Dur dur le retour à la maison avec les jumeaux

Est-ce que c’est dur d’avoir des jumeaux ? C’est la question que vous vous poserez et que l’on vous posera le plus souvent. Selon moi, ce n’est pas plus dur que d’avoir des enfants qui ont à peine 2 ans de différence. Avec les jumeaux, pour être terre à terre, une fois que c’est fait, c’est fait, et on passe à l’étape suivante (à pars, bien sûr, si vous avez décidé de remettre ça au plus vite). Finalement, le plus dur, est le retour à la maison, et les premiers mois qui suivent. Déjà, vous serez sûrement fatigué par votre accouchement, et super papa aussi qui passera sont temps à jongler entre administratif, derniers préparatifs de la chambre, et son travail. Dans mon cas, j’ai eu une césarienne d’urgence, et j’ai bien mis 1 mois à m’en remettre, c’est à dire pouvoir correctement me pencher pour donner le bain à mes jumeaux. C’est pour ça qu’il faut absolument prévoir de l’aide au départ, ou compter sur super papa. D’ailleurs, le congé de paternité est de 21 jours en cas de naissance multiples (contre 14 pour un seul bébé). Je lui conseille de les prendre dès le retour de la famille à la maison.

Je disais donc que le retour à la maison : c’est dur, très dur, fatiguant et éprouvant. Mais on trouve toutes et tous la force d’y arriver, c’est possible, il faut du courage, de la patience, et des moments de repos dès que possible. Regardez moi, j’ai eu vraiment du mal à tenir le coup les 6 premiers mois, j’étais au bout du bout, à cause de la fatigue. Et bien, aujourd’hui, il faut que je me concentre un minimum pour pouvoir me rappeler de tout ça. Il faut se mettre dans la tête l’idée que les premiers mois vous serez comme un petit soldat au garde à vous. Comment ça, n’importe quoi ?

Si, si, croyez moi, les 7 jours de votre semaine seront bien remplis.  :
La preuve: une petite semaine = 7 jours, 2 bébés =
– 84 biberons
– 70 couches
– 50 heures de sommeil éparpillés par tranche de 2 heures pour les parents
– 14 bains
– 12 stérilisations
– 10 lessives
– 25h à bercer les bébés
– 44 peluches dans la maison
– 65 pétages de plomb

Bon, d’accord j’exagère un peu, mais pas pour les biberons, la toilette et le sommeil, pas du tout.   Je vais essayer de vous lister le plus de conseils et astuces possibles pour passer cette étape difficile. A vous ensuite d’en rajouter dans les commentaires.

– Je l’ai dit et redit, on se fait aider aussi souvent que possible
– On espace les multiples visites de la famille, amis etc… et à la moindre remarque on leur donne le paic citron pour qu’il fassent la vaisselle.
– On dort le plus possible, dès que c’est faisable, voir en même temps que les bébés, et on se liste les choses importantes à faire dans la maison ( stérilisation, machines…) et on laisse de côté le reste pour l’instant.
– Pour les premiers mois, comme il faut beaucoup, beaucoup se lever : nous, on a décidé de louer des petits berceaux transparents sur roulette pour mettre les jumeaux dans notre chambre. C’est beaucoup plus pratique. Vous savez, c’est les petits berceaux qu’ils ont à hôpital. Renseignez-vous à l’hôpital ou dans une pharmacie, c’est possible de les louer.
– Préparer les biberons de la journée à la chaîne. Vous pouvez parfaitement les conserver 24h au réfrigérateur.
– Arrêter de stériliser les biberons dès que c’est possible.
– Si vous accouchez en plein été, habituez vos enfants au lait à température ambiante de temps en temps.
– Si vos jumeaux n’ont pas le même lait, pensez bien à différencier leur biberon soit par des couleurs différentes, soit en notant dessus le prénom, pour ne pas tout mélanger.
D’ailleurs en parlant de lait et de biberon, je tiens à signaler qu’il est tout à fait possible d’allaiter ses jumeaux. Personnellement, je n’ai pas pu le faire mais j’aurais bien voulu. Pour tout savoir, allez voir les sites spécialisés sur l’allaitement, entre autre :
http://www.allaitement-jumeaux.com/
http://www.lllfrance.org/

– Le bain peut être fait pour l’un le matin et pour l’autre soir, il faut avant tout pouvoir être disponible. Et si vous ne donnez pas le bain de temps en temps aux 2, ce n’est franchement pas la fin du monde.
– Ah, oui, surtout avant que j’oublie, on tient les premiers mois un petit carnet de bord. Utile pour ne pas tout mélanger, et encore plus quand on est parents pour la première fois. On y note qui a fait quoi pour ne pas confondre : selle, biberons, médicaments etc… Si vos jumeaux sont malades en même temps, écrivez sur les boîtes qui prend quoi et à quel moment de la journée, car croyez moi, la fatigue peut entraîner de bonnes petites erreurs. J’ai une petite fille et un petit garçon, et ça m’est déjà arrivé pas mal de fois de donner deux fois du….heu, passons, bref ça arrive. Alors si les vôtres se ressemblent comme 2 gouttes d’eau, je vous laisse imaginer…

Little girl et little boy devaient avoir 1 mois, on était épuisé, y avait pas mal de biberons la nuit. Un bébé se réveille, il a faim. Super papa et moi nous réveillons en même temps. Lui : c’est bon, j’y vais, c’est à mon tour. Moi : heu, ok, c’est qui au fait ?
Lui : little boy, il doit crever de faim le pauvre.
Moi : dac, mais surtout n’oublie de mettre ses médicaments dans le biberon.
Lui : mais, oui, t’inquiètes…

J’essaye de me rendormir, mais bon vraiment pas facile, sachant qu’à chaque réveil de nuit, je mets environ 1h à me rendormir, je vous laisse imaginer mes nuits. Et, là, je me dis, mais qu’est ce qu’il raconte, je l’entends encore un peu gémir, c’est pas lillte boy, c’est little girl qui est réveillée (ah ça, oui, y a bien un truc dont je peux me vanter, c’est de reconnaître mes enfants au moindre soupir). Merde, PAS LE MEDOC…. Paniquée et horrifiée je cours vers le salon, mais en même temps, je n’arrive pas à réprimander ce fou rire énorme qui me prend en imaginant la scène. Je regarde super papa qui à l’air tout triste en donnant le biberon à little girl :

– Me suis trompée de bébé !! Comment j’ai pu me tromper de bébé ?

Un fou rire d’1 heure en pleine nuit, de temps en temps, ça fait du bien.   Pas de panique, ça vous arrivera de vous tromper, ça nous est tous arrivé, et non, vous n’êtes pas pour autant de mauvais parents ! Vous êtes juste un tout petit peu épuisés ! Notez juste ce qu’il faut au début pour chaque jumeau, et ça sera plus simple.

2 réflexions sur “Dur dur le retour à la maison avec les jumeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *