Des parents énervés !

litDans la série « Ca fait quoi d’avoir un jumeau… dans la même chambre ? », je répondrais facilement à leur place : « parfois, on a envie d’être seul et d’avoir chacun sa chambre, mais sinon, c’est TRRRROP génial ! On s’amuse ensemble, on fait des jeux, on lit ensemble, mais surtout, on a toujours quelqu’un avec qui parler le soir et bien rigoler… jusqu’au bout de la nuit!!!! HAHA »

Oui, vous l’avez surement compris, je suis folle de rage. En effet, mes jumeaux de 8 ans sont dans la même chambre depuis leur naissance, dans un lit superposé, et je ne pense pas que nous allons avoir de sitôt une solution pour qu’ils aient chacun leur chambre. Sur le principe, ça ne me pose pas de problème, même si je pense qu’à l’adolescence, il faudra trouver une solution.

Donc, ça ne me pose pas de problème, comme je disais… à part le soir ! C’est devenu un vrai cauchemar ! Ils parlent,  ils rigolent, ils s’amusent… jusqu’à 22h/23h tous les soirs !
Et ça, c’est pas possible, surtout les soirs d’école.

Voilà un petit résumé des soirées des jumeaux :

20h15: on commence à les préparer à l’idée du coucher. Hop, les dents ! Et tous les soirs, sans faute, on commence à s’énerver à ce moment là, car ils se lavent également les dents en parlant et rigolant, donc ils ne se lavent pas les dents du tout ! Si c’est comme ça, ça sera à tour de rôle.

20h20 20h30: si tout va bien, et que Baby Boy dort (ou du moins ne hurle pas), on fait, avec Super Papa, un temps de 10 mns chacun avec un enfant… câlins, lecture, discussions, peu importe… L’idée est juste qu’ils aient un moment à eux, tout seul, avec un parent.
Ils adorent ça et l’ ambiance est très bonne !

20h45: allez, c’est l’heure d’aller au lit les enfants ! Alors, le temps que tout le monde aille faire pipi, se relève, aille boire, refasse un bisou, et un câlin. Il est au moins 21h.
Je les laisse en leur disant qu’ils ont le droit de parler entre eux quelques minutes (disons jusqu’à 21h07) en chuchotant, et après dodo.

21h15: Je les entends du salon…
J’y vais: « Les enfants, j’ai dit en chuchotant. De toutes les façons, il est tard, on arrête de parler. »
Eux, en cœur: « Oui, maman 🙂 Mais au fait…. » Et là, quoi qu’il arrive, un des deux va se remettre à me parler ! Je leur réponds gentiment, mais comme ils continuent à parler, je commence à m’agacer.
Il est 21h30 et ils sont tout excités. Je finis par sortir de la chambre en leur disant que je ne veux plus entendre un mot, que demain il y a école, et que si je les entends encore parler, je vais me fâcher.

Je retourne dans le salon avec Super Papa…
Vers 22h, je passe la tête dans le couloir car j’ai entendu du bruit !
Non mais je rêve ! Ils parlent super fort et éclatent de rire régulièrement ! Ils n’essayent même pas de se cacher en chuchotant !
J’arrive dans leur chambre… et je les entends vite se remettre dans leur lit (une fois, je les ai même trouver en train de jouer aux cartes !).
Je leur demande ce qu’il se passe, pourquoi ils parlent encore, et si par hasard, ils ne se moqueraient pas un peu de nous ?
Little Boy, répond une fois sur 2, avec un air moqueur: « Hein, quoi ? Il est quelle heure ? C’est déjà le matin ? »
Little Girl, quant à elle, me regarde, avec son air de chien battu « Mais moi, je veux dormir, mais c’est lui, il arrête pas de parler, et me force à lui répondre ! »

J’en perds mes mots (en général vers 22h !) tellement leurs réponses me rendent folle…

Et encore, là, je vous ai fait la version light, cela peut durer sans problème jusqu’à 22h30/23h avant qu’ils se calment un peu. Parfois, je reviens bien 5-6 fois (on tourne avec Super Papa), ou parfois ils font semblant de dormir vers 21h30, et là, je suis folle de joie (folle de joie qu’ils aient enfin une vrai nuit complète, et folle de joie d’avoir une soirée tranquille avec mon mari),  et je ne me rends compte de leur coup de vice que très longtemps après !

Je vous laisse imaginer nos soirées et l’ambiance à la maison tous les soirs… (d’ailleurs, merci à Baby Boy qui s’endort très facilement en ce moment).

Je suis tellement énervée, comme je le disais, que j’en perds mes mots !
J’ai l’air maline à les engueuler en bafouillant complètement ! Mes phrases n’ont même plus de sens, ça en devient risible, ridicule. Et plus je deviens ridicule en bafouillant, plus je m’enfonce !

Tiens, ça me fait drôlement penser à un Sketch de Gad Elmaleh qui m’a fait bien rire à l’époque.

 

Bref, on a tout essayé: la manière calme, la manière autoritaire, et toutes sortes de punitions. Parfois, au bord de la crise de nerf, nos punitions deviennent même grotesques. Ridicules, nous sommes… enfin, surtout moi.
Non, je ne vous dirai pas que je les ai même punis de TOUT pour TOUTE leur vie, car ça serait me ridiculiser  encore plus !

Tout ça pour dire qu’en ce moment, les enfants sont bien excités, et les parents très énervés. Et le pire dans tout ça, c’est qu’on finit même par s’énerver entre nous.

Et chez vous, ça se passe comment le soir ? Vos enfants/jumeaux sont dans la même chambre?
Des conseils à partager pour avoir des soirées plus calmes?

13 réflexions sur “Des parents énervés !

  1. Émilie dit :

    Salut… Je me suis reconnue dans ton histoire. Mais aujourd’hui, c’est plus calme grace à…. La musique. Je leur met de la musique (classique souvent) et meme s’ils ont joué avec le MP3 les premiers temps, aujourd’hui, ça les apaise… Maintenant avec les jumeaux, et les enfants en général, il n’y a pas UNE technique, ce serait trop facile car on aurait déjà édité des livres de recettes d’harmonie familiale. Bon courage!

  2. Mathilde dit :

    je suis preneuse de conseils car nos jumeaux de presque 3 ans font la même chose au coucher. Sauf les jeux de carte! Bref ici ça donne saturation maximum et patience épuisée quand on les retrouve chacun dans le lit de l’autre la lumière allumée on est fatigués ! J’ai lu votre article à voix haute à mon mari il est aussi dépité que moi.

    • coupdouble dit :

      Bonjour Mathilde et bienvenue. De notre côté, c’était vraiment intense à leurs 3 ans, bien plus que maintenant, car même si c’est fatiguant, ils sont bien plus raisonnables 🙂
      Il faut tenir bon et ne pas céder, et peut-être essayer de les coucher chacun leur tour, à 30 mns d’intervalle.
      Sinon, beaucoup de mamans m’ont conseillé la musique classique au moment de les mettre au lit: on va tester ! 🙂
      Bon courage

  3. mel dit :

    Ici des jujus de presque 4 ans, et juste maman, on a déménagé il y a 3 mois pour qu’elles aient chacune leur chambre.
    Le coucher à toujours été compliqué et depuis quelques semaines, j’appréhende de les coucher.
    Tout s’éternise, je les couche vers 20h mais elles s’endorment entre 21h30 et 22h et pour le moment, je n’ai pas trouvé la solution miracle qui les empêchera de se lever 10 fois….

    • coupdouble dit :

      Bienvenue Mel. Elles sont bien chacune dans leur chambre maintenant, c’est ça?
      Je pense que c’est dû aux « jumeaux », ils attendent le soir pour se relever avec n’importe quelle excuse et avoir les parents pour eux tout seuls 🙂
      Maintenant, avant de les coucher, je vérifie que: personne n’a soif ou envie de faire pipi, et aucun n’a mal quelque part ! 🙂
      Depuis 2 soirs, les miens se sont bien calmés, ils n’en pouvaient plus des punitions!

  4. Jude dit :

    Je n’ai pas de jumeaux, mais 2 filles de 4 et 8 ans.
    Elles ont toujours dormi ensemble, et ne s’endorment pas l’une sans l’autre.

    Chez nous c’est 20h15 lavage de dent – pipi
    puis histoire de papa, chanson de maman et extinction des feux à 20h40. A partir de l’extinction des feux, plus un mot, car sinon elles ne savent pas s’arrêter toute seule.

    Règle supplémentaire: elles n’ont pas le droit de se relever, mais elles peuvent nous appeler doucement.

    Ça marche plutôt bien, en général, bien sûr !
    Par contre, certains soirs, on voudrait laisser la grande lire un peu au lit, mais ça empêche la petite de s’endormir, on n’a pas encore trouvé la solution.

    • coupdouble dit :

      Bonjour Jude et Bienvenue. Pourquoi ne coucherais-tu pas ta grande un peu plus tard ? Elle pourrait lire dans le salon par exemple pendant que sa soeur s’endort. Sinon, lampe de poche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *