Les jumeaux et l’hérédité

mystère des jumeauxDepuis la naissance de mes jumeaux, je crois que j’ai bien eu 10 000 fois la même question.

« T’as des jumeaux !! Mais y a des jumeaux dans ta famille alors ???  »

« Mon mari a un frère jumeau, mais…  »

« Ah, tout s’explique ! »

« Justement, pas vraiment, si tu réfléchis, j’ai des jumeaux dizygotes (faux jumeaux), ce qui veut dire, que c’est moi, et non mon mari, qui ai eu une double ovulation, donc ça vient de moi, non ? »

Mais rien à faire, le mystère persiste, c’est vrai que mon mari a un jumeau, et en plus de ça, il a également des cousins jumeaux. Ca fait beaucoup pour une coïncidence, non ?

Du coup, j’ai fait des recherches sur l’hérédité et les jumeaux, et on trouve toujours et encore la même chose : « Il existe des familles de jumeaux dizygotes. La transmission est alors certaine et se fait par les femmes… »*. En ce qui concerne les jumeaux monozygotes (vrais jumeaux), cela reste toujours flou, il n’y aucune constante en matière d’hérédité.

Mouais, et j’en fais quoi moi, de ces 2 jumelles monozygotes qui ont chacune eu des jumeaux, et qui avaient des jumelles grands-mères ? C’est pas une constante ça ?

Et l’histoire de la famille des jumeaux de mon mari n’est pas réglée non plus.

Les vérités prouvées ne me conviennent pas vraiment. Y a quelque chose de pas très clair, je vous le dis. Allez, on va essayer de voir les « constantes » ici et d’étudier tout ça.

Alors chez vous, y a déjà des jumeaux ? Coté maternel ou paternel ? Dizygotes ou monozygotes ?

PS: vous trouverez les commentaires sur cet article ici

* Source : « Le guide des jumeaux », Jean-Claude Pons (Auteur), Christiane Charlemaine (Auteur), Emile Papiernik (Auteur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *