Il était une fois…Little Boy

Il était une fois…Little boy, un petit bébé si calme, si souriant, si tranquille : une vraie petite merveille. Même qu’à la limite, ça devenait inquiétant, on ne l’entendait jamais.

Au moins, à 1 an, on connaissait clairement son tempérament, et on assez content de se dire qu’avec lui, ça allait être plutôt cool.

Qui a dit que le caractère d’un enfant était en partie défini vers 1 an ou 2 ?

Ok, je ne sais pas si quelqu’un a jamais dit ça, mais ce qui est sûr, c’est que c’est complètement FAUX.

Un jour, Little boy était tombé malade, il devait avoir dans les 2 ans, et du coup, il est resté à la maison seul, sans sa sœur, une semaine entière avec moi.

Je ne sais plus trop ce qui s’est passé pendant ces quelques jours, mais il avait bien changé le petit bébé tout calme : il était devenu pleurnicheur et capricieux. Et puis, il y a eu des étapes : les grandes vacances, la rentrée à la maternelle, et je ne peux vous dire qu’une chose : aujourd’hui, il est méconnaissable! Oui, l’entrée à l’école joue surement un grand rôle, mais à ce point là, je ne pensais pas.

Lui si calme (fût un temps) est devenu une vraie boule d’énergie. Il est incapable: de se poser 2 secondes pour jouer tranquillement, de se concentrer ¼ de seconde pour écouter une histoire, ou de rester tout simplement en place. Du coup, pour canaliser toute cette énergie, et l’épuiser jusqu’au bout (j’avoue !), j’enchaîne après l’école avec 2H de square presque tous les soirs.

Même moi je suis HS à 18h.

Mais rien à faire, une fois à la maison, alors que Little girl peut passer 1h à dessiner ou faire un puzzle, lui, est incapable de se poser et passe son temps à courir du canapé au bureau, escalader la table ou la bibliothèque, et faire le tour de l’appartement environ 140 fois, non pas en marchant mais en sautant !

C’est notre voisin qui est à la limite de la dépression nerveuse.

Bref, c’est vraiment là que tu te dis, qu’un appart en ville avec des enfants, c’est pas forcément la meilleure solution, enfin pour le voisinage du moins.

En tout cas, si quelqu’un a des tuyaux pour canaliser l’énergie d’un petit garçon de 3 ans (mis à part la télé), je suis preneuse !

A côté de ça, Little boy est toujours aussi craquant, pas de doute, un « vrai » gentil, et très poli qui plus est. Et je ne dis pas ça parce que je suis sa mère, mais il a un charme fou, toutes les femmes de la famille sont accros !

Mais je confirme, il a tellement changé en 1 an ½ qu’on se demande presque tous les soirs avec Super Papa comment c’est possible : un coquin limite voyou, qui se moque de tout le monde etqui passe son temps à sauter partout.

Quand je compare avec Little girl, je me dis que ça n’a rien à voir : on reconnaît très bien son caractère par rapport à la période « bébé »…Comme quoi, il n’y a pas de règle.

Et vous, avec l’un de vos enfants, avez-vous vécu un changement incroyable dans son comportement? Ou est-il plutôt resté fidèle à son carcatère des premiers temps?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *