9 ans, l’avait bien cherché et les mots sont sortis : « Alors là, je ne suis plus d’accord, tu es puni de télé et d’iPad tout le week-end ! »
A peine les mots étaient sortis que je regrettais déjà. Parce qu’autant être honnête, je ne suis pas très forte pour tenir les punitions, surtout pour une durée supérieure à 30 minutes, et je pense que ce genre de punitions ne sert à rien.

Pourquoi je l’ai puni de télé, et en plus tout le week-end ? C’est n’importe quoi ! Et merde !

Mais trop tard, c’était dit, ma crédibilité et mon autorité (en 2007, je parlais déjà de mon autorité légendaire) sont en jeu et je ne peux plus revenir dessus !

Sauf que, vendredi soir, comme chaque vendredi soir (récompense d’une dure semaine d’école), les jumeaux s’installent tranquillement dans notre lit pour regarder leur émission préférée « On n’est pas que des Cobayes ».
Mince, je l’avais oubliée celle-là, c’est trop dur de lui faire ça, et pourtant, c’était dit : « Désolée, tu ne regardes pas, tu es puni ». Pleurs, tremblements, panique, il avait oublié sa punition.
Super Papa vient à mon renfort : «  Tu as entendu, tu es puni, tu n’as qu’à aller lire ! ».
Il me fait tellement de peine, me regarde suppliant et me dit « C’est pas juste, et puis, le WE, ça commence demain !!! ». Hey, il n’a pas tort, me dis-je. Sur le principe, on peut tourner les choses comme ça. Et puis, voir un de mes enfants pleurer, je ne supporte pas, je me fais avoir presque à chaque fois.

Super Papa comprend très vite ce qui se passe dans ma tête, et me fait un regard lourd de sens. Je ne sais pas quoi faire, mais pourquoi je l’ai puni de télé ? C’est ma pire des punitions, je n’arrive jamais à la tenir, surtout le week-end !  Comment m’en sortir ? Et ça sort tout seul : « Je te préviens, je te laisse regarder l’émission parce que la semaine a été dure, mais demain, je ne veux pas entendre parler de télé ou autre, tu es puni ! ».

Il est fou de joie, sourit, m’embrasse, rigole et Super Papa me fait clairement comprendre que c’est du grand n’importe quoi !

Le lendemain matin, au moment du petit dej, j’allume mon téléphone et j’ai tout de suite un sms. C’est le papa d’un super copain de R. qui me propose de les emmener au ciné ce matin, et si c’est bon, il passe le chercher dans 20 mns.
R., fou de joie, a déjà lu le message derrière mon dos. Le temps de réfléchir à l’organisation de la journée et de regarder la pluie tomber, R. est déjà dans le salon, habillé avec son blouson sur lui ! Quel plaisir de le voir aussi content, lui qui passe son temps à bouder à la maison, enfermé dans sa chambre !
20 minutes après, je lui fais coucou par la fenêtre, tout en me rappelant de la punition de la veille : « Et merde ! ». « Bien joué » me dit Super Papa !
Bon, c’est pas plus mal d’avoir zappé, je n’aurais jamais eu le cœur de lui dire non.

Il revient à la maison vers 15h avec ses 2 copains et joue une petite heure avec eux. Une fois partis, je lui reparle de la punition et il rigole. Je le préviens qu’il a vraiment beaucoup de chance et que par contre, ce soir, il est prévenu, pas de télé !
Au même moment, mes beaux parents appellent. Ils ont très envie de prendre A. 2 ans, à dormir chez eux ce soir, et en plus, me disent-ils, cela vous permettra de vous reposer tous les 4. J’avoue, j’ai honte, mais avec les grands, nous sautons de joie ! Yes, une soirée rien que tous les 4, comme au bon vieux temps ! Une grasse matinée demain matin ! Ca fait 2 ans que l’on est tous réveillés par A. tous les week-ends à 7h00 !

Le rêve ! On continue à sauter de joie, quand tout à coup, sorti de nulle part, je dis : « Ce soir, tous les 4, on se fait une super soirée plateau-télé ». Les jumeaux sont trop contents. Super Papa se moque de notre excitation et me lance au passage « Super ta punition du week-end ».
Et merde ! Encore une fois j’ai zappé, c’est pas possible, qu’est-ce que je fais ?
Bon, honnêtement, au point où j’en suis, tant pis, autant profiter à fond de la soirée. Et puis, c’est tellement rare qu’on se retrouve seuls avec les grands…

J’ai bien fait, on a passé une très bonne soirée et ça nous a fait un bien fou de se retrouver tous les 4 ! Comme prévu, nous avons bien dormi le dimanche matin et un superbe soleil nous attendait au réveil. Que c’est bon !

soleil

Il est 10h, et j’ai une super idée : la patinoire !
Les jumeaux n’ont jamais fait de patins à glace, c’est l’occasion rêvée d’essayer avec eux (bien plus facile qu’avec le petit de 2 ans).
Et c’est parti, une heure plus tard, nous profitons des joies de la glisse pendant deux bonnes heures. Mes enfants sont ravis et ne font que sourire. D’ailleurs, nous aussi ! Qu’est-ce que c’est agréable de s’amuser ainsi.
Une fois sortis, nous profitons du soleil pour aller nous promener aux Buttes Chaumont, et au passage faire un Géocaching.

geocaching

Il est 15h quand je reçois un message de ma  copine (maman du meilleur ami de R.), qui nous propose de venir chez eux pour le goûter !
Encore une fois, cris de joie, surtout pour R. qui me réclame son ami tous les week-ends.  Nous passons un très bon moment. Bien évidemment, j’ai engueulé R. à plusieurs reprises, quand je l’ai trouvé avec son ami en train de faire la DS. Mais pas facile d’imposer une punition chez un copain, n’est-ce pas ? Alors, qu’à la maison… No comment.

Je ne sais pas comment c’est possible, mais en repartant, nous nous sommes retrouvés avec 3 enfants. L’ami de R. venait à son tour jouer à la maison, alors que j’avais dit NON environ dix fois !

1 heure plus tard, nous avons récupéré notre petit dernier, qui s’est mis à jouer et courir comme un fou avec les grands. Les choses se sont un peu calmés quand 2 voisins sont venus nous demander de calmer un peu nos enfants.
Le meilleur ami de R. est reparti chez lui à 19h passées.

Quelle journée ! Quel week-end !
Rien de prévu au départ, et pourtant, ça fait longtemps que je n’ai pas vu mon fils s’amuser autant.

Des punitions comme ça, il va m’en demander tous les jours.
La prochaine fois que je vais lui dire « Tu es puni de télé », je l’imagine déjà sauter de joie !

J’ai surement perdu toute crédibilité, j’ai même un peu honte, mais honnêtement, qu’il nous a fait du bien ce week-end là !

Et puis, ça m’apprendra à réfléchir avant de donner une punition.
Parce que le fameux « Privé de télé » sort toujours très vite de ma bouche, mais sur le fond, elle ne me plait pas du tout cette punition !

Et vous, ça vous est déjà arrivé de louper/regretter  une punition ?

8 réflexions sur “La pire des punitions ! (ou son plus beau week-end)

  1. tittounett dit :

    Ils ont 15 mois. La punition c’est le lit parapluie qui est toujours ouvert dans le salon. On arrive à s’y tenir malgré le cinéma … qui ne dure jamais longtemps parce que si l’un d’eux est dedans, l’autre est dehors et vient vite jouer avec son frère. Bonjour la punition !
    Mais je ne me fais pas d’illusion, je n’arrive déjà pas à tenir la punition de mes chiens (mais oui c’est comparable) alors mes enfants !

  2. tittounett dit :

    Ah un super exemplaire de ce soir ! Un des garçons puni dans le lit parapluie. On va dans la cuisine 2 minutes faire le dîner. On revient et … on retrouve 2 enfants dans le lit parapluie ! Son frère a escalader le canapé pour passer par dessus et aller dans le lit parapluie avec son frère !

    • coupdouble dit :

      Très drôle ! C’est vrai qu’avec des jumeaux, il faut être futé ! 🙂 L’autre jour, pour la première fois, les 3 étaient punis en même temps et du coup, chacun était dans une chambre (dont la chambre des parents). Ca n’a marché que 5 minutes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *