Business maman

C’est bien beau de s’occuper de ses enfants, de faire des lessives, et du rangement, mais y a un moment, surtout quand les enfants vont à la crèche, faut peut-être penser à se remettre un peu dans la vie active. Mais retourner dans mon ancien boulot que je ne supportais plus, c’est juste plus possible, recommencer dans mon secteur d’activité avec des horaires de malade et retrouver mes enfants au moment de les coucher, juste inconcevable. J’ai pas envie de ça, et puis j’ai besoin de changements, de me lancer et surtout me prouver que je suis capable.

Capable ? C’est bien la toute la problématique. Pour être honnête avec toi, ça fait déjà plusieurs mois que je cherche à monter ma boîte, et j’ai pas du tout avancé. Forcément, je change d’idées toutes les semaines, et tout me paraît super compliqué.

Mais y a quand même 2 idées qui sont là depuis pas mal de temps, et franchement j’y crois, et j’ai pas envi de laisser tomber. Alors, aujourd’hui, parce que j’ai aussi envi de partager ce nouveau côté de ma vie avec toi, je déclare ouverte la nouvelle rubrique « Business Maman ».

Je vais essayer de te raconter du mieux que je peux l’avancement de mon projet, et puis ça tombe bien, tu le prends du début car j’en suis encore au stade 0.

Enfin pas tout à fait. Depuis 1 mois, je me suis enfin arrêtée sur une idée, et je compte bien la mettre en pratique. Je peux pas te dire de quoi il s’agit pour le moment, c’est encore trop tôt.

Bref, donc, je disais que depuis 1 mois j’ai commencé un peu à me renseigner : étudier le marché, contacter des fournisseurs potentiels, voir le processus de fabrication…et c’est devenu évident. J’y arriverai jamais ! J’ai pas assez d’expériences, pas assez d’argent, pas assez de pleins de choses. Fallait que je trouve une autre solution, un associé, un partenaire, ou je savais pas trop quoi, mais une autre manière de me lancer.
Rebelote : recherches, études, comparaison… C’est bon, je l’ai trouvé ! J’ai trouvé la société avec qui je veux travailler. Ils ont l’expérience, le savoir faire, et ils ne distribuent pas encore en France, c’est parfait. Ni vu, ni connu, je les contacte, je discute un peu par écrit, je leur soumets mon idée, leur envoie un CV. C’est bon le rendez-vous est fixé.

C’était la semaine dernière, un skype meeting, ouai, ouai, carrément, avec la responsable en personne. Et bah, je te raconte même pas comment je me suis sentie ridicule à balancer sur un gros micro, parlant à mon ordinateur, des « yeah », « of course », « I get it » pendant ¾ d’heure. C’est dingue ça, moi qui ai passé 1 an aux Etats-Unis,  c’est à peine si j’arrivais à faire des phrases entières en anglais.

Mais au final, ça s’est quand même bien passé, et j’ai bien accrochée avec la dirigeante qui en plus recherche La personne qui pourrait les distribuer en France.

Elle me propose une nouvelle étape : venir les rencontrer au Danemark !

Mais oui, super, en plus j’y suis jamais allée. Je réfléchis très vite dans ma tête : Danemark, ok, Copenhague, c’est bon, je situe, au max 3 h de vol,  pas de souci. Ok, fastoche, si je pars le jeudi soir,  je les rencontre le vendredi à 9h, disons jusqu’à envifron 16h. Ok. Après, je fonce à l’aéroport et je peux revenir le soir même. Super, pour une journée et demi, j’embarque super homme qui est d’une aide précieuse, et c’est que pour une nuit, donc je pense qu’il n’y aura pas de souci avec les grands-parents pour garder une nuit les jumeaux.

C’est bon, c’est réglé. Ah si, je vérifie quand même le prix du billet d’avion. 140 € aller-retour. Bon, c’était pas prévu, mais j’investis. Done. Ok, pour le tarif du billet d’avion.

C’est moooooooooooooooooiiiiiiiiiii, me voilà les dannnnnnnnnnnois, super MAMAN va vous montrer de quoi elle est capable. « Je me voyais déjà, en haut de l’affi… ».


– Chérie, t’es là, hou, hou, je te parle?

 – Heu, oui, quoi, je réfléchissais à l’organisation du voyage

 – Justement. Moi aussi. Je viens de tout regarder sur Internet. Alors, sachant que ce n’est pas à Copenhague, mais à plus de 300 Km de la capitale, on devra prendre un autre avion, y a chaque fois un stop de 4h entre les 2. En gros, pour l’aller et le retour, ça va nous prendre au moins 8h. Plus, comme on s’y prend au dernier moment, l’avion est cher, et comme on doit en prendre deux, faut compter au moins 400 €. En plus, faudra forcément rester 2 nuits là-bas, et j’ai regardé les hôtels sont ultra chers. Et au final, je sais même pas qui pourra garder les enfants car mes parents sont débordés en ce moment. Tu dis quoi toi? Tu pensais à la même chose?

 – Bah, heu, oui, oui, presque…enfin, pas tout à fait, mais pas loin…

Laisser un commentaire